L'actualité des marchés financiers : La capitalisation de Rivian

Publié le 15.11.2021, par :

Chaque semaine Olivier Armangau, décrypte pour Neofa l'actualité financière.
C’est la passion pour les marchés financiers qui a orienté la carrière d’Olivier. De la gestion privée à ses débuts en Suisse à la gestion de fonds de placement au Canada, Olivier s’est employé à rendre accessible des concepts et des produits financiers pour ses clients. Les interrogations constructives et challenger des dogmes de marché sont des motivations quotidiennes.

Sommaire

USD 769 230 769 « C’est quoi ça ? »

Juste une division de la capitalisation de Rivian par le nombre de véhicules produits à date par la compagnie, soit 156… Ainsi, suite à l’introduction en bourse de la société, chacune de ses voitures produites est valorisée un peu plus de 769 millions par le marché… Même si le raccourci intellectuel pris est volontairement provocateur il y a quand même de quoi nous interpeller. Enfin, j’imagine non ?

All charged up | Illinois Times

Oui, il y d’autres choses que 156 véhicules produits. Il y a une commande d'Amazon (qui détient 20% de Rivian) pour 100 000 vans et 55 000 précommandes pour les modèles R1T et R1S (USD 1000 de dépôt). Soit !

Évidemment que le véhicule et son segment sont attractifs, évidemment que les ventes seront largement supérieures, mais on parle quand même après 1 an d’existence et 3 jours de cotation d’une société qui est désormais la 5ème plus grande capitalisation mondiale automobile !

Le CEO, et les équipes sont cool, le site internet aussi est différent (il ressemble plus à un Condé Nast de la coolitude qu’à un site automobile d’ailleurs), la voiture et même le van Amazon sont marrants, le plaidoyer sur la décarbonisation (ils seront carbo neutre, rien à voir avec un plat de pâtes hein, en 2028) est certainement très sincère de même que la préoccupation ESG (obligatoire s’ils veulent être considérés par les institutionnels), le recyclage des batteries est pensée dès l’origine, bref… Tout est beau, assurément, mais on parle d’une société valorisée 120 milliards de dollars !

N’a-t-on plus le droit d’être interpellé par le niveau de confiance sidérant (certains pensent tellement fort à ‘bêtise’ que j’ai failli l’écrire) qui est donné par le marché à ce nouveau constructeur ?

Même si l’industrie des véhicules électriques va continuer de bénéficier des subventions des États à la fois pour les constructeurs et pour les consommateurs (Et d’ailleurs sur le sujet, il est assez cocasse de constater qu’au Davos vert, la Cop 26 donc, les entreprises ont toutes pleurniché pour demander des subventions afin d’entreprendre la décarbonisation. Il fut un temps, ou ce qu’on attendait d'une entreprise, c'était une responsabilité sociale et sociétale et les investissements étaient un moyen d’y arriver), il y a quand même dans la valorisation de Rivian une actualisation future des cash flow qui est très très (mais très) ambitieuse !

COP 26 : la Chine écartelée entre ses engagements pour le climat et sa  dépendance du charbon

Mais dans un environnement de taux bas, ou le critère principal d’investissement est un critère par défaut, ou la pandémie a finalement créé davantage de richesse et de demande grâce à des politiques budgétaires et monétaires totalement décomplexées, ou même les plus républicains des républicains s’accommodent des plans de relances démocrates (et parfois en demandent davantage) bref dans un environnement ou la valeur de l'argent est finalement devenu philosophique, ou la discipline budgétaire est un gros mot, ou l’absence de risque est aussi bien récompensé, voire mieux, que la prise de risque, il ne faut peut-être plus s’étonner d’avoir des valorisations fantasques qui reposent sur des visions chimériques.

Le reste de l’actualité cette semaine : le marché était ‘concerné’ par l’inflation, suite à la publication d’un indice des prix à la consommation en hausse de 0.9 % sur le mois d’octobre, soit une augmentation de 6.2 % sur 1 an.

Notre cher ami Powel avait bien raison de dire la semaine passée que l’inflation est plus forte que prévu. Même si ce dernier n’a de cesse de répéter qu’elle est transitoire, le marché, estime la probabilité de 2 hausses des taux pour 2022.

Que l’inflation soit un choc d’offre ou de demande (et bien sûr, on trouve des articles et des analyses économiques remarquablement bien écrits défendant chacun des scenarios), le constat est le même. Elle s’emballe, mais sans incidence ni sur le marché actions ni sur les taux (au contraire, ils se détendent suite à des rachats de positions à découvert). Et d’ailleurs, il est assez singulier de noter que comme on considère qu’elle est transitoire, c’est un peu comme si ce n’était pas une ‘vraie’ inflation. Alors on trouve des indicateurs retraités de l’inflation lié à la chaîne d’approvisionnement, pour finalement démontrer que ce n’est pas si terrible. Il n’est pas nécessaire finalement de mettre en place des mesures pour tenter de l’atténuer. Évidemment…

En passant, il y avait aussi des rumeurs selon lesquelles la Russie pourrait envahir l’Ukraine et la Chine continue aussi d’intimider Taiwan. Finalement toutes ces menues considérations économiques et géopolitiques se sont traduites par un effondrement du marché américain de … 0.5 %

Et le bitcoin battait son record le jour où l’inflation américaine bondissait de 0.90%, permettant ainsi d’ancrer le concept d’une valeur refuge contre l’inflation, pour ceux qui en sont convaincu. Décidément riche semaine pour les cryptomonnaies, puisque leur marché dépassait les 3000 milliards de dollars.
Finalement, que ce soit Rivian, l’inflation, les valorisations, la géopolitique ou n’importe quel sujet qui touche de près ou de loin le marché, il semble vain d’y apporter de la rationalité.

Bitcoin à 100.000 dollars ? 1 million $ que cela n'arrivera jamais ! -  Cryptonaute

Désormais une valorisation action élevée cela signifie simplement a priori, que les espérances de rendements futurs seront moindres. Et parce que la normalisation monétaire est impossible dans le contexte actuel (est-elle vraiment souhaitable ?) on peut continuer de penser que chaque faiblesse de marché sera systématiquement mise à profit.

Publié le 15.11.2021, par :
J'aime
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts
Je recherche un article...