Réussir votre placement financier. Construisez votre patrimoine et complétez vos revenus

Où et comment investir son argent ?

Investir, ce n’est pas forcément synonyme de trouver les meilleurs placements financiers, il faut prendre en compte la fiscalité, les besoins de liquidité à moyen terme, le profil de risque, mais le plus important est de connaître ses objectifs de vie. Découvrons ensemble comment faire de 2022 une année prospère, et pourquoi être accompagné par un conseiller peut nous apporter sécurité financière et 3%, 4%, 5% ou plus de rendement.

Réussir votre placement financier. Construisez votre patrimoine et complétez vos revenus

Où placer son argent en 2022 ?

  • En bourse : actions et obligation
  • Dans l'immobilier : investissement locatif
  • Dans la pierre papier : les SCPI
  • En assurance-vie
  • Sur un plan d'épargne
  • Dans des entreprises : PEA-PME
  • Investissement socialement responsable
Quel placement est fait pour vous ?Découvrez l'investissement idéal pour placer votre argent en fonction de votre profil investisseur.

Top 7 des investissements 2022

mettre son argent en 2022 pour faire du profit ? Comme je vous l’ai dit, il n’y a pas de bonne réponse, puisque tout dépend de votre profil. Cela dit, rien ne m’empêche de vous dresser une liste non exhaustive des placements les plus recommandés cette année.

1. Placer son argent sur des actions et obligations

En voilà des mots qui font peur ! Et pourtant, les marchés financiers sont plus accessibles que ce que l’on croit. Avec un peu de pratique et de bons conseils, il est facile de toucher un rendement plus que convenable. Bien entendu, les actions font parties des investissements financiers les plus risqués, mais comment faire fructifier son argent, sinon ? En prenant des risques, soyons honnêtes. En 2019, les actions françaises sont n°1 du rendement avec plus de 20% de rendement. Cependant, si vous êtes un peu frileux, rabattez-vous plutôt sur d’autres placements moins risqués.

Les points forts des actions et des obligations

Globalement, les marchés boursiers sont ouverts à tous. Pas besoin d’être riche pour acheter des actions ou des obligations. Il est simplement nécessaire de définir le montant de son investissement en fonction de ses revenus et de ses objectifs.

Vous envisagez d’acheter des obligations ? Vous avez raison ! Ce type d’investissement affiche de nombreux points forts :
Rendement assuré et connu d’avance ;

  • Bonne liquidité ;
  • Risque modéré notamment si l’émetteur est soigneusement sélectionné ;
  • Fiscalité intéressante en fonction des supports utilisés.

Quant aux actions, elles offrent, elles aussi, des avantages non négligeables :

  • Un rendement élevé sur le long terme ;
  • Une bonne liquidité des titres : les fonds sont, en principe, rapidement disponibles après la revente ;
  • Une fiscalité favorable grâce à certains supports d'investissement (PEA, assurance-vie).
  • La possibilité de diversifier efficacement son portefeuille (zone géographique et secteur d’activité notamment).

Les points faibles des actions et des obligations

Investir sur les marchés boursiers présente toutefois plusieurs inconvénients majeurs :

  • Des investissements soumis à la volatilité des marchés impliquant une fluctuation de leur valeur ;
  • Un risque de pertes en capital important ;
  • Une incertitude sur le rendement des actions ;
  • Un manque de liquidités, rendant difficile la vente des titres boursiers ;
  • Un risque de défaut, notamment pour les obligations ;
  • Un risque de change en cas d’acquisition de titres en devise étrangère.
Actions et obligations : pour quel profil d’investisseur ?

Inutile de se voiler la face : investir en bourse requiert pas mal de sang-froid et une appétence aux risques relativement développée. Si vous êtes prêt à perdre le montant de votre investissement, alors les actions et les obligations sont faites pour vous. Dans le cas contraire, passez votre chemin. D’autres placements plus sécurisés vous attendent.

Comment placer son argent en 2022 ? Les experts répondent en video

2. L’investissement locatif

Je pense honnêtement que l’investissement locatif est l’un des meilleurs moyens pour faire fructifier son argent. Le principe est simple : vous achetez une maison, des appartements, des garages ou encore des locaux commerciaux et vous les mettez en location. Très vite, les loyers perçus dépasseront votre emprunt et vous gagnerez de l’argent. L’avantage, c’est que si vous n’arrivez plus gérer la location, vous n’avez qu’à les revendre. Et en prime, l’État fera tout pour vous aider grâce à la loi Pinel, pratique pour réduire ses impôts.

Les points forts de l’investissement locatif

Depuis plusieurs années, ce type d’investissement a le vent en poupe. Il affiche, en effet, de nombreux points forts. Il permet notamment :

  • De profiter des dispositifs de défiscalisation (Pinel et Censi-Bouvard par exemple) afin de réduire ses impôts ;
  • De bénéficier d’un effet de levier grâce à l’emprunt ;
  • De réaliser un investissement sûr et rentable : l’investissement locatif est un outil performant pour compléter ses revenus. Il permet également d’envisager une plus-value à la revente ;
  • De se constituer un patrimoine pérenne afin de préparer sa retraite et de protéger sa famille.

Les points faibles de l’investissement locatif

Ce type de placement n’est toutefois pas ouvert à tous les investisseurs et présente un certain nombre d’inconvénients :

  • L’investisseur doit disposer de fonds importants pour réaliser une opération ;
  • Les frais de gestion peuvent être parfois importants (travaux, frais d’agence, assurances, taxe foncière) ;
  • Ce type de placement nécessite du temps : il est toutefois possible de déléguer la gestion de son bien à un professionnel ;
  • Il existe des risques liés aux locataires (impayés de loyer, vacance, dégradation) et à la fluctuation du marché immobilier.

Investissement locatif : pour quel profil d’investisseur ?

L’investissement locatif concerne davantage les épargnants disposant de fonds suffisants pour acquérir un bien dans de bonnes conditions. Il est également nécessaire d’être en mesure d’assumer les aléas éventuels de ce type de placement. Impayés de loyer, frais de travaux de remise en état ou vacance locative peuvent représenter des sommes importantes.
En résumé, si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale et que vous disposez d’une épargne conséquente, réaliser un investissement locatif peut être une bonne solution pour assurer l'équilibre de votre patrimoine.

3. Investir dans les SCPI

Encore un sigle, eh oui ! Celui-là signifie Société Civile de Placement Immobilier. C’est en quelque sorte la rencontre entre la participation aux entreprises et l’investissement immobilier. Pourquoi ? Parce que vous bénéficiez des avantages de l’un et de l’autre, sans les inconvénients. Vous investissez dans des parts de sociétés qui se chargent, elles, d’investir dans des biens immobiliers, puis vous récupérez des dividendes. Vous n’avez rien à gérer et vous ne risquez pas grand-chose, l’immobilier étant généralement un marché porteur.

Quels sont les points forts des SCPI ?

La Société Civile de Placement Immobilier présente un certain nombre d'avantages pour les investisseurs :

  • Un ticket d’entrée maîtrisé : contrairement à l’investissement locatif, inutile de disposer d’une épargne importante et de s’endetter sur de longues années pour investir dans une SCPI ;
  • Des risques locatifs mutualisés : les impayés, les travaux ou la vacance locative impactent de façon limitée la rentabilité de votre investissement ;
  • Une gestion entièrement déléguée : l’investisseur ne gère ni l’achat du bien, ni la recherche des locataires, ni même l’entretien du parc immobilier.
  • Un investissement réglementé : il offre ainsi plus de sécurité aux investisseurs ;
  • Une rentabilité stable : la volatilité des SCPI est limitée ;
  • Une liquidité facilitée : la revente de parts est relativement aisée.

Quels sont les points faibles des SCPI ?

Si l’investissement en SCPI présente de nombreux atouts, il n’est pas pour autant exempt de quelques inconvénients :

  • Les frais de souscription et de gestion sont relativement élevés ;
  • Investir en SCPI est un placement sur le long, voire le très long terme : l’investisseur ne doit donc pas avoir besoin de son argent dans les 10 années à venir.

SCPI : pour quel profil d’investisseur ?

Vous ne disposez pas d’une épargne suffisante pour investir directement dans l’immobilier ? La gestion d’un bien immobilier ne vous tente pas vraiment ? L’achat de parts d’une SCPI est l’investissement qu’il vous faut, peu importe votre objectif ! La Société Civile de Placement Immobilier est, en effet, un placement idéal pour défiscaliser, se constituer un patrimoine ou encore préparer efficacement sa retraite.

Comment investir son argent en 2022 ?Plus de 60 pages de contenus regroupant les meilleurs conseils d'experts en investissement

4. L’assurance vie

Je vous l’ai dit et répété, mais un homme averti en vaut deux. L’assurance vie est le placement préféré des Français et à juste titre, puisque, selon le mode de gestion et les supports que vous choisissez, vous pourrez bien toucher le pactole. En termes de fiscalité, c’est probablement le placement le plus intéressant, surtout si vous avez vocation à transmettre votre patrimoine. Bien entendu, plus l’investissement est long, plus vous récolterez à la fin. Que cela ne vous empêche pas de récupérer votre capital, si vous en avez besoin.

Quels sont les points forts de l’assurance-vie ?

Ils sont nombreux ! En voici un rapide résumé :

  • Un capital garanti lors de placements dans un fonds en euros ;
  • Des fonds disponibles sans pénalité ;
  • Des investissements en bourse possible depuis votre assurance-vie pour améliorer sa rentabilité ;
  • Une fiscalité avantageuse ;
  • Un mode de gestion adapté aux compétences et aux besoins de l’investisseur ;
  • Une transmission des fonds hors succession pour tous les versements effectués avant 70 ans.

Quels sont les points faibles de l’assurance-vie ?

En revanche, l’assurance-vie présente quelques inconvénients dont il faut être conscient avant d’investir :

  • Un rendement de moins en moins attractif ;
  • De nombreux frais, parfois élevés ;
  • Des supports d’investissement parfois peu diversifiés selon les contrats.

L’assurance-vie : pour quel profil d’investisseur ?

Si vous souhaitez protéger vos proches et organiser efficacement votre succession, alors souscrire une assurance-vie prend tout son sens. Attention, pour profiter des avantages fiscaux, vous devez conserver votre contrat pendant au moins 8 ans.

Mais ce n’est pas tout ! Contrairement aux idées reçues, l’assurance-vie est également un placement intéressant pour financer ses projets à moyen terme ou préparer sa retraite. N’hésitez pas à consulter un conseiller en gestion de patrimoine indépendant pour en savoir plus.

5. Les plans d’épargne

Que ce soit un plan d’épargne d’entreprise ou un plan d’épargne retraite, tous deux constituent un placement pratique et fiscalement intéressant. C’est l’opportunité de faire travailler son argent, puisqu’à sa clôture, vous récupérerez non seulement votre épargne, mais aussi des intérêts. En bonus, sachez que le système de plan d’épargne a fait peau neuve grâce à la loi Pacte, avec encore plus d’avantages pour les épargnants.

Quels sont les points forts des plans d’épargne ?

Les plans d’épargne ont la cote auprès des Français. Il faut dire que ce type de placement présente certains atouts indéniables. Simples, pratiques, transparents, les PEL et autres PEE permettent aux Français d’épargner en toute sécurité, avec une garantie en capital et un rendement supérieur au livret A. Enfin, les plans d’épargne offrent des primes et des avantages divers en fonction de leur nature et de la durée de détention.

Quels sont les points faibles des plans d’épargne ?

Tout d’abord, le rendement. Ne comptez pas vraiment sur votre plan d’épargne pour vous enrichir. Un PEL aujourd’hui rapporte seulement 1 %. Les anciens plans, ouverts il y a plus de 10 ans, présentent toutefois une rentabilité plus élevée.

La fiscalité applicable à ce type de placement n’est guère plus intéressante. Prélèvements sociaux, impôt sur le revenu, les plans d’épargne n’échappent à aucune taxation.

Plans d’épargne : pour quel profil d’investisseur ?

Les plans d’épargne sont des placements multi facettes intéressants quel que soit le profil de l’investisseur. L’actif de 40 ans souhaitant préparer sa retraite et protéger ses proches optera aisément pour un PER. Si vous avez moins de 30 ans et que vous souhaitez acquérir votre résidence principale dans les années à venir, l’ouverture d’un plan d’épargne logement est une option intéressante pour financer votre projet.

Vous avez une question concernant vos placements ?Obtenez une réponse immédiate d'un conseiller.

6. La participation aux entreprises

Je vous en parlais à l’instant, acheter des parts dans des PME ou des entreprises innovantes (FCPI) peut vous faire gagner énormément d’argent si l’activité décolle. Comment croyez-vous que Norman et Cyprien sont devenus millionnaires ? Bon, évidemment, il y a toujours le risque que la société s’écroule, mais que vaudrait la vie sans un peu de danger ? Songez aussi à investir dans un PEA PME.

Quels sont les points forts de la participation aux entreprises ?

Le principal atout de cet investissement consiste en son rendement potentiel. De nombreuses entreprises très innovantes ne disposent pas du cash-flow nécessaire à leur croissance. En participant à leur financement, vous pouvez espérer profiter de leur future rentabilité. En raison d'une marge de manœuvre étendue, cette dernière pourrait même atteindre des sommets.

Le deuxième avantage de la participation aux entreprises est d’ordre fiscal. En investissant via un PEA, vous êtes exonéré d'impôts sur le revenu sur les dividendes et les plus-values à compter de la 5e année de détention.

Enfin, la participation aux entreprises est un excellent placement pour préparer sa retraite. Une fois les 5 premières années du contrat écoulées, vous pouvez dégager une rente viagère nette d’impôt. Un outil simple et efficace pour percevoir des revenus complémentaires sans fiscalité.

Quels sont les points faibles de la participation aux entreprises ?

Sans hésitation, le risque ! Rien ne garantit que l’entreprise sur laquelle vous avez misé va atteindre ses objectifs. Pour éviter une perte en capital conséquente, il est donc toujours préférable de diversifier ses investissements et de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine indépendant.

Participation aux entreprises : pour quel profil d’investisseur ?

Vous recherchez une forte rentabilité ? Vous n’avez pas peur de tout perdre ? Financier l’économie réelle est pour vous une priorité ? Foncez ! La participation aux entreprises devrait répondre à toutes vos attentes.

7. l’ISR

L’Investissement Socialement Responsable rassemble tous les types de placements éthiques, c’est-à-dire à visée environnementale, sociale ou de gouvernance. Il peut s’agir de produits d’épargne classique ou financiers (PER, assurance vie, actions…). En gros, vous participez à la croissance économique d’une entreprise, tout en ayant un impact positif sur le monde. Que demande le peuple ? Pour en savoir plus : placer son argent dans l’ISR.

Quels sont les points forts de l’ISR ?

L’ISR n’est pas seulement un effet de mode, il présente également de nombreux avantages pour l’investisseur :

  • L’ISR replace l’humain au cœur des placements en visant à concilier intérêts individuels et collectifs ;
  • L’investisseur a accès à de nombreux secteurs d’activité ;
  • Des labels permettent d’identifier aisément les ISR et de faire le tri (label ISR, Greenfin, Finansol) ;
  • Divers supports permettent de réaliser des investissements socialement responsables ;
  • La performance est comparable, voire supérieure, aux fonds traditionnels.

Quels sont les points faibles de l’ISR ?

Comme tout placement, l'ISR comporte des risques : perte en capital et performances non garanties, notamment.

Par ailleurs, les points faibles suivants peuvent être relevés :

  • Une diversification moins complète que pour les placements traditionnels ;
  • Le risque de se priver d’investissement plus rentable ;
  • La difficulté de définir la notion d’entreprise éthique.

ISR : pour quel profil d’investisseur ?

Vous souhaitez gagner de l’argent sans pour autant mettre de côté vos principes ? L’Investissement Socialement Responsable est l’outil qu’il vous faut ! Vous pouvez prendre des parts dans une société engagée pour le développement durable, refuser de financer l’industrie du tabac ou encore opter pour une entreprise pratiquant l’engagement actionnarial. Dans tous les cas, l’ISR reste un outil performant pour préparer votre futur et protéger celui de vos enfants.

L'avis de l'expert
undefined undefined
C’est rarement l’investissement le plus évident, le plus intéressant et le plus rentable pour votre situation. Ce qui est sûr, c’est que s’offrir un expert pour vous accompagner offre tous les avantages. Plus simple, plus profitable et plus sécurisant.

5 conseils pour investir son argent

Conseil n°1 : comprendre avant d’agir

En investissement, on ne peut pas faire n’importe quoi. Si vous foncez tête baissée dans tous les placements financiers potentiels que vous voyez, d’une part, vous allez vous éparpiller et d’autre part, vous allez vous planter. Avant toute décision, renseignez-vous auprès de professionnels des placements financiers. Ils vous guideront sur les bonnes pistes selon votre profil et votre patrimoine. Ensuite, intéressez-vous à la brochette de possibilités qui s’offrent à vous : lisez, étudiez un peu, essayez de comprendre comment tout cela fonctionne. Vous n’avez pas besoin d’un diplôme, seulement d’un peu de bon sens.

Conseil n°2 : diversifiez vos placements

Que se passera-t-il à votre avis, si vous placez tout ce que vous possédez dans l’achat d’une seule action ? Si elle s’écroule, vous perdez tout. Mais comme vous êtes malin, vous n’allez pas faire ça. Vous allez plutôt diversifier vos placements afin de minimiser le risque. Aucun placement n’est jamais sûr à 100%. Alors pensez plus large : assurance, épargne, immobilier, obligations… Comme ça, une source de profit de perdue, dix de retrouvées.

Conseil n° 3 : apprenez à vous connaître

Il ne s’agit pas d’aller chez le psychologue ou de faire de la méditation, mais bien de connaître vos valeurs. Êtes-vous plutôt du genre requin à la recherche d’un investissement rentable, prudent ou encore éthique ? Avez-vous un besoin urgent de liquidité ou êtes-vous prêt à investir sur le très long terme ? Car selon votre profil de risque, l’étendue de votre patrimoine et votre objectif, les placements ne seront pas les mêmes.

Conseil n°4 : lancez-vous le plus tôt possible

Quand commencer à investir ? La réponse est : maintenant ! Plus tôt vous commencerez, plus longtemps durera votre épargne et donc, plus votre argent aura fructifié. Alors je sais bien, quand on est jeune, on a d’autres chats à fouetter que de se lancer dans la bourse ou dans l’immobilier. Mais pensez-y, ça peut vous constituer une coquette somme d’ici à votre retraite.
Pour les moins jeunes (la quarantaine ? cinquante ?), pas de panique, l’investissement n’en reste pas moins intéressant. Tournez-donc le dos aux préjugés et lancez-vous dans l’assurance-vie ou dans un plan d’épargne retraite.
A consulter également : quel placement sur 10 ans ou plus ?

Conseil n°5 : gardez une épargne de précaution

L’investissement, c’est génial, mais il faut toujours penser à garder un bas de laine. Eh oui, qu’est-ce que vous ferez si vos affaires ne décollent pas tout de suite ou si tous vos placements se cassent la figure ? Ce serait ballot (mais peu probable si vous avez suivi le conseil n°3).
Le secret, c’est de garder l’équivalent de 6 mois (voire d’une année) de liquidités bien au chaud, dans un livret d’épargne par exemple. Pas un investissement très rentable, certes, mais toujours mieux que le compte courant et en plus, vous pouvez récupérer votre argent comme bon vous semble. Et puis, ce n’est jamais qu’une toute petite part de votre fortune. Le reste sera, quant à lui, bien investi grâce aux meilleurs placements de 2022.

Pourquoi être accompagné pour ses investissements

Nous voulons souvent faire les choses seuls, par souci d’économie. Malheureusement, en finance, ce n’est pas toujours le cas. Faire des placements sans prendre en compte beaucoup de facteurs peut finalement nous faire perdre de l’argent…
Pour éviter ces erreurs, il est préférable d’être accompagné par un conseiller entièrement indépendant. Il pourra augmenter votre rentabilité et vous faire gagner 3%, 4%, 5% ou plus par année, mais il prendra aussi et surtout en compte votre sécurité financière et votre protection, puis les impacts fiscaux de l’investissement pour une prise en compte globale du projet. Un professionnel a une vision globale de l'épargne dans le temps. Il peut ainsi proposer des solutions à chaque étape en prenant en compte tous les paramètres.
Vos envies du moment, mais surtout la préparation de votre avenir, de celui de vos enfants ou de votre retraite sont les éléments clés pour investir son argent à long terme.
SCPI, PER, OPVCM, etc… gagnez du temps, nos conseillers; vous proposent des produits à la rentabilité éprouvée parmi des centaines d’offres pour ne garder que les plus performants et les plus adaptés.

Comment commencer à investir ?

Choisir un conseiller indépendant, c’est la garantie d’avoir un partenaire libre et sans aucun biais. Neofa aide des milliers d’épargnants avec une sélection des meilleurs conseillers à partir de 25 EUR par mois.
Testez-nous, prenez un RDV gratuit pour discuter d’un plan d’action et recevoir un devis pour atteindre vos objectifs. Gérer votre argent pour ce qui compte vraiment !

Tout dépend de votre profil de risque et de votre horizon de besoin, mais pensez à diversifier vos placements et demander l’aide d’un CGP ou CIF.

Au vu des résultats 2021, je recommande les actions françaises et le nouveau plan d’épargne retraite. Quoi que vous décidiez, parlez-en d’abord à votre conseiller financier. Les règles sont simples : on réfléchit, on diversifie, on agit. Le plus difficile sera sans doute de ne pas dépenser tout ce que vous avez gagné dans les casinos, mais j’ai confiance en vous.

Par exemple les OPCVM et l’immobilier. En réalité, ça dépend de votre situation patrimoniale ! Le plus efficace est de trouver le conseiller en gestion de patrimoine le plus adapté pour vous.

Grâce à des investissements dynamiques et long-terme : immobilier, produits financiers, création d’entreprise. Consultez nos conseils pour placer son argent dès 30 ans pour la retraite. Pour un cas plus personnel, posez votre question sur Neofa ou prenez contact avec un conseiller (1er RDV gratuit).

Ne le laissez pas dormir sur un compte courant ou un petit livret. Faites-le fructifier ! Nous détaillons dans notre article les meilleurs investissements : investissement immobilier locatif, assurance-vie, actions et obligations... les solutions ne manquent pas.

Auteur de l'article
Publié le 22.01.2021, par :
A B
Alain Broyon
Besoin de conseils pour gérer vos investissements
Prenez rendez-vous avec un conseiller financier. 1er RDV gratuit et sans engagement
N° de tel
3
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts