Combien coûte un conseiller financier?

Publié le 30.04.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur

Qu’en est-il exactement de la rémunération, des tarifs pratiqués ? Un conseiller financier sérieux peut-il offrir son accompagnement ? Si oui, agit-il en toute indépendance ? Voyons tout cela. 

Mais d’abord ...

Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine ?

Une expertise multiple (quoi ?!)

Le Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) est à la fois expert et généraliste. Il est d’abord un conseiller financier. Il peut avoir le statut de Conseiller en Investissement Financier (CIF). Il peut aussi être un professionnel de l’immobilier. Il peut aussi avoir des connaissances juridiques et fiscales.

Ouvert au plus grand nombre (c’est vrai ?)

Nul besoin d’être millionnaire pour s’adresser à un CGP. Le plus important est de choisir le conseiller patrimonial adapté à vos besoins

Encadré par la loi (encore heureux)

Le CGP est soumis à un cadre réglementaire spécifique, lequel a été renforcé en 2018 avec de nouvelles dispositions. Le CGP maîtrise de nombreuses compétences et peut, pour autant qu’il dispose des licences nécessaires, proposer des conseils en investissements financiers, agir en tant que courtier en assurance, intermédiaire en immobilier ou en opérations de banque.

Comment et combien un CGP/CGPI est-il rémunéré ?

2018, c’est un peu le Ragnarok du CGP. C’est à ce moment qu’est entrée en vigueur la Directive Européenne sur les Marchés d'Instruments Financiers dite MiFID 2. Pour faire simple : le conseiller patrimonial peut percevoir des commissions sur les produits financiers et/ou facturer des honoraires. 

Commissions ou honoraires ?

Avec la nouvelle loi, on est désormais CGP indépendant (CGPI) ou CGP tout court (bref CGP). Seuls les conseillers financiers choisissant de ne percevoir que des honoraires peuvent conserver le titre de “Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant” (CGPI). Ceux restant sur un système par commissions renoncent au titre

Combien coûte un rendez-vous chez un conseiller financier ?

Comme évoqué, cela dépend du mode de rémunération choisi :

  • Le CGP perçoit plutôt des commissions sur vos placements. Il peut également facturer des honoraires.
  • Le CGPI facture des honoraires, mais ne perçoit aucune commission ou vous les rétrocède.

Combien coûte un CGP ? 

Le CGP peut prélever des honoraires pour l'analyse initiale de votre situation (mais ce n'est pas toujours le cas...dommage!! on verra pourquoi plus bas!!), ou pour certains conseils spéficiques. Néanmoins la perception de rétrocommissions c’est le mode de rémunération traditionnel du CGP pour le suivi de votre patrimoine. Il recourt à plusieurs fournisseurs pour offrir différentes solutions à ses clients. Lorsque vous investissez, le CGP touche une “com.” de la société fournissant le placement. 

Ainsi, en cas de :

  1. Souscription d’un contrat d’assurance-vie, 
  2. Investissement immobilier dans le neuf ou l’ancien
  3. Ouverture d’un compte-titres, achat de parts de SCPI.

...

Le CGP est rémunéré par son client mais également par: 

  1. Une compagnie d’assurance ou un courtier,
  2. Un promoteur immobilier ou un marchand de biens,
  3. Une société de gestion.

...

Comment fonctionnent les rétrocommissions ?

Elles représentent un pourcentage sur l’épargne placée et/ou le rendement des capitaux investis. On distingue, celles perçues :

  • En une fois ; ex: lors d’un investissement immobilier réalisé à l’aide du CGP;
  • Au début, puis régulièrement pendant la durée du placement ; ex: assurance-vie souscrite via le CGP.

Combien gagne un CGP ?

Le CGP peut travailler partiellement en honoraire et à la commission. Il prend en général des honoraires situés entre 150 - 500 € /h pour les conseils spécifiques ou l'établissement d'un bilan patrimonial, et travaille sur commissions pour la mise en place de la stratégie et l'accompagnement.

Exemples de commissions :
Assurance-vie

  • Investissement initial: commission moyenne de 3% versée au conseiller sur le montant placé.
  • Frais de gestion : entre 0,3% et 1%. Chaque année, pendant la vie du contrat, votre conseiller perçoit une commission prélevée automatiquement sur la performance de vos fonds pour le travail de suivi et de monitoring.

Investissement immobilier neuf

  • A la signature, le conseiller touche une rétrocommission incluse dans le prix que vous versez au promoteur, généralement 1% à 3% de l'investissement immobilier neuf.

Attention, bonne nouvelle ! De nombreux CGP travaillent également sur la base d’honoraires pour des conseils et le bilan patrimonial, ce qui leur permet de fournir des recommandations sans biais. Et oui, c'est ce que nous proposons chez Neofa, des conseillers ayant une approche impartiale et neutre.
Et si vous décidez par la suite de mettre en place leur préconisation, ils peuvent le faire, soit avec un tarif horaire, ou des commissions. 

Combien coûte un CGPI ?

Le CGPI offre toutes les prestations du CGP, sans les commissions. Il est tenu de facturer des honoraires, lesquels rétribuent un travail effectif pour une relation sans ambiguïté.

Grille tarifaire de base

Elle s’établit usuellement sur une base horaire, aussi bien pour les consultations au cabinet ou à domicile, que pour les heures passées sur votre dossier.

  • Paris / RP : entre 200 et 500 € /h ;
  • Province : entre 150 et 250 € /h ;
  • Moyenne : autour de 200 € /h.

En comparaison un conseiller fiscal (avocat fiscaliste), coûtera 500 à 600 € de l’heure.

Première visite, bilan patrimonial et suivi

Premier entretien :

En principe, le premier rendez-vous, dit “entretien de découverte” (entre 30 min. et 1h) est gratuit. Si vous décidez d’aller plus loin, le conseiller peut proposer un bilan patrimonial

Coût d’un bilan patrimonial :

  • De base : entre 400 et 1000 €  ;
  • Étendu : de 800 à 1 200 € ;
  • Gros patrimoines, situations complexes : jusqu’à 3 000 €

Temps requis pour un bilan patrimonial :

  • En moyenne de 3 à 8h. L’étude nécessite parfois plusieurs rendez-vous.
  • Facturation sur une base forfaitaire ou horaire.

Coût pour le conseil, le suivi et la gestion de mes investissements :

Dans le cadre d’un accompagnement patrimonial, il existe différents types de tarifications. Le conseiller peut travailler en commissions, honoraires annuels (à la tâche), honoraires forfaitaires, ou avec une rémunération variable sur objectifs. 

Exemples de tarification (CGP province) :

  • Conseil sur opération patrimoniale : 220 €/heure
  • Conseil et suivi financier régulier de base: 500-1500 € /an 
  • Gestion conseillée : 0,3%-1% /an sur le portefeuille
  • Commission sur suivi régulier: 0,3%-1% /an sur l'encours suivi

Puis-je payer un conseiller patrimonial en bitcoin ?

Rémunérer un CGP/CGPI en bitcoin semble théoriquement possible. Attention cependant car l’usage des crypto monnaies implique des contraintes comptables et fiscales pour vous, comme pour votre conseiller.

Un conseil patrimonial gratuit : c’est possible ?

Fournisseurs d’offres d’épargne low cost sur internet, conseillers en tout genre... le marché patrimonial voit l’arrivée régulière de nouveaux “spécialistes” qui prétendent vous conseiller gratuitement. Qu’en est-il? 

Banques / courtiers en ligne : 

  • Offre : limitée, mais de qualité correcte;
  • Frais : limités;  
  • Accompagnement / Conseil : très basique, généraliste ou inexistant;
  • Régulation : statut banque ou courtier en assurance.

Conseillers commerciaux /  intermédiaires : “retraite”, “défiscalisation” ...

  • Offre : limitée le plus souvent à un type de produit, qualité très inégale;
  • Frais : faibles en apparence mais nombreux coûts cachés;
  • Accompagnement / Conseil : de qualité variable, mais toujours orienté;
  • Régulation : statut mandataire ou salarié, responsabilité faible (contrairement au CGP/CGPI).

Le conseil financier “offert” est soit très général, donc sans valeur, soit orienté, c'est-à-dire avec un biais, donc partial. La gratuité est un leurre. Désolé. 

Conseiller patrimonial payant et rentable ?

Bien que payants, recourir aux services d’un CGP/CGPI fonctionnant aux honoraires pour les conseils et le bilan patrimonial offre de sacrés atouts

  • Impartialité totale : rémunéré par ses seuls honoraires, le conseiller ne privilégie aucun placement à votre détriment.
  • Plus d’opportunités : n’étant pas lié à un prestataire en particulier, il propose un éventail de solutions très large. Vous accédez aux meilleurs placements.

Dès lors que l'analyse de votre situation a été effectuée de manière impartiale et sans biais, vous pouvez ensuite décider de travailler avec votre conseiller sur une base de commission, d'honoraire ou de forfait.

Alors, au final, que préférez-vous ? 

  1. Un conseiller financier “gratuit” mais qui mange sur votre dos et vous conseille au mieux de ses intérêts ?

Ou,

  1. Un conseiller payant, mais impartial et sérieux et qui ne défend que vos intérêts ? Un tel conseiller, CGP ou CGPI, est là au final pour vous faire gagner bien plus d’argent qu’il n’en coûte.

Chez Neofa nous ne travaillons qu’avec cette seconde catégorie de professionnels, et seulement avec les meilleurs, car notre sélection est rigoureuse.

Publié le 30.04.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question