Votre plateforme pour mieux investir son argent en 2024 ?

Votre plateforme pour mieux investir son argent en 2024 ?

Trouver le meilleur placement

Optimiser fiscalement mes placements

Analyser la rentabilité de mes placements

Diversifier mon portefeuille

Besoin d’aide pour mieux placer votre argent, cliquez ici pour démarrer
Besoin d’aide pour mieux placer votre argent, cliquez ici pour démarrer
+ de 50 000 épargnants nous font déjà confiance

Quelles actions acheter en 2024 ?

Lorsque l’on se projette vers 2024, le monde de l’investissement se présente comme un véritable défi. Actuellement, les valorisations sur le marché ne laissent pas de place à l’erreur. Cette tension s’explique par les fortes attentes des investisseurs en ce qui concerne plusieurs facteurs clés : l’évolution de l’inflation, l’évolution des taux d’intérêts, la croissance économique, la situation des marchés du travail, sans oublier les marges des entreprises.

Malgré un contexte incertain, on peut tout de même observer que les investisseurs continuent de privilégier les actions américaines, acceptant des valorisations assez élevées. Cette tendance témoigne d’une confiance certaine, mais elle n’est pas sans risques. En effet, un ralentissement économique, voire une récession, pourrait sérieusement impacter les bénéfices des entreprises, et par conséquent, influer négativement sur les prix des actifs.

Face à cette situation, il devient primordial d’orienter ses choix d’investissement de manière stratégique. Dans un tel environnement, vous devrez vous tourner vers des secteurs prometteurs et des titres qui promettent des rendements solides, ainsi que vers des entreprises caractérisées par des flux de trésorerie robustes et des objectifs de bénéfices réalistes. Cela vous permettra d’avoir une approche plus sûre et potentiellement plus rentable dans le climat économique actuel et celui de 2024.

Mis à jour le 22 février 2024, par :

Cinq secteurs dans lesquels acheter des actions en 2024

1. Le secteur des semi-conducteurs

A l’horizon 2024, le marché mondial des semi-conducteurs devrait progresser de 11,8 %, pour atteindre 576 milliards de dollars. Cette expansion devrait être principalement tirée par le segment des mémoires, qui devrait atteindre 120 milliards de dollars en 2024, soit une augmentation de plus de 40 % par rapport à 2023 (Source : World Semiconductor Trade Statistics). 

Presque toutes les autres catégories clés comme les produits discrets, les capteurs, les produits analogiques, les produits logiques et les produits microélectroniques, devraient afficher une croissance à un chiffre.

En termes de perspectives régionales, toutes les régions devraient connaître une croissance soutenue en 2024. En particulier, les régions Amériques et Asie-Pacifique devraient afficher une croissance robuste à deux chiffres d’une année sur l’autre.

Idées d’actions pour investir sur ce secteur : 

  • Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), le titan

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. est la plus grande fonderie de puces au monde fondée en 1987. La société se spécialise dans la fabrication de plaquettes, le sondage de plaquettes, l’assemblage et le test, la production de masques et les services de conception. Les circuits intégrés de TSMC sont utilisés dans les secteurs de l’informatique, des communications, de l’électronique grand public, de l’automobile et des équipements industriels.

  • STMicroelectronics Inc, le frenchie

STMicroelectronics Inc., née de la fusion entre la société italienne SGS Microelettronica et l’activité non militaire de Thomson Semiconductors en 1987, est une entreprise française spécialisée dans une variété de produits semi-conducteurs, y compris les puces analogiques, les semi-conducteurs de puissance discrets, les microcontrôleurs et les capteurs particulièrement dans les secteurs industriel et automobile.

  • ASML Holding, le maestro européen

ASML Holding est le leader européen des semi-conducteurs qui se spécialise dans la production, le développement et la commercialisation des systèmes d’équipements semi-conducteurs avancés comprenant des systèmes de lithographie, de métrologie et d’inspection pour les fabricants de mémoires et de puces logiques.

Elle propose également des systèmes de métrologie et d’inspection, notamment des solutions de métrologie optique YieldStar pour mesurer la qualité des motifs sur les wafers et des solutions HMI e-beam pour localiser et analyser les défauts des puces individuelles.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé, toutes les semaines, des actualités boursières.

2. Le secteur environnemental avec un focus sur la thématique de l’eau

L’eau, ou l’or bleu, est une ressource incontournable dans de nombreux domaines. Selon les experts, la consommation d’eau se répartit en 10% pour l’usage domestique, 20% pour l’industrie et 70% pour l’agriculture. En 2010, le « droit humain à l’eau et à l’assainissement » a même été officiellement reconnu comme un droit humain par les Nations Unies. Toutefois, alors qu’on a toujours enseignait que l’eau était une ressource renouvelable, on réalise maintenant que celle-ci s’épuise et va vite devenir un enjeu mondial.

Selon l’institut Global Water Intelligence, la croissance du secteur de l’eau est exponentielle puisque celui-ci représente une augmentation de plus de 6% chaque année depuis 2009. Investir sur ce marché, c’est investir sur un marché estimé à plus de 800 milliards d’euros.

Seulement une infime partie (0,25%) de l’eau présente sur la planète Terre est exploitable ou potable pour l’être humain car 99,75% de l’eau terrestre est composée d’eau salée, de glaciers, de neige permanente ou d’eau polluée (eaux usées principalement). De nombreux investissements devront être réalisés.

Idées d’actions pour investir sur ce secteur :

  • American Water Works

En tant que plus grand service public de distribution d’eau et de traitement des eaux usées des Etats-Unis, American Water Works fournit ces services à plus de 14 millions de personnes, avec des activités réglementées dans 14 États et sur 18 installations militaires. Outre la fourniture de services aux résidences, aux bâtiments publics et aux entreprises commerciales et industrielles, les contrats militaires à long terme de l’entreprise lui confèrent également une certaine stabilité. Avec une capitalisation boursière d’environ 27 milliards de dollars, l’entreprise est l’une des plus importantes de tous les types d’actions de services publics et est plus importante que certains des fournisseurs d’électricité les plus connus.

  • Veolia Environnement

Veolia Environnement SA, société française, gère des systèmes d’approvisionnement et de distribution d’eau et fournit des services de gestion des déchets. Elle opère à travers les secteurs d’activité suivants : Eau, Propreté et Services énergétiques. Le segment Eau intègre les activités liées à l’eau potable et aux eaux usées, telles que la distribution d’eau, le traitement de l’eau et des eaux usées, les eaux de process industrielles et la fabrication d’équipements et de systèmes de traitement de l’eau. Le secteur des services environnementaux collecte, traite et élimine les déchets ménagers, commerciaux et industriels. Le secteur des services énergétiques comprend la production et la distribution de chaleur, l’optimisation énergétique et les services connexes, ainsi que la production d’électricité.

Dans quoi investir son argent en 2024 ?

Simple, rapide et transparent : Trouvez en 2 minutes comment

investir son argent pour un placement rentable et sans mauvaise surprise.

*1er RDV 100% Gratuit avec un expert et sans engagement

3. Le secteur de l’intelligence artificielle

Le marché de l’IA est en pleine croissance. Selon le cabinet McKinsey & Company, le marché mondial de l’IA devrait atteindre 13,1 billions de dollars en 2030. Cette croissance est alimentée par l’adoption croissante de l’IA dans un large éventail d’industries, notamment la santé, la finance, la fabrication et la vente au détail. 

L’IA a le potentiel de transformer de nombreux secteurs de l’économie. L’IA peut être utilisée pour améliorer l’efficacité, la productivité et la prise de décision dans de nombreux domaines. Par exemple, l’IA peut être utilisée pour automatiser des tâches, identifier des tendances et prendre des décisions plus éclairées.

Les entreprises qui investissent dans l’IA sont bien positionnées pour réussir. Les entreprises qui adoptent l’IA sont plus susceptibles de gagner des parts de marché et de générer des revenus plus élevés. La croissance annuelle du marché de l’IA est estimée à 17,6 % entre 2022 et 2030.

Idées d’actions pour investir sur ce secteur : 

  • NVidia

NVidia existe depuis des décennies et est devenue l’action AI la plus performante du marché en 2023. La société a connu une croissance régulière au cours des dernières décennies, avec une croissance de 5 % au cours des cinq dernières années. Cependant, en raison de l’importance croissante accordée aux technologies de l’IA, les experts estiment que l’entreprise verra ses bénéfices annuels augmenter massivement au cours des prochaines années. Les chiffres actuels indiquent que NVidia devrait connaître une hausse de plus de 34 % de son bénéfice par action au cours de l’année prochaine, mais l’année 2023 a également connu une croissance massive. Les actions NVDA ne valaient que 143 dollars en janvier 2023 et ont atteint la somme incroyable de 420,58 dollars à la fin du mois de septembre. Avec un ratio C/B de plus de 40, NVidia fait deux fois mieux que le S&P 500, où la plupart des entreprises ont un ratio C/B d’environ 20. En outre, le rendement du rachat d’actions de NVidia est désormais de 0,8 %, ce qui lui confère un potentiel de croissance à long terme encore plus élevé. Les prévisions de prix situent l’action entre 535 $ et 1,100 $ d’ici la fin de 2024, ce qui en fait l’une des meilleures performances du marché.

  • Microsoft

Microsoft investit dans OpenAI, la société qui a développé ChatGPT, depuis 2019. Le partenariat a commencé par un investissement d’un milliard de dollars et un accord selon lequel Microsoft fournirait exclusivement des services de cloud computing au laboratoire d’IA. En janvier 2023, Microsoft a annoncé qu’elle étendrait le partenariat avec OpenAI pour en faire un « investissement pluriannuel de plusieurs milliards de dollars ». Microsoft a également pour objectif déclaré de rendre la technologie de l’IA universellement accessible par le biais de sa plateforme d’informatique en nuage Azure. Et, comme Alphabet, Microsoft a récemment lancé un chatbot d’IA pour son moteur de recherche Bing.

  • Alphabet 

Alphabet est la société mère de Google, et c’est un autre prétendant au titre de meilleure action IA à acheter. Google est de loin le moteur de recherche en ligne le plus populaire de la planète, et son intégration des technologies de l’IA lui assurera une croissance stable pour les décennies à venir. La société travaille actuellement à l’introduction de l’IA dans tous les processus, applications et produits, ce qui fait des actions Alphabet un potentiel must-have si vous êtes à la recherche de rendements élevés. Les experts prévoient une augmentation massive des bénéfices par action de plus de 17,9 % au cours des 12 prochains mois, ce qui ferait passer le cours de l’action de 130 à 200 dollars. Le rendement actuel des rachats de Google est de 4 %, l’entreprise ayant racheté ses actions de plus en plus souvent au cours de l’année écoulée, créant ainsi de la valeur pour tous les actionnaires. Presque toutes les prévisions de prix s’accordent à dire que Alphabet va continuer à croître à l’avenir, c’est donc certainement une action à surveiller.

4. Le secteur de la santé

Pendant une grande partie de l’année 2023, le secteur de la santé a dû faire face à la gueule de bois du COVID-19, certaines entreprises ayant vu leur chiffre d’affaires diminuer fortement à la suite de la fin de l’état d’urgence sanitaire. Pour 2024, la route pourrait commencer à s’aplanir.

Des valorisations attrayantes, de nombreuses avancées médicales et des tendances démographiques positives à long terme (comme le vieillissement de la population) ont placé le secteur dans une position de force inhabituelle avec le potentiel de récompenser les investisseurs à long terme.

En plus, le secteur de la santé dans son ensemble a historiquement bien résisté aux baisses. Depuis 2000, l’indice MSCI World Health Care, en moyenne, n’a capté que 47 % de la baisse lorsque l’indice MSCI World a chuté de 15 % ou plus. Les valorisations étant aujourd’hui généralement attrayantes dans l’ensemble du secteur, les actions de santé pourraient être bien positionnés pour offrir une certaine résistance en cas de détérioration des perspectives économiques.

Idées d’actions pour investir sur ce secteur :

  • Thermo Fisher Scientific

Thermo Fisher Scientific Inc. est un fournisseur américain d’instruments analytiques, de solutions pour les sciences de la vie, de diagnostics spécialisés, de services de laboratoire, pharmaceutiques et biotechnologiques. En 2023 , la société avait une capitalisation boursière de 202 milliards de dollars. Elle s’est classée 97e sur la liste Fortune 500 sur la base de son chiffre d’affaires annuel 2022 de 44,92 milliards de dollars

Thermo Fisher a enregistré la plus forte croissance sur le marché final de la pharmacie et de la biotechnologie au cours du dernier deuxième trimestre 2023. La société a enregistré une très forte croissance dans les secteurs de la microscopie électronique, de la chromatographie et de la spectrométrie de masse, ainsi que dans le canal du marché de la recherche et de la sécurité.

  • Roche Holding AG

Roche Holding AG (Roche) est une société de soins de santé axée sur la recherche. Les activités opérationnelles de la société sont organisées en deux divisions : produits pharmaceutiques et diagnostics. La société développe des médicaments pour divers domaines thérapeutiques, notamment l’oncologie, l’immunologie, les maladies infectieuses, l’ophtalmologie et les neurosciences. Elle propose aussi des produits pour les chercheurs, notamment pour l’analyse cellulaire, l’expression génétique, le séquençage du génome et la purification des acides nucléiques.

  • Johnson & Johnson

Johnson & Johnson est une entreprise américaine qui figure parmi les premiers fabricants mondiaux de produits de soins. Le CA par famille de produits se répartit comme suit : produits pharmaceutiques (55,4%), produits et équipements médicaux (28,9%) et produits de grande consommation (15,7%). Johnson & Johnson dispose d’une centaine sites de production implantés partout dans le monde.

5. Les infrastructures

Les infrastructures sont essentielles pour transporter et stocker l’énergie, l’eau, le fret, les passagers et les données. C’est l’épine dorsale physique de l’économie mondiale. Une infrastructure bien entretenue est donc vitale pour la santé et la croissance continue de l’économie.

La construction et l’entretien des infrastructures sont coûteux. À eux seuls, les États-Unis doivent investir environ 2 600 milliards de dollars d’ici à 2030 pour moderniser leurs infrastructures. Le Congrès américain a fait un grand pas dans cette direction en 2021 en adoptant un projet de loi sur les infrastructures d’un montant de 1 200 milliards de dollars. Cette loi prévoit des fonds pour la réparation des autoroutes, la reconstruction des ponts et la modernisation des ports, des aéroports et des systèmes de transport en commun.

À l’échelle mondiale, les besoins en investissements dans les infrastructures sont encore plus importants. Swiss Re estime à plus de 80 000 milliards de dollars les investissements nécessaires jusqu’en 2040 pour reconstruire et développer les infrastructures mondiales.

Les gouvernements ne peuvent pas se permettre ces dépenses seuls, ce qui les amène à collaborer de plus en plus avec des entreprises du secteur privé.

Idées d’actions pour investir sur ce secteur :

  • Brookfield Infrastructure

Brookfield Infrastructure est l’un des principaux bénéficiaires de la tendance institutionnelle à transférer de plus en plus la propriété des actifs d’infrastructure au secteur privé pour financer de nouveaux investissements. Elle est leader dans la propriété, l’exploitation et l’acquisition d’infrastructures de transport, d’énergie intermédiaire, de services publics et de données. La société détient un portefeuille mondial diversifié de sociétés d’infrastructure.

Sa stratégie a porté ses fruits. Brookfield Infrastructure augmente depuis longtemps ses paiements de dividendes. La société prévoit d’augmenter son dividende de 5 % à 9 % par an sur le long terme, ce qui devrait lui permettre de continuer à offrir un rendement supérieur à la moyenne.

  • Caterpillar

Caterpillar est l’un des principaux fabricants mondiaux d’équipements de construction et d’exploitation minière, de moteurs diesel et à gaz naturel, de turbines à gaz industrielles et de locomotives diesel-électriques. Cela en fait un des principaux bénéficiaires de l’augmentation des dépenses mondiales en matière d’infrastructures.

L’entreprise industrielle a une longue tradition de création de valeur pour les actionnaires. Caterpillar a augmenté son dividende pendant plus de 25 ans, ce qui lui vaut le statut de « Dividend Achiever ». Cette tendance devrait se poursuivre, étant donné le besoin croissant d’équipements pour la construction et l’entretien des infrastructures mondiales.

La liste des secteurs ci-dessous n’est pas exhaustive.

Les avis sur l’orientation du marché semblent très divergents, les prévisions pour 2024 étant à la fois optimistes et pessimistes. Certains observateurs du marché continuent de s’attendre à une récession en 2024 et à une baisse des bénéfices des entreprises. D’autres voient les haussiers se ruer sur le marché à mesure que les taux d’intérêt et les rendements obligataires baissent. Personne ne sait ce qui se passera en fin de compte. Toutefois, voici sept prédictions audacieuses pour l’année à venir.

Les 7 prédictions sur les actions pour 2024

1) Le prix de l’or va continuer d’augmenter

Le prix de l’or vient d’atteindre un record historique intra journalier de 2 110,80 dollars. Et ça pourrait continuer à monter. Le cours forme ce qu’on appelle une « croix d’or », une configuration graphique technique qui s’est avérée historiquement être un signe haussier. En substance, la croix dorée indique que le prix du lingot est susceptible de continuer à augmenter à court terme.

La demande de valeur refuge reste forte en ce début d’année, et de nombreux analystes prévoient que le prix de l’or restera supérieur à 2 000 dollars tout au long de l’année 2024. Outre l’incertitude géopolitique, l’affaiblissement du dollar américain et les prévisions de baisse des taux d’intérêt au cours de l’année à venir sont d’autres facteurs favorables. Par ailleurs, une enquête récente du Conseil mondial de l’or a révélé que 24 % des banques centrales ont l’intention d’augmenter leurs réserves d’or au cours de l’année à venir.

2) Le cours du bitcoin atteindra son plus haut niveau historique

Les crypto-monnaies continuent de monter en flèche, le bitcoin (BTC-USD) en tête. À près de 44 000 dollars, le prix du BTC a gagné 164 % en 2023 et se trouve maintenant à son niveau le plus élevé depuis avril 2022. Cela dit, le prix du bitcoin reste bien en deçà de son record historique de 68 000 dollars atteint en novembre 2021. Cela pourrait changer en 2024, en particulier si les fonds négociés en bourse (ETF) de bitcoins sont approuvés par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, comme on s’y attend en ce moment.

Certains analystes prédisent avec confiance que le prix du bitcoin atteindra 100 000 dollars au cours de l’année à venir, mais cette perspective semble un peu agressive. Toutefois, il n’est pas exclu que le bitcoin atteigne un nouveau sommet historique au cours de l’année à venir. Le BTC pourrait certainement atteindre 70 000 ou 75 000 dollars au cours des 12 prochains mois, d’autant plus qu’il est actuellement en bonne voie pour atteindre 50 000 dollars avant que le calendrier ne passe à 2024. Avec la baisse attendue des taux d’intérêt, l’appétit des investisseurs pour les actifs plus risqués tels que la crypto-monnaie devrait s’intensifier dans les mois à venir.

3) L’action de Nvidia doublera (à nouveau)

L’action de Nvidia a triplé en 2023 et a été l’un des titres les plus performants de l’indice S&P 500. Cependant, malgré la forte hausse de l’année dernière, l’action NVDA est encore sous-évaluée, en particulier après son récent repli à la suite de la publication de ses résultats. Parmi les 47 analystes qui suivent l’évolution de Nvidia, l’objectif de prix médian pour l’action est 40 % plus élevé que le niveau actuel des actions. L’objectif le plus bas est supérieur de 15 % au prix actuel de l’action.

Ce n’est probablement qu’une question de temps avant que le sentiment du marché ne rattrape la réalité en ce qui concerne l’action. Et compte tenu de sa croissance exceptionnelle et de la demande écrasante pour ses puces et semi-conducteurs qui alimentent les applications d’intelligence artificielle (IA), il n’est pas inconcevable que l’action NVDA double à nouveau en 2024. Cela est d’autant plus probable si la société continue d’afficher des résultats trimestriels exceptionnels qui dépassent les prévisions de Wall Street. Il convient également de noter que l’action NVDA est actuellement valorisée de manière attrayante et moins chère que d’autres actions technologiques de grande capitalisation comme Apple et Microsoft.

4) La Fed ne réduira pas ses taux avant le second semestre de l’année

Alors que la Réserve fédérale américaine pourrait avoir fini de relever les taux d’intérêt, la date à laquelle elle commencera à les abaisser reste incertaine. Les traders de contrats à terme se montrent agressifs, avec une probabilité de 65 % que la première baisse des taux de la Fed ait lieu en mars 2024. D’ici septembre, les traders s’attendent à ce que le taux des fonds fédéraux ait baissé de 250 points de base pour atteindre 3 %. Il s’agit d’une perspective extrêmement optimiste qui ne correspond pas tout à fait aux données économiques actuelles ou à l’inflation elle-même.

Les chiffres les plus récents montrent que l’économie américaine a connu une croissance de 5,2 % au troisième trimestre de cette année, ce qui est encore plus fort que ce que l’on avait d’abord indiqué. L’emploi reste solide et, bien que l’inflation ait diminué, à 3,2 %, elle reste bien supérieure à l’objectif de 2 % en rythme annuel de la Fed. Alors que de nombreux économistes continuent d’espérer l’apparition d’une récession, celle-ci ne s’est pas encore manifestée. Et bien que les marchés continuent d’essayer de prendre le président de la Fed, Jerome Powell, au bluff, il reste inflexible dans ses remarques publiques sur le fait que la bataille contre l’inflation n’est pas terminée. Tout cela pourrait signifier que nous n’aurons pas la première baisse de taux avant l’été prochain.

5) Les actions des compagnies aériennes feront leur retour

Les actions des compagnies aériennes ont continué à sous-performer en 2023 et n’ont pas réussi à se remettre des ravages de la pandémie de Covid-19. Alors que l’année 2023 touche à sa fin, le cours de l’action d’American Airlines n’a progressé que de 2 % sur l’année, contre 20 % pour le S&P 500. Toutefois, cette situation pourrait changer au cours de la nouvelle année, car les voyages aériens dépassent les niveaux d’avant la pandémie de 2019 et s’accompagnent d’une vague de consolidation parmi les plus petits transporteurs de l’industrie.

6) Les actions à faible capitalisation se redresseront enfin

Les actions de petite capitalisation n’ont pas eu la vie facile. Depuis une dizaine d’années, les petites capitalisations sont à la traîne des grandes capitalisations, et cette sous-performance s’est poursuivie en 2023. L’indice Russell 2000 a gagné 6 % au cours de l’année écoulée, soit moins d’un tiers du gain de 20 % enregistré par l’indice S&P 500. L’absence de reprise significative des petites capitalisations a frustré de nombreux analystes, certains estimant qu’il s’agit d’un signe que le marché n’est pas sain et qu’il est trop concentré sur une poignée d’actions.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des signes timides qui indiquent qu’une reprise des actions des petites capitalisations pourrait être en cours. Alors que le marché dans son ensemble s’est replié au début du mois de décembre, les traders professionnels ont acheté des actions de petites capitalisations. Le 4 décembre, l’indice Russell 2000 a dépassé l’indice Nasdaq Composite de plus d’un point de pourcentage pour la deuxième journée consécutive, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de six mois. En outre, alors que le Russell 2000 est en hausse de 6 % sur l’année, il a progressé de 12 % depuis la fin du mois d’octobre, ce qui indique que la dynamique est en train de se mettre en place. L’année à venir pourrait enfin marquer un tournant pour les petites capitalisations.

7) Le S&P 500 atteindra un nouveau record historique

L’indice S&P 500 se situe actuellement à 5 % en dessous du sommet historique de 4 796,56 qu’il a atteint le 3 janvier 2022. Pourrait-il augmenter encore de 5 % au cours de l’année prochaine pour atteindre un nouveau sommet historique ? Ce n’est pas exclu, d’autant que plusieurs catalyseurs haussiers se forment sur le marché. À l’heure actuelle, les rendements obligataires sont en baisse, les taux d’intérêt semblent avoir atteint leur maximum et l’économie reste solide. Tous ces éléments sont de bon augure pour une hausse du marché boursier tout au long de l’année 2024.

Si nous obtenons effectivement un « atterrissage en douceur » et parvenons à maîtriser l’inflation sans faire basculer l’économie dans la récession, on peut raisonnablement s’attendre à ce que le marché se redresse au cours de l’année prochaine. Bien que leurs prévisions diffèrent, la plupart des analystes s’accordent à dire que les actions sont susceptibles d’augmenter fortement une fois que la Fed commencera à réduire les taux d’intérêt et à les faire baisser. Si les rendements obligataires continuent de baisser, cela servira de catalyseur pour les actions. Bien que personne ne puisse prédire l’avenir, les signes actuels laissent présager un cycle haussier en 2024.

Ceci n’est pas un conseil en investissement

Contactez-nous (gratuitement) pour discuter investissements boursiers

Simulez vos placements financiers en moins de 2 minutes

Découvrez nos articles sur l’actualité boursière et financière :

Alain Broyon
Auteur
Alain a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur des services financiers. Diplômé de l'Université HEC Lausanne, il devient à 32 ans, le plus jeune PDG d'une banque suisse, Dukascopy Bank. Son principal domaine d’intervention est l’innovation dans les services financiers. Alain a développé différentes sociétés avec Nicolas, notamment Planet of Finance, Money-ID et maintenant Neofa. Ses principaux domaines d'intervention sont l'innovation et la numérisation des services financiers. Alain a travaillé 4 ans avec Nicolas en tant qu'associé dans Planet of Finance.
Partager ce conseil :

Écrire un commentaire

Aller en haut