Besoin d’un conseiller financier près de chez vous ?

Besoin d’un conseiller financier près de chez vous ?

Trouvez un conseiller financier parmi + de 100 Experts sélectionnés.
Simple, rapide et transparent: Trouvez en 2 minutes un expert proche de chez-vous.

Trouvez un conseiller financier parmi + de 100 Experts sélectionnés.
Simple, rapide et transparent: Trouvez en 2 minutes un expert proche de chez-vous.

*1er RDV 100% Gratuit avec un expert et sans engagement
*1er RDV 100% Gratuit avec un expert et sans engagement

Conseiller en Investissement Financier (CIF) | Définition, missions

Au risque de vous décevoir, tous les conseillers en gestion de patrimoine ne sont pas conseillers en investissements financiers (CIF). Vous vous demandez alors surement ce qui distingue un CIF d’un non CIF ? C’est ce que nous allons voir maintenant. 

Mais avant toute chose, rassurez-vous. Le conseiller financier intervient lui aussi, comme d’autres experts de la finance, dans la gestion de vos liquidités, de vos biens et vous conseillera dans vos investissements. C’est son rôle. 

Pour résumer simplement, si votre conseiller est CIF, c’est une excellente nouvelle car il pourra vous fournir un conseil beaucoup plus personnalisé et vous pourrez jouir d’une offre d’investissement beaucoup plus large.

Qu’est-ce qu’un CIF ? 

Sur un plan juridique, les CIF sont considérés comme des contributeurs à la « distribution d’instruments financiers en France ». Cette phrase est assez difficile à comprendre (certains, pour faire bien, diraient absconse), mais elle ne doit pas vous rebuter. On va faire simple.

Un CIF c’est tout d’abord un conseiller en investissement

Un Conseiller en Investissement Financier a comme rôle principal de fournir des conseils en matière de placement financier. Voici ses principales missions : 

  • Planification financière : il va vous aider à élaborer un plan financier complet, en tenant compte de vos objectifs à court, moyen et long terme et de votre profil de risque ;
  • Sélection des investissements : en se basant sur le plan financier, il va vous guider dans la sélection des investissements les plus appropriés (actions, obligations, instruments financiers à terme…) sur une gamme étendue de biens ;
  • Optimisation de la performance : il travaille également à optimiser les performances en surveillant constamment le portefeuille, en identifiant les opportunités de marché et en ajustant vos investissements en conséquence.

Pas trop perdu ? Beaucoup de mots savants pour dire qu’en fait il est là pour étudier votre situation et vous éviter de faire des bêtises.

En complément, lire aussi :
A quoi sert un conseiller financier ?
Combien coûte un conseiller financier ?

Un CIF fournit des solutions sur mesure

Contrairement à un Intermediaire en Assurance (IAS), qui se concentre principalement sur les produits d’assurance comme l’assurance-vie, un CIF pourra vous proposer une gamme beaucoup plus large de services et de produits financiers. En plus, il est en mesure de fournir des conseils indépendants et personnalisés, sans se limiter à une seule compagnie d’assurance ou à une gamme limitée de produits.

Grâce à l’analyse personnalisée qu’il fera, le Conseiller financier sera en mesure de vous recommander des investissements selon le cahier des charges que vous aurez définit ensemble. Vous cherchez un investissement bien spécifique ? Pas de soucis pour le CIF. 

Besoin d’un conseiller financier près de chez vous ?

Simple, rapide et transparent : Trouvez en ‍2 minutes un expert proche de chez-vous.

*1er RDV 100% Gratuit avec un expert et sans engagement

Un CIF est un partenaire de confiance

Vous l’aurez compris, la valeur ajoutée d’un conseiller financier est précieuse. En plus de vous trouver les meilleurs investissements :

  1. il fournira un suivi régulier des investissements,
  2. révisera périodiquement ces objectifs pour s’assurer que la stratégie d’investissement reste alignée à ce que vous souhaitez
  3. et mettra en place des stratégies pour gérer et atténuer les risques financiers associés. 

Tout cela, en respectant des règles strictes établies par l’AMF pour protéger les intérêts des investisseurs.

Le conseiller financier est tenu de fournir une information complète et claire sur les transactions, y compris les coûts et les risques associés à chaque investissement. Cette transparence vous permettra donc de prendre des décisions d’investissement éclairées.

Chez Neofa, nous vous aidons à trouver le conseiller financier idéal

Trouver son CIF c’est comme trouver l’amour de sa vie c’est pas simple. Comme Cupidon qui utilise son arc et ses flèches pour unir les cœurs, Neofa joue le rôle de facilitateur pour unir un épargnant avec le meilleur conseiller financier qui lui correspondra. Neofa, ce n’est pas simplement une plateforme d’intermédiation, c’est un véritable outil de mise en relation basé sur une correspondance profonde entre les besoins d’un épargnant et l’expertise d’un conseiller.

Comme dans toute relation, celle-ci doit être fondée sur la transparence et l’intégrité, ces valeurs sont également des piliers fondamentaux du métier de Conseiller en Investissement Financier (CIF). Votre CIF doit prouver sa sincérité en étant enregistré auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et en fournissant la preuve de sa certification.

La confiance est cruciale. Il devra ainsi être impeccable en matière de conformité aux réglementations et respecter scrupuleusement les règles établies par l’AMF et autres autorités de régulation. Et de même que l’honnêteté est essentielle dans une relation amoureuse, votre conseiller financier doit agir avec honnêteté, justesse et professionnalisme, toujours dans votre intérêt.

Votre CIF doit être un amoureux de son métier. Tout comme l’importance de connaître son partenaire dans une relation, un CIF compétent doit connaître en détail la gamme des produits financiers disponibles sur le marché. Un CIF doit comprendre et adhérer aux règles de protection des investisseurs, garantissant que vos intérêts sont toujours prioritaires.

Un bon CIF comprend l’importance d’une communication efficace et s’engage à fournir un service de haute qualité à ses clients.

C’est en suivant ces principes que Neofa offre à ses épargnants une sélection de conseillers de qualité. En fait, Neofa c’est comme votre meilleur(e) ami(e) qui vous empêche de choisir la mauvaise personne et qui vous aide à ouvrir les yeux. ????

Comment choisir son conseiller financier ?
Combien gagne un conseiller financier ?
Comment devenir conseiller financier (CIF) ?

Il est donc crucial de choisir un CIF qui non seulement a les compétences et l’expérience nécessaires, mais qui a également une approche centrée sur le client et une déontologie professionnelle forte. Et c’est en se basant sur ces critères que nous sélectionnons nos conseillers chez Neofa. En travaillant avec un CIF qualifié, vous pouvez être sûr que vous avez un partenaire de confiance à vos côtés pour vous aider à réaliser vos objectifs financiers et à bâtir un avenir financier solide et durable.

Qui sont les CIF ?

Toute personne désirant obtenir le statut de conseiller en investissement financier est tenue d’apporter la preuve matérielle de ses compétences.

Qui est le conseiller financier ?

  • Il a obtenu un diplôme de premier cycle d’études supérieures juridiques ou économiques ou un diplôme adapté « à la réalisation des opérations mentionnées au I de l’article L. 541-1 du Code monétaire et financier ». Il peut également avoir suivi une formation professionnelle d’une durée minimale de 150 heures, permettant d’acquérir les mêmes compétences ;
  • Ou il possède une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans le domaine des opérations spécifiées par le Code monétaire et financier.

Votre futur conseiller en investissements financiers doit présenter une honorabilité sans faille, ce qui signifie qu’il n’a jamais été sanctionné par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Ses prérequis étant remplis, le conseiller en investissement financier peut alors exercer, sous réserve (et oui, ce n’est pas fini) :

  • d’avoir souscrit une assurance RC professionnelle ;
  • d’avoir adhéré à une association professionnelle ;
  • d’être enregistré et immatriculé sur le registre unique des intermédiaires en assurance banque et finance (ORIAS). S’il exerce en tant qu’agent lié à un prestataire de services d’investissement, seul ce dernier est habilité à procéder à son inscription. Dans ce cas, il revient au prestataire la charge de vérifier les compétences de son agent, ainsi que ses gages d’honorabilité.

Le CIF, une profession surveillée et encadrée

En France, la profession de Conseiller en Investissement Financier (CIF) est l’une des activités la plus régulées du secteur financier. Son rôle crucial dans le conseil en gestion de patrimoine, notamment pour les placements financiers, le place sous la haute surveillance de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) dans le cadre du règlement général de l’Autorité des marchés financiers, et notamment de l’arrêté du 23 février 2018.

Dans ce texte, il est indiqué que l’information transmise « ne travestit, ni ne minimise, ni n’occulte certains éléments, déclarations ou avertissements importants ». En fait, cette phrase signifie qu’il doit dire « la vérité et toute la vérité ».

Qu’est-ce que l’AMF ?

C’est l’institution qui veille à ce que tout aille bien dans le secteur. L’AMF est un organisme public indépendant qui a pour mission de veiller à la protection de l’épargne investie dans les instruments financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés financiers. L’AMF protège donc les investisseurs des conseillers un peu trop… malhonnêtes et incompétents (le conseiller qui fera acheter des actions thaïlandaises à une dame de 80 ans par exemple). Elle est également responsable de l’accréditation des CIF, garantissant ainsi leur compétence.

L’accréditation se mérite. En effet, les CIF sont tenus de se conformer à un ensemble de règles strictes, conçues pour protéger les intérêts des investisseurs. Cela inclut l’obligation de fournir des conseils appropriés en fonction de la situation financière de chaque client, des objectifs d’investissement et de la tolérance au risque.

Aussi, les CIF sont soumis à des contrôles périodiques effectués par l’AMF pour s’assurer de leur conformité avec les réglementations en vigueur. Ces contrôles peuvent inclure l’inspection de leurs dossiers clients, l’évaluation de la qualité de leurs conseils et l’examen de leurs pratiques commerciales.

La formation continue est également une obligation pour les CIF. Celle-ci vise à garantir que les conseillers sont à jour sur les évolutions réglementaires, les nouvelles offres de produits financiers, et qu’ils possèdent une connaissance approfondie de l’environnement économique et financier.

En cas de violation des réglementations, l’AMF est habilitée à imposer des sanctions disciplinaires allant de l’avertissement à l’interdiction d’exercer l’activité de CIF, en passant par des amendes. Les sanctions peuvent être publiques, affectant ainsi la réputation du CIF. Les conséquences d’une violation peuvent également inclure des poursuites judiciaires et des dommages-intérêts en faveur des clients lésés. En outre, la violation des règles peut entraîner la résiliation du contrat de l’organisation professionnelle du CIF, ce qui signifie qu’il perdrait son droit d’exercer.

Besoin d’aide pour trouver un conseiller financier ?

Trouver un bon conseiller financier peut être un sujet complexe que nos conseillers indépendants ont l’habitude de traiter. N’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire. L’un de nos experts vous rappellera (gratuitement) pour faire le point sur votre situation et vous mettre en relation avec le conseiller le plus adapté.

Foire aux questions
On pense souvent que les services d’un CIF sont réservés à ceux qui ont un certain niveau de richesse ou des situations financières plus complexes (les individus avec un patrimoine substantiel, les entrepreneurs, les professionnels, les familles fortunées, etc.). 

Mais en fin de compte, le choix d’engager un CIF dépend des besoins individuels et de la complexité de la situation financière de chacun. Et chez Neofa, nous sommes convaincus qu’il est toujours bon d’échanger avec un conseiller et que tout le monde a le droit de recevoir un conseil de qualité !

La force du CIF c’est sa capacité à rassembler une multitude de compétences en une seule personne. Plutôt que de devoir consulter plusieurs professionnels – un conseiller en investissement pour vos placements, un avocat pour vos questions juridiques, un comptable pour votre fiscalité, etc. – vous avez un seul interlocuteur, qui connaît votre situation dans sa globalité et qui est capable de coordonner toutes ces dimensions. 

Et si un CIF n’a pas une des compétences citées, il pourra sans problème mettre à disposition son réseau pour vous trouver le bon expert et vous aider à gérer la relation avec lui. 

Le CIF est donc un interlocuteur unique qui peut vous aider à naviguer dans le monde complexe de la gestion de patrimoine. Il peut vous faire gagner du temps, vous apporter de la sérénité et vous aider à prendre des décisions éclairées pour atteindre vos objectifs financiers et patrimoniaux.

Différence entre conseiller financier et banquier

Plusieurs professions sont autorisées légalement à donner des conseils financiers personnalisés, que ce soit en matière de placement, d’investissement, d’épargne, de financement, d’emprunt ou de gestion au quotidien de son argent.

Parmi celles-ci, bien entendu, les Conseillers en Investissements Financiers, et par extension tous les Conseillers en gestion de patrimoine qui sont également CIF.

Mais également :

  • Les Prestataires de services d’investissements (PSI). Pour faire simple : les banques, les compagnies d’assurance et les sociétés de gestion de portefeuille.
  • Les Agents liés de prestataires de services d’investissements (ALPSI) : les conseillers commerciaux des banques, les agents d’assurance, les gérants de portefeuille, etc.

Trouvez un conseiller financier près de chez vous !

Découvrez nos dernières actualités et nos conseils sur les différents investissements

Alain Broyon
Auteur
Alain a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur des services financiers. Diplômé de l'Université HEC Lausanne, il devient à 32 ans, le plus jeune PDG d'une banque suisse, Dukascopy Bank. Son principal domaine d’intervention est l’innovation dans les services financiers. Alain a développé différentes sociétés avec Nicolas, notamment Planet of Finance, Money-ID et maintenant Neofa. Ses principaux domaines d'intervention sont l'innovation et la numérisation des services financiers. Alain a travaillé 4 ans avec Nicolas en tant qu'associé dans Planet of Finance.
Partager ce conseil :

Écrire un commentaire

Aller en haut