Différences entre Conseiller Financier et banquier

Publié le 01.05.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur

Le banquier est souvent la première personne à laquelle vous pensez pour parler épargne. Pourtant les conseillers financiers hors banque s’imposent de plus en plus comme généralistes du patrimoine. Vous avez besoin d’être accompagné, mais vous ne savez pas vraiment vers qui vous tourner ? Pour vous aider à trouver le professionnel qu’il vous faut, zoomons sur les différences entre un conseiller financier et un banquier.

Avantages du conseiller financier sur le banquier

Avant de commencer le match, une présentation du challenger remet les enjeux en perspective et là on parle de votre patrimoine.
Il faut abandonnez vos vieux réflexes, vous ne reconnaîtrez pas un conseiller financier par un logo connu sur sa porte ou à la coupe (trop) classique de son costume. Non, c’est son expertise et son degré d’implication qui vont vous frapper.

Une expertise transversale du patrimoine

La gestion de patrimoine dans un “monde qui bouge”, c’est :

  • un large panel de produits de placements ;
  • des changements fréquents de réglementation ;
  • des profils d’investisseurs différents ;
  • des situations personnelles qui évoluent.

Dans ce contexte, de quoi avez-vous besoin pour sécuriser et développer un patrimoine ?
Là, normalement c’est à vous de répondre :
“Plus de dialogue, plus de pédagogie, plus d’expertise, et plus d’accompagnement” 
Vous vous y retrouvez ?
Le changement de modèle est là, vous allez rencontrer un chef d’orchestre.

L’engagement d’un entrepreneur

Le gestionnaire de patrimoine indépendant est un chef d’entreprise.
Contrairement à un salarié, il a tout intérêt à : 

  • satisfaire ses clients pour qu’ils le recommandent et construire une relation de long terme ;
  • choisir les solutions qui font progresser les encours de ses clients, car sa rémunération progressera aussi ;
  • proposer des solutions sur des marchés innovants pour conserver un avantage concurrentiel.

Différence entre gestionnaire de patrimoine en banque et conseiller financier

Cela va certainement vous évoquer des situations que vous avez déjà rencontrées. Nous avons détaillé 7 points qui impactent ce que l’on regroupe souvent sous l’expression d’expérience client. Quand on parle patrimoine, on évoque des projets court terme, mais surtout moyen et long terme. Pour être à l’aise avec un accompagnement au long cours, il est préférable que le capitaine de croisière vous inspire.
Si vous n’avez qu’une interrogation sur un placement d’épargne classique, le service banquier peut vous suffire, dans ce cas ne changez rien.
En fait, il n’existe pas de réponse générale. Seulement une réponse 
qui vous est propre, et qui est fonction de la philosophie du conseil dont vous vous sentez le plus proche. Gageons que ce tableau vous aidera à faire le point. 
             

1— Notoriété et sécurité
Banquier
  • image de confiance, quoique depuis 2008 ...
  • sécurité ? … si vos données ne sont pas volées 
Conseiller financier
  • profession encore confidentielle
  • encadré par de nombreuses réglementations et habilitation

2— Disponibilité
Banquier
  • la pause déjeuner est sacrée
  • 18h ? afterwooork
  • pause musicale offerte, le call center est là pour ça
Conseiller financier
  • plus grande amplitude horaire
  • joignable à tout moment

3— Accessibilité à distance
Banquier
  • avance digitale sur les applications
  • communication...récurrente sur leur maintenance 
Conseiller financier
  • La grande majorité des conseillers propose un accès digitaldigitalisation en cours 

4— Compétence et connaissance produits
Banquier
  • connaissance des produits maison  et peu enclin à vous vendre des produits externes
Conseiller financier
  • connaissance approfondie de tous les produits dans sa spécialité
  • dénicheur de solutions innovantes
  • niveau d’expertise entretenu annuellement

5— Pluralité des solutions proposées
Banquier
  • le produit qu’il vous faut c’est le nôtre. Vous n’aurez pas mieux ailleurs.
Conseiller financier
  • indépendant sur les préconisations qu’il effectue
  • accès à un large éventail de solutions
  • personnalisation selon vos besoins

6— Pérennité de la relation client
Banquier
  • salarié souvent muté. Trop de proximité, c’est pas bon pour la rentabilité de la maison
Conseiller financier
  • relation de confiance construite sur le long terme
  • en tant qu’entrepreneur, la fidélisation client est au cœur de ses objectifs

7— Intérêt à l’efficacité des solutions proposées 
Banquier
  • perçoit une prime sur le nombre de produits placés
  • reçoit son salaire de toute façon
Conseiller financier
  • rémunération liée à la bonne santé financière de ses clients

Gestionnaire de patrimoine en banque privée : une approche plus ouverte 

Contrairement aux conseillers en gestion de patrimoine des banques classiques, ceux des banques privées travaillent sur une offre à architecture ouverte.
Encore du jargon mais non, cela n’a rien à voir avec le bâtiment. 
Cela signifie qu’ils vous proposeront à la fois des solutions sur des produits élaborés en interne, mais également sur des produits extérieurs. L’ajustement des solutions de placements proposées à vos objectifs et à votre profil est donc possible. Par contre, leur domaine d’intervention couvrent aussi les conseils juridiques, fiscaux et matrimoniaux. En gagnant sur le nombre de domaines couverts, ils se retrouvent plus dans une position de généraliste et risque de perdre en expertise par rapport à un conseiller financier hors banque.

S’il vous faut du sur-mesure, de la réactivité quand votre situation personnelle évolue et une relation de proximité, le conseiller financier cochera toutes les cases. N’hésitez pas à pousser sa porte. Pour creuser le sujet, le rôle du conseiller financier vous intéressera certainement.
Mais n’oubliez pas, les bons conseils ne sont pas réservés qu’aux autres !

Publié le 01.05.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question