Législatives 2024 : Quelle réaction des marchés financiers au lendemain du second tour ?

Le second tour des élections législatives s’est tenu le 7 juillet 2024, avec des résultats marquants. Le Rassemblement National (RN) a obtenu 32,05% des voix exprimées, soit 88 sièges, suivi par l’Union de la Gauche (25,68%, 146 sièges) et Ensemble ! (23,14%, 148 sièges). Les Républicains et l’Union de l’Extrême Droite ont respectivement obtenu 5,41% (38 sièges) et 5,00% (16 sièges)​. Alors que le CAC 40, au-dessus des 8 000 points, avait perdu jusqu’à 6 % dans les jours suivants l’annonce de la dissolution, comment ont réagi les marchés financiers suite à cette nouvelle assemblée fragmentée ?

Publié le 9 juillet 2024, par :

Soulagement des marchés…

Le lendemain du second tour, les marchés financiers ont montré des signes de soulagement. La stabilité relative et l’absence de majorité absolue ont réduit les craintes d’instabilité politique majeure. Les traders ont accueilli ces résultats avec un certain optimisme, espérant une période de négociations constructives entre les différents blocs politiques​. 

En réalité, les marchés financiers et les investisseurs étrangers sont habitués à la formation de gouvernements de coalition dans les pays développés, ce qui nécessite du temps mais ne perturbe pas leurs opérations. Pour les entreprises du CAC 40, dont plus de 80 % du chiffre d’affaires est réalisé hors de France, ce type de gouvernement n’est pas une source d’inquiétude majeure. L’incertitude est plus préoccupante pour la Bourse, mais un gouvernement de coalition stable peut éviter des perturbations. Les marchés surveillent surtout la capacité du nouveau gouvernement à envoyer un message clair sur le redressement des comptes publics et la réduction des dépenses​.

…malgré une baisse de la Bourse de Paris

La Bourse de Paris a cependant ouvert en légère baisse au lendemain des élections, reflet des incertitudes persistantes quant aux politiques économiques futures. Le CAC 40 a ouvert en toute petite baisse de 0,49 %, à 7 637 points, puis a terminé en baisse de 0,63 % à 7 627,45 points, après avoir passé une bonne partie de la séance dans le vert. Malgré cela, l’assemblée divisée en trois blocs a rassuré certains investisseurs, anticipant des mesures économiques modérées et une gouvernance par consensus​.

En Europe, les marchés ont montré peu de mouvements significatifs, avec l’euro en légère baisse de 0,15% à 1,0823 dollar par euro. Les banques françaises, sensibles à l’activité économique, ont également reculé après un fort rebond la semaine précédente : Société Générale (-1,46%), BNP Paribas (-1,24%) et Crédit Agricole (-0,51%).

Dans quoi investir son argent en 2024 ?

Simple, rapide et transparent : Trouvez en 2 minutes comment

investir son argent pour un placement rentable et sans mauvaise surprise.

*1er RDV 100% Gratuit avec un expert et sans engagement

Quelles perspectives pour les investissements ?

Les élections législatives de 2024 ont conduit à une Assemblée nationale sans majorité claire, nécessitant des alliances et des compromis entre les différents partis. Cette nouvelle configuration politique pourrait favoriser des réformes plus consensuelles mais ralentir l’adoption de mesures controversées. Parmi les différents scénarios, Natixis prévoit une pause dans le rebond des actifs risqués en raison de l’incertitude sur le futur gouvernement. Deutsche Bank met en garde contre une possible paralysie politique et l’impact d’un éventuel programme de gauche​. Dans tous les cas, il faudra suivre la situation de près car les marchés financiers resteront attentifs aux développements politiques et aux premières décisions du nouvel hémicycle. 

En résumé, les élections législatives de 2024 ont profondément remanié le paysage politique français et ont eu des répercussions notables sur les marchés financiers. Avec une Assemblée nationale divisée, l’avenir politique et économique de la France dépendra largement de la capacité des différents blocs à collaborer efficacement. N’hésitez pas à consulter un conseiller financier sélectionné par Neofa pour échanger sur l’impact de cette nouvelle assemblée et les différents scénarios pouvant impacter votre portefeuille financier et votre patrimoine.

photo de profil
Ruben Brami
Auteur
Fondé par un ancien de Rothschild & Co à Paris, Twenty-Six Patrimoine propose une approche 360 de la gestion de ses patrimoine à ses clients. Moderne, ingénieux et hybride, entre un cabinet traditionnel et un family office, notre volonté est de...
Partagez cet article :

Écrire un commentaire

Articles similaires