Le Livret A est-il imposable ?

Publié le 27.02.2022, par :

Comme plus de 55 millions de Français, vous détenez sans doute un Livret A. En 2018, une flat tax est entrée en vigueur pour de nombreux produits d’épargne. Dividendes, plus-values mobilières ou encore PEL sont concernés par cette nouvelle fiscalité. Mais qu’en est-il du Livret A ? Comment est-il imposable ? Réponse avec Neofa.

Sommaire
Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Qu’est-ce qu’un Livret A ?

Créé en 1918 et distribué par tous les réseaux bancaires, le Livret A fait partie de la catégorie des livrets réglementés. Pour ces produits d’épargne, l’État fixe, notamment :

  • Son fonctionnement
  • Son taux de rémunération
  • Son plafond de versement
  • La qualité des titulaires
  • Ses modalités d’ouverture et de fermeture

Peu importe, donc, la banque à laquelle vous vous adressez, toutes vous proposeront les mêmes conditions pour votre livret A.

Le plafond du livret A est fixé à 22 950 € pour les particuliers et à 76 500 € pour les associations, hors calcul des intérêts capitalisés. Le taux d’intérêt annuel du livret A est, quant à lui, de 0,50 %.

Quelle est la fiscalité d’un livret A ?

Bonne nouvelle : il n’y en a aucune ! C’est d’ailleurs un des principaux avantages du livret A. Il n’est pas imposable et n’est donc pas concerné par la flat tax créée, en 2018, pour d’autres produits d’épargne. À défaut d’être rémunérateur, vous avez la certitude de ne pas devoir payer le moindre impôt sur le revenu sur les intérêts de votre Livret A. Il est également exempt de tous prélèvements sociaux.

Ce produit de placement vous offre d’autres avantages. Votre capital n’est pas bloqué et vous pouvez donc réaliser autant de retraits que nécessaires grâce à votre carte bancaire. Par ailleurs, les intérêts ne sont pas pris en compte pour le calcul du plafond. Votre solde peut donc être supérieur. Enfin, vous êtes autorisé à ouvrir un nombre illimité de Livret A.

Bon à savoir : Clôturer un livret A, rien de plus simple !
Elle est très simple et surtout n’implique aucun frais. Vous pouvez la demander à tout moment à votre banque, sans aucune justification.

Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Quelle est la fiscalité des livrets d’épargne ?

La taxation des autres livrets réglementés

Les établissements bancaires sont autorisés à délivrer à leurs clients d’autres livrets d’épargne réglementés. Il s’agit, notamment :

  • Du Livret Jeune, réservé aux jeunes de 12 à 25 ans résidant en France. Son taux de rémunération est de 0,50 % et son plafond de 1 600 euros.
  • Du Livret Développement Durable et Solidaire, plafonné à 12 000 €, dont le taux de rémunération est de 0,50 % également.
  • Du Livret d’Épargne Populaire, destiné aux épargnants aux revenus les plus modestes. Il est plafonné à 7 700 € avec un taux de 1 %.

Tous les livrets réglementés, sans exception, sont exonérés d’impôt sur le revenu. Aucun n’est, par ailleurs, concerné par les prélèvements sociaux. En utilisant ce type de placement, vous échappez donc à toute fiscalité.

La taxation des livrets non réglementés

Ce type de produits d’épargne n’est pas soumis aux règles strictes imposées par l’État. Les établissements bancaires sont donc libres de proposer leurs propres livrets non réglementés avec des conditions spécifiques. En règle générale, ces livrets ne comportent pas de plafond de versement. Leur rémunération est, quant à elle, très variable.

Contrairement au Livret A et aux autres livrets réglementés, ces placements sont fiscalisés. Depuis le 1er janvier 2018, leurs intérêts sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. Celui-ci comprend le prélèvement au titre de l’impôt sur le revenu (12,8 %) et les prélèvements sociaux (17,20 %). Dans certains cas de figure, il est possible d’être exonéré des 12,8 %, notamment si votre revenu fiscal de référence pour l'année N-2 est inférieur à 25 000 € pour une personne seule ou 50 000 € pour un couple.

Malgré une fiscalité nulle, le taux offert par le Livret A demeure ridiculement faible. Pour valoriser votre patrimoine, mieux vaut vous tourner vers d’autres solutions de placements bien plus rémunératrices. Vous souhaitez connaître les solutions à votre disposition ? Contactez un conseiller en patrimoine Neofa et commencez enfin à voir les choses en grand pour votre épargne !

Les trois points clés à retenir :

  • Le livret A est un produit d’épargne réglementé par l’État.
  • Les intérêts versés ne sont soumis à aucun impôt sur le revenu ni prélèvements sociaux.
  • Une flat tax de 30 % s’applique aux livrets non réglementés.
Publié le 27.02.2022, par :
J'aime
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts