Quelle est la meilleure assurance-vie ?

Publié le 07.06.2022, par :

Vous êtes décidé à ouvrir une assurance-vie ? Vous avez raison, ce produit d’épargne reste le placement préféré des Français depuis de nombreuses années ! Pour autant, avant de souscrire une assurance-vie, il est nécessaire d’analyser plusieurs critères afin d’optimiser la rentabilité future de votre contrat. En effet, il convient d’étudier les tarifications appliquées, la diversité des produits financiers, la personnalisation de l’offre et les modes de gestion proposés. La meilleure assurance-vie pour vous correspondra à celle s’adaptant le mieux à vos besoins et à vos projets de vie. Afin de vous aider dans votre choix, les experts NEOFA ont établi un comparatif des meilleures assurances-vie sur le marché pour l’année 2022.

Sommaire
Trouvez la meilleure assurance vie Faire ma simulation

Les meilleures assurances-vie sélectionnées par nos conseillers

Le choix de votre assurance-vie est une étape cruciale dans votre stratégie d’investissement. Il s’agit d’un placement sur le long terme intégrant votre profil de risque, vos besoins et vos objectifs, tout en maximisant les performances. Il ne faut donc pas commettre d’impair au moment de la sélection.
Voici, en détail, les 10 meilleures assurance-vie ayant retenu toute l’attention de nos conseillers financiers pour l’année 2022.

1. Generali – Himalia

Le ticket d’entrée du contrat Generali Himalia est fixé à 5 000 €.

Deux modes de gestion vous sont proposés au travers de cette assurance-vie, à savoir :

  • La gestion libre ;
  • La gestion pilotée.

Afin de sécuriser et de dynamiser votre épargne, quatre options de gestion sont mises à votre disposition :

  • La dynamisation des plus-values : transfert automatique chaque année des plus-values réalisées sur le fonds en euros vers un ou plusieurs supports en unités de compte (UC) ;
  • La sécurisation des plus-values : chaque semaine, sécurisation des plus-values générées sur les UC vers un fonds en euros ;
  • Les transferts programmés : allocation progressive et régulière sur les supports en UC hebdomadairement, mensuellement ou trimestriellement ;
  • La limitation des moins-values : arbitrage automatique en fonction d’un seuil de moins-values prédéfini.

Quant à la diversification de l’offre, vous avez le choix entre 2 000 supports en unités de compte (UC) couvrant toutes les zones géographiques et sectorielles. Vous pouvez aussi sélectionner une gamme de supports à avenant, incluant des produits structurés, des supports immobiliers et Private Equity.

Enfin, pour sécuriser davantage votre épargne, trois fonds en euros sont ouverts à la souscription :

  • Actif Général de Generali Vie ;
  • Innovalia : cet investissement suppose une répartition de minimum 40 % en unités de compte (UC) et 60 % en euros ;
  • et Elixence : vous vous engagez à verser au minimum 50 % sur le support en unités de compte (UC), et le reste en euros.

2. Cardif – Elite

Le contrat Cardif Elite est accessible à partir de 15 000 € en versement libre, 10 000 € en gestion déléguée et 250 000 € en gestion sous mandat (GSM).

Ce contrat d’assurance-vie offre une souplesse de gestion avec trois modes spécifiques :

  • La gestion libre ;
  • La gestion déléguée ;
  • La gestion sous mandat.
    Vous pouvez tout à fait combiner ces trois types de gestion. Il est par exemple possible de confier la répartition de votre contrat placé en gestion sous mandat, tout en pilotant une autre partie de votre contrat en gestion libre.

Le contrat Cardif Elite dispose d’une large gamme d’organismes de placement collectif (OPC) gérés par 200 sociétés de gestion au travers de 1 200 fonds.

La gestion libre repose sur le fonds en euros BNP Paribas Cardif et sur une gamme supérieure à 2 000 supports tels que les organismes de placement collectif (OPC), les SCI, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), les organismes de placement collectif immobilier (OPCI), le Private Equity, dont plus de 300 fonds propres labellisés ISR, Finansol, Greenfin, et Relance.

Vous profitez également gratuitement de quatre services financiers :

  • Stop-loss (ou limitation des pertes) : arbitrage automatique sur les investissements en cas de baisse de la valeur ;
  • Optimisation des plus-values : sécurisation des plus-values générées par les UC reversées automatiquement sur le fonds euros ;
  • Arbitrage progressif : transfert graduel de votre épargne placée sur un fonds euros vers un ou plusieurs supports en unités de compte (UC) ;
  • Répartition constante : conservation de la répartition initiale du capital pour maintenir le même niveau de risque.

En outre, vous bénéficiez d’une garantie décès accidentelle incluse au contrat, c’est-à-dire que vous êtes assuré jusqu’à vos 65 ans avec un capital garanti jusqu’à 400 000 € de moins-values.

Enfin, vous avez la possibilité de souscrire trois garanties optionnelles en cas de décès toutes causes jusqu’à 75 ans :

  • La garantie plancher simple : cumul des versements nets effectués jusqu’à 400 000 € ;
  • La garantie plancher indexée : cumul des versements nets indexés au taux annuel choisi au moment de la souscription ;
  • La garantie plancher majorée : au choix, 120 % ou 150 % du cumul des versements nets effectués.

3. Suravenir – Patrimoine Vie Plus

Le seuil d’entrée du contrat Suravenir Patrimoine Vie Plus est établi à 500 € en gestion libre et à 5 000 € en mandat d’arbitrage.

Ce contrat d’assurance-vie multisupport propose deux modes de gestion :

  • La gestion libre ;
  • Le mandat d’arbitrage répond à des préoccupations actuelles d’instabilité des marchés financiers sur les investissements en unités de compte (UC).

Le contrat Patrimoine Vie Plus offre une sélection de 1 000 supports de placement vous permettant de personnaliser votre investissement en termes de classes d’actifs, de secteurs d’activités et de zones géographiques.

L’enveloppe fiscale avantageuse du contrat Patrimoine Vie Plus répond aux trois objectifs patrimoniaux suivants :

  • Valoriser votre patrimoine ;
  • Préparer votre retraite ;
  • Anticiper votre succession tout en protégeant vos proches.

Ce contrat d’assurance-vie octroie la possibilité de souscrire deux garanties optionnelles :

  • Une garantie complémentaire optionnelle en cas de décès ;
  • Une garantie d’un capital complémentaire en cas de décès accidentel.

4. Axa – Coralis

Ce contrat d’assurance-vie multisupport dispose d’une palette de plus de 600 supports financiers parmi lesquels des OPCI (organismes de placement collectif en immobilier), des ETF et des titres vifs.
Il s’agit d’une assurance-vie sur-mesure proposant également un fonds euros afin de sécuriser une partie de votre épargne.

Le contrat Axa Coralis vous donne accès à deux modes de gestion :

  • La gestion libre à laquelle s’associent les options d’investissement progressif, le stop loss, etc. ;
  • Le mandat de réorientation d’épargne.

Afin de protéger vos proches en cas de décès, ce contrat d’assurance-vie propose quatre garanties de prévoyance mises en œuvre jusqu’à vos 75 ans :

  • La garantie plancher : le versement d’un capital minimum égal au cumul des versements nets ;
  • La garantie minimum revalorisée : la somme du capital décès est égale au cumul des versements nets investis, revalorisé mensuellement au taux du livret A ;
  • La garantie majorée : lors de la souscription, il convient de déterminer le montant minimum garanti exprimé en pourcentage du cumul des versements nets investis versé au bénéficiaire, à savoir 110 %, 120 %, 130 %, 140 %, 150 %, ou 160 % ;
  • La garantie cliquet : le montant du capital décès correspond à la valeur maximale atteinte par le contrat depuis son origine.

5. SwissLife – Strategic premium

Le montant minimum de souscription du contrat Strategic Premium de l’assureur SwissLife est fixé à 3 000 €.

Ce contrat correspond à une assurance-vie haut de gamme multisupports proposant notamment une gestion sous mandat personnalisée.
Sont inclus dans ce contrat :

  • 565 OPCVM ;
  • un OPCI (organisme de placement immobilier) ;
  • des fonds structurés ;
  • 1 200 titres vifs ;
  • des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier).

Cette assurance-vie propose des options d’arbitrage automatiques pour dynamiser et sécuriser votre épargne :

  • L’arbitrage automatique des plus-values : ces dernières sont arbitrées automatiquement vers les fonds euros ;
  • L’arbitrage automatique en cas de moins-values absolues : l’arbitrage s’effectue en faveur du fonds euros sur la totalité d’un support en UC dès qu’il passe sous un seuil prédéfini établi en fonction de l’investissement initial ;
  • L’arbitrage automatique en cas de moins-values relatives : vous déterminez un montant maximal de moins-value selon la plus forte performance obtenue.

En sus d’une garantie plancher décès incluse dans le contrat Strategic Premium de SwissLife, vous avez accès à une allocation déléguée personnalisée. Cette dernière recense 6 formules d’épargne plus ou moins exposées en termes de risque financier, à sélectionner selon votre profil. Dans cette optique, les experts SwissLife réallouent régulièrement votre épargne conformément à votre acceptation du risque et aux évolutions des marchés financiers.

6. UAF Life Patrimoine – Arborescence Opportunités

Ce contrat patrimonial est accessible à partir d’un versement initial de 1 000 €.

Le contrat Arborescence Opportunités, créée par UAF Life Patrimoine, intègre des solutions d’avenir :

  • Un fonds en euros de nouvelle génération avec une garantie partielle à hauteur de 98 % par an, permettant ainsi à l’assureur de diversifier davantage les actifs constitutifs de ce fonds en allant chercher du rendement ;
  • Une gamme de supports indiciels composée de 22 trackers répliquant la performance d’un ensemble de marchés actions ;
  • Des titres vifs avec 111 actions accessibles en direct ;
  • Des fonds immobiliers, à savoir 20 SCPI, 3 SCI, 6 OPCI ;
  • Quatre fonds de Private Equity (FCPR) ouverts à la souscription.

En se concentrant exclusivement sur la gestion libre, le contrat Arborescence Opportunités offre au souscripteur quatre options de gestion financière :

  • Le rééquilibrage automatique de l’allocation du contrat à chaque date d’anniversaire ;
  • L’investissement progressif du fonds euros vers un ensemble d’unités de compte ;
  • La sécurisation des plus-values sur tout ou partie des unités de compte du contrat ;
  • La limitation des moins-values relatives sur tout ou partie des unités de compte du contrat.

Ce contrat d’assurance-vie multisupport propose en gestion libre :

  • L’investissement dans le Fonds Euros Nouvelle Génération de Spirica ;
  • Un large choix parmi 700 UC représentatives des différentes classes d’actifs sur le marché, à savoir des OPC, des ETF, des titres vifs, des supports immobiliers, sans oublier le Private Equity ;
  • Un accès au support Croissance Allocation Long Terme disposant d’une garantie de 80 % du capital obtenue à l’échéance des 8 ans.

7. Intencial – Intencial Gestion Privée

Le seuil d’entrée du contrat Intencial Gestion Privée est établi à 20 000 €.

Ce contrat a la particularité de relever du droit français tout en profitant d’une supervision luxembourgeoise permettant ainsi la sécurisation des dépôts grâce au triangle de sécurité. L’avantage principal repose sur le fait que la loi Sapin 2 ne s’applique pas sur un contrat Intencial Gestion Privée, et donc que l’État ne peut geler les avoirs de l’assuré en cas de crise financière. De plus, l’assuré jouit du statut de créancier de 1er rang si l’assureur venait à faire faillite.

Le contrat Intencial Gestion Privée permet de profiter d’une grande liberté d’investissement avec 700 supports en UC (OPC, SCPI, produits structurés, fonds internes dédiés), et trois fonds en euros :

  • Suravenir Protect ;
  • APICIL Euro Select ;
  • Et APICIL Euroflex.

Cinq modes de gestion s’offrent à vous au travers du contrat Intencial Gestion Privée :

  • La gestion libre, le souscripteur effectue lui-même sa sélection de supports épaulé de son conseiller en gestion de patrimoine, et réalise lui-même ses arbitrages ;
  • La gestion pilotée, APICIL Life met en œuvre l’orientation de gestion choisie par le souscripteur grâce aux recommandations de son conseiller en gestion de patrimoine ;
  • La gestion déléguée, le souscripteur délègue à son conseiller en gestion de patrimoine, les arbitrages à effectuer entre les supports et la mise en œuvre des options d’arbitrages automatiques ;
  • La gestion multi-poches, au sein d’un même contrat, le souscripteur peut combiner à la fois un mode de gestion libre ou déléguée et une gestion sous mandat ;
  • La gestion dédiée, le contrat est adossé à un fonds interne dédié (FID) créé pour le souscripteur.

8. Vie Plus – Impact +

Pour investir sur le contrat Impact Plus de Vie Plus, filière de Suravenir dédiée aux conseillers en gestion de patrimoine, l’assureur exige un versement de 500 € en gestion libre et de 5 000 € en mandat d’arbitrage.

Le contrat Vie Plus Impact s’inscrit dans une démarche innovante et visionnaire, dotée d’un impact positif sur l’environnement. En effet, cette assurance-vie se focalise sur des investissements socialement responsables en accord avec les enjeux environnementaux actuels.

Ce contrat d’assurance-vie multisupport propose une sélection de plus de 300 fonds répondant aux critères ESG, c’est-à-dire environnementaux, sociaux ou de gouvernance, tout en favorisant les fonds labellisés ISR, Greenfin, Finansol ou Relance.

Le contrat Vie Plus Impact dispose de trois modes de gestion distincts :

  • La gestion libre ;
  • La gestion libre bi-compartiment ;
  • Et le mandat d’arbitrage.

Le contrat Vie Plus Impact s’inscrit aux côtés de la Fondation Tara Océan, en charge de biodiversité, d’éducation et de préservation du climat et de la planète.

9. Lombard international – Liberté

Le groupe Lombard International est implanté depuis 1991 au Luxembourg. Il cible une clientèle haut de gamme en s’adressant aux épargnants français ou non résidents.
L’esprit du contrat Lombard international Liberté est principalement orienté vers l’utilisation de fonds internes dédiés (FID) ou en fonds d’assurance spécialisés (FAS) accessibles à partir de 250 000 €.
Le contrat Liberté du groupe Lombard International permet de souscrire plus de 1 500 UC.

Ce contrat propose deux modes de gestion :

  • La gestion libre autorisant le souscripteur à réaliser lui-même des opérations sur le compte ouvert auprès de la banque dépositaire ;
  • La gestion conseillée signifiant qu’une convention de gestion est conclue entre le souscripteur et un conseiller en investissement. Ce dernier est autorisé par l’assureur à agir pour le compte de l’adhérent.

En sélectionnant ce contrat, vous profitez de la loi luxembourgeoise avec tous les avantages qui en découlent. En effet, vous bénéficiez non seulement du super-privilège de preneur d’assurance, mais aussi de la non-application de la loi Sapin 2. Ainsi, votre contrat ne peut être bloqué en cas de crise financière. De surcroît, vous bénéficiez du statut de créancier de 1er rang.

L’inconvénient du contrat Liberté Lombard International repose sur l’absence de fonds en euros à capital garanti. De ce fait, votre contrat multisupport uniquement investi sur des unités de compte (UC) s’expose à des pertes potentielles en capital.

10. Ageas – MyPGA

Le contrat MyPGA est accessible à partir d’un versement initial de 1 500 €.

Ce contrat d’assurance-vie vous permet de personnaliser totalement l’offre proposée par Ageas, en fonction de votre appétence au risque, de votre situation personnelle et de vos objectifs de vie. Certaines options sont modulables dans le temps pour que votre contrat s’adapte continuellement à vos besoins.

Plusieurs solutions financières s’offrent à vous parmi 800 opportunités d’investissement, au travers d’OPC, d’ETF, de titres vifs, de SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), de profils thématiques, etc.

L’adhérent a la possibilité de cumuler trois compartiments de placement :

  • La gestion libre exclusivement en fonds en euros ;
  • La gestion libre en unités de compte (UC) ;
  • La gestion multi-profils cumulant les UC et le fonds euros.

Le souscripteur compose son univers d’investissement au travers de trois options de gestion :

  • Univers 1 regroupant une sélection d’UC, de type OPC (organisme de placement collectif) ;
  • Univers 2 incluant l’univers 1 auquel s’ajoute une gamme plus large d’OPC, certains produits structurés et des OPCI (organismes de placement collectif immobilier) ;
  • Univers 3 proposant l’intégralité de l’offre d’OPC, des SCPI (sociétés civiles de placement Immobilier), des SCI, des produits structurés, des ETF et des titres vifs.

Au sein de la gestion multi-profils, l’adhérent choisit parmi cinq profils déterminés en fonction d’un budget de risque et d’une zone géographique :

  • Profil Monde, avec un budget de risque déterminé ;
  • Profil Monde, sans limitation de budget de risque ;
  • Profil Europe, avec un budget de risque déterminé ;
  • Profil Europe, sans limitation de budget de risque ;
  • Profil Émergents, sans budget de risque déterminé.

Des profils de thématiques sont également suggérés afin de mieux répondre à vos souhaits personnels :

  • Une thématique entrepreneuriale ;
  • Une thématique indicielle (ETF) ;
  • Une thématique environnementale et socialement responsable.

Des options d’arbitrages automatiques viennent compléter l’offre avec :

  • Un arbitrage des plus-values ;
  • Une limitation des moins-values ;
  • Une dynamisation de la participation au bénéfice du fonds en euros ;
  • Un investissement progressif de l’épargne ;
  • Un rééquilibrage de l’allocation d’actif cible.
    Pour gagner en sérénité, il est tout à fait possible de déléguer l’ensemble des arbitrages à votre courtier.

Enfin, en sus de la garantie décès principale comprise dans l’adhésion, le souscripteur peut renforcer davantage son contrat en optant pour :

  • Une garantie plancher en cas de décès ;
  • Une garantie décès accident.

Tableau comparatif des 10 meilleures assurances-vie

Pour vous aider dans votre sélection, voici un tableau comparatif des 10 meilleures assurances-vie du marché recensées par les experts financiers NEOFA. Ce tableau inclut les frais de versement, les frais de gestion et d’arbitrage. Vous retrouvez également les modes de gestion, le montant minimum exigé à la souscription, ainsi que la diversité des supports proposés.

Assureur Contrat Minimum de souscription Type de support Frais Modes de gestion
Generali Himalia 5 000 € 2 000 supports en UC

Fonds en euros
Frais de versement :
4,5 % maximum

Frais de gestion : 1 % maximum

Frais d’arbitrage : 1 %
Gestion libre

Gestion pilotée
Cardif Elite 15 000 € en versement libre

10 000 € en gestion déléguée

250 000 € en gestion sous mandat
1 200 fonds, dont plus de 300 labellisés ISR, Finansol, Greenfin, Relance

Fonds en euros
Frais ouverture : 3,5 % maximum

Frais de gestion :
0,7 % maximum

Frais d’arbitrage : 1 % maximum
Gestion libre

Gestion déléguée

Gestion sous mandat
Suravenir Patrimoine Vie Plus 500 € en gestion libre

5 000 € en mandat
d’arbitrage
1 000 supports d’investissement

Fonds en euros
Frais de versement : 4,5 % maximum

Frais de gestion : 1,20 % maximum en gestion libre et 1,58 % en mandat d’arbitrage

Frais d’arbitrage : 0,8 % maximum
Gestion libre

Mandat d’arbitrage
Axa Coralis 25 000 € 600 supports financiers

Fonds en euros
Frais de versement :
0 %

Frais de gestion : 1 % maximum

Frais d’arbitrage : 15 € maximum
Gestion libre

Mandat de réorientation d’épargne
SwissLife Strategic Premium 3 000 € 565 UC

Fonds en euros
Frais de versement : 4,75 % maximum

Frais de gestion : 0,96 % maximum

Frais d’arbitrage : 0,20 % maximum
Gestion libre

Gestion profilée
UAF Life patrimoine Arborescence opportunités 1 000 € en gestion libre

10 000 € en gestion conseillée
700 UC

Fonds en euros
Frais de versement : 4,75 % maximum

Frais de gestion : 2 % maximum

Frais d’arbitrage :
0,20 % maximum
Gestion libre

Gestion conseillée
Intencial Intencial Gestion Privée 20 000 € 700 supports UC

Fonds en euros
Frais de versement : 4,5 % maximum

Frais de gestion : 1 % maximum

Frais d’arbitrage 1 % maximum
Gestion libre

Gestion pilotée

Gestion déléguée

Gestion multi-poche

Gestion dédiée
Vie Plus Impact + 500 € en gestion
libre

5 000 € en mandat d’arbitrage
300 fonds

Fonds en euros
Frais de versement :
4,5 % maximum

Frais de gestion : 1,90 % maximum en gestion
libre et 2,25 % maximum en mandat d’arbitrage

Frais arbitrage : 40 € maximum
Gestion libre

Mandat d’arbitrage
Lombard International Liberté 250 000 € 1 500 UC Frais de versement :
5 % maximum

Frais de gestion : 1,20 % maximum
Gestion libre

Gestion conseillée
Ageas Mypga 1 500 € 800 supports
d’investissement

Fonds en euros
Frais de versement :
4,5 % maximum

Frais de gestion : 0,95 % maximum

Frais arbitrage :
0,15 % maximum
Gestion libre (euros et UC)

Gestion multi-profils
Trouvez la meilleure assurance vie Faire ma simulation

Quelle assurance-vie choisir ?

Avant de choisir et souscrire une assurance-vie, il convient de porter une attention particulière sur les points suivants :

  • Les frais de versement, les frais de gestion et d’arbitrage ;
  • Les types de support sur lesquels investir votre argent ;
  • Les modes de gestion proposés par l’assureur, à savoir la gestion libre et la gestion pilotée.

Les frais en assurance-vie

Les frais viennent diminuer la rentabilité de votre contrat, il faut donc les étudier attentivement. Pour vous aider à sélectionner la meilleure assurance-vie, voici en détail les différents frais ponctionnés sur les contrats que vous devez analyser scrupuleusement.

Les frais de versement ou droits d’entrée sont généralement négociables. Ils servent à rémunérer le distributeur du contrat. Les frais de versement varient entre 0 % et 5 %, un plafond que les compagnies d’assurance n’ont légalement pas le droit de dépasser.

Les frais d’arbitrage sont prélevés dans un contrat multisupport à l’occasion de chaque réallocation de vos investissements. À l’instar des frais de versement, ils peuvent être négociables. Certains contrats appliquent des forfaits en euros, d’autres en pourcentage. En moyenne, un bon contrat propose entre 0,5 % et 1 % du montant arbitré, ou un forfait entre 10 euros et 30 euros.

Les frais de gestion sont proportionnels au montant confié aux gérants de fonds d’investissement, et prélevés annuellement. Les frais de gestion restent incontournables, et ne sont pas négociables, contrairement aux frais de versement et d’arbitrage. Les frais de gestion avoisinent généralement 1 % des encours. Ils sont réglés annuellement par les épargnants investissant leur argent dans des OPCVM, des FCP ou des SICAV.

Le type de support

En tant qu’épargnant, vous avez le choix d’investir dans deux types de supports pour votre assurance-vie (le fond en euros ou les unités de comptes) :
Le fonds en euros présent sur les contrats monosupports ;
Les unités de compte, plus communément appelées UC, présentes dans les contrats multisupports.

Le fonds en euros

C’est le support le plus sécurisant, car votre épargne est investie sur des produits sans risque, comme les obligations d’État ou les obligations d’entreprise. Votre placement est garanti et revalorisé chaque année après versement des intérêts annuels versés au 31 décembre. Ce support s’adresse principalement à des épargnants prudents ou s’approchant de la retraite, préférant ainsi la sécurité à la rentabilité.

Les unités de compte (UC)

Les UC sont proposées aux côtés du fonds euros dans les contrats multisupports. Les unités de compte sont investies sur les marchés financiers et suivent donc les aléas de la bourse. La valeur des unités de compte évolue au même rythme que les marchés financiers et immobiliers. Ce placement demeure par conséquent plus risqué que le fonds euros. En revanche, les gains peuvent s’avérer bien plus importants.
Les UC sont investies dans plusieurs classes d’actifs. On les retrouve notamment dans les actions et obligations, à l’instar des valeurs mobilières gérées par des organismes de placements collectifs en valeurs mobilières (OPCVM). Les unités de compte s’identifient également à des parts de fonds dans le secteur immobilier, comme les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ou encore les organismes de placement collectif immobilier (OPCI).

Gestion libre ou pilotée

Opter pour une gestion libre suppose que vous maîtrisez le fonctionnement des UC, lié aux fluctuations des marchés financiers. En effet, vous effectuez vous-même les arbitrages de votre contrat, et vous décidez seul de vos futurs investissements.
Vous répartissez vos avoirs entre les supports financiers suivants :
Les fonds en euros à capital garanti ;
Des UC diversifiées sur des actifs financiers et immobiliers (parts de SCPI, OPCI, ETF, etc.)
Les frais de gestion sont moins onéreux que ceux prélevés dans le cadre d’une gestion pilotée. Ils dépendent bien évidemment du contrat et de l’établissement retenu.

Pour vous soulager et vous épauler dans votre gestion quotidienne, certains contrats prévoient des options de gestion. À cet effet, on retrouve le stop-loss, le rééquilibrage automatique, l’investissement progressif, la sécurisation des plus-values, etc.

Déléguer vos arbitrages au travers d’une gestion pilotée consiste à donner mandat à un professionnel, à savoir à :

  • Une société de gestion affiliée à l’assureur ;
  • Un conseiller en gestion de patrimoine.
    Vous pouvez choisir une délégation partielle ou totale. Notez cependant que ce type de gestion engendre des frais supplémentaires servant à rémunérer le gestionnaire.

Voici les critères permettant de trouver la meilleure assurance-vie :

  • Sélectionner une assurance-vie avec le moins de frais possible ;
  • Se renseigner sur la performance passée du fonds euros ;
  • Avoir un large choix d’unités de compte (UC) pour maximiser votre performance sur le long terme ;
  • Opter pour une assurance-vie accessible en ligne et ainsi faciliter la souscription et les arbitrages ;
  • Bénéficier de plusieurs options de gestion afin de retenir celle qui vous convient le mieux entre la gestion libre et la gestion pilotée ;
  • Étudier la solidité de l’assureur de manière à disposer d’un gage de sécurité.

Oui, il est tout à fait possible d’ouvrir plusieurs assurances-vie. C’est d’ailleurs conseillé pour plusieurs raisons :

  • Diversifier vos placements afin de diluer le risque ;
  • Faire jouer la garantie de 70 000 euros prévue dans le FDGR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution) si jamais une crise financière venait à sévir ;
  • Pouvoir nantir l’un de vos contrats au profit d’une banque et continuer d’utiliser vos autres contrats comme bon vous semble ;
  • Compartimenter les régimes fiscaux pour éluder les erreurs entre les versements effectués avant et après 70 ans ;
  • Éviter les contrats en co-adhésion pour les couples mariés sous le régime légal, en privilégiant un contrat au nom de chaque époux. De ce fait, le conjoint survivant bénéficie toujours de l’antériorité fiscale sur son propre contrat au moment de la succession.

Les frais d’une assurance-vie restent incontournables. Néanmoins, la fiscalité avantageuse à partir de la 8e année de détention du contrat ainsi que les taux de rendement potentiels en font toujours un produit d’épargne attrayant.
Et pour optimiser davantage votre succession par le biais d’un contrat d’assurance-vie, le démembrement de la clause bénéficiaire peut se révéler être une technique patrimoniale puissante. N’hésitez pas à consulter les experts financiers NEOFA qui sauront vous conseiller et parfaire votre patrimoine en défendant uniquement VOS intérêts !

Publié le 07.06.2022, par :
J'aime
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts