Où trouver un bon conseiller financier et comment le choisir ?

Publié le 30.04.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur

Comment trouver un conseiller financier ou patrimonial compétent, sérieux, réellement adapté à ma situation, mes revenus, mes besoins, mes objectifs?
Des conseillers “financiers” ? On en trouve à la pelle ! Déjà plus rares sont ceux qui sont bons. Et selon votre situation les besoins diffèrent. Comment définir quel type de conseiller vous correspond le mieux, où le trouver ? C’est ce que nous allons voir.

Où trouver un bon conseiller financier ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller financier ? On vous explique comment. 

Où s'adresser pour un conseiller financier ?

Lorsqu’on cherche un conseiller financier, il faut comprendre que la qualité de service dépend avant tout du volume client géré, donc du niveau de frais facturé.

Pour faire simple, on distingue :

Banques de détail, offre “grand public”

La base. Votre interlocuteur : un chargé de clientèle “particulier” qui gère entre 400 à 500 dossiers clients. Il est rémunéré via un salaire et/ou des commissions sur objectifs. Conseil basique, rémunéré par la vente de produits et services financiers, limités et de qualité variable. [Nombreux frais cachés](/fr/publication/differences-entre-conseiller-financier-et-banquier).

Banque privée, gestion de fortune, “family office”

Le top. L’offre produit est illimitée et le service sur mesure. Les frais réels sont bas, en relatif, et le conseil délivré de très grande qualité. Un [gérant de fortune](/fr/publication/qu-est-ce-que-la-gestion-de-fortune) ou un banquier privé gère en général entre 50 et 100 clients. Un family office peut n’avoir qu’un seul client.

Conseillers patrimoniaux

C’est l’échelon intermédiaire. Les conseillers patrimoniaux ont tous le même niveau de formation élevé (bac +5) et les mêmes accréditations. Mais même si leur clientèle est plutôt aisée, ils restent très accessibles. 

Deux possibilités :

Le conseiller patrimonial salarié d’un réseau bancaire 
Très compétent, il reste soumis à l’offre (limitée) de sa banque, même si elle est dite “premium” ou “privée”. Son conseil est orienté. Il gère entre 150 et 200 clients.

Le conseiller en gestion de patrimoine : CGP / CGPI
Il exerce comme profession libérale, seul ou en cabinet. Il propose un panel produits / services très large. Soit il touche des commissions de ses partenaires, soit il facture des honoraires à ses clients. Il doit avoir certaines autorisations / licences pour exercer. Il gère entre 50 et 100 clients.

Où faire un bilan patrimonial ?

Le bilan patrimonial, spécialité des conseillers patrimoniaux, est une étape souvent indispensable pour être sérieusement accompagné.

Ce bilan peut être réalisé “gratuitement”en agence bancaire. Mais il est souvent biaisé car la banque veut vous vendre ses solutions. Il peut aussi être réalisé en cabinet, ou à votre domicile, par un CGP / CGPI: le bilan est alors plus complet et plus impartial. 

Où trouver un conseiller patrimonial indépendant ?

Bouche à oreille et recommandations constituent la méthode traditionnelle. Ok, mais si je ne connais personne ? Pas de panique ! À l’heure d’internet, il est très facile de googler: “gestionnaire de patrimoine” mais au risque de se retrouver avec 30 pages de résultats sur les bras. 

Comment vérifier le sérieux d'un conseiller en gestion de patrimoine?

En sélectionnant uniquement des professionnels qui ont le titre CGP ou CGPI et en vérifiant rigoureusement ses compétences, diplômes, autorisations pour exercer, assurances professionnelles, offre proposée, etc. 

Où trouver un bon gestionnaire de patrimoine en ligne ?

Passer par une plateforme de mise en relation est certainement la meilleure option
Une plateforme sérieuse doit proposer de vrais conseillers patrimoniaux transparents

CGP ou CGPI ?

Le CGPI ne prend pas de commission et facture des honoraires. Le CGP se rémunère plutôt à la commission liée à des produits financiers : le commissionnement est majoritaire sur les premiers échelons de clientèle. Sachez néanmoins que certains CGP renoncent à leurs commissions en échange d’honoraires.

--------

Neofa ne travaille qu’avec des CGPI, ou CGP impartiaux et se charge de les sélectionner pour vous selon des critères rigoureux. 

--------

Vous savez désormais où trouver un bon conseiller financier, encore faut-il savoir comment choisir un conseiller financier.

Comment choisir le meilleur conseiller financier ?

Le meilleur conseiller, c’est celui correspondant à votre situation. Selon votre niveau de patrimoine les enjeux évoluent. ll existe donc différents profils auxquels correspondent différents conseillers :

J’ai un patrimoine inférieur à 100 K€ et pas de cash

Vous êtes jeune (ou moins jeune), vous êtes beau (forcément) mais : 

  • La valeur de votre patrimoine n’excède pas 50 à 75 K€,voire 100 k€
  • Et/ou vous n’avez pas ou peu de cash disponible pour investir,
  • Et/ou vos revenus rapportés à vos dépenses ne vous mettent pas en possibilité d’épargner 500 € /mois minimum.

Votre conseiller financier habituel :

  • Le chargé clientèle “particuliers”de votre banque. 

Vous voulez investir un petit ticket ou épargner un peu tous les mois :

  • On n’est jamais mieux servi que par soi-même !
  • Oubliez votre chargé de clientèle: c’est un commercial chargé de vendre les produits grand public de sa banque.
  • Formez-vous, en lisant des revues spécialisées (Le Revenu...), par des recherches en ligne, et sur notre site.
  • Faites vos recherches et sélectionnez un placement de qualité et adapté. Faites simple : n’investissez que dans ce que vous comprenez.

Un conseiller en gestion de patrimoine ?

  • A moins d’un changement de votre situation pour bientôt : héritage, loto, nouveau job…, c’est pas évident à ce stade. Sachez cependant que de plus en plus de CGP ont des offres “grand public”.

Mon patrimoine est estimé à au moins 100 K€, ou j’ai au moins 25k€ de cash

Vous êtes encore jeune, toujours beau et :

  • Votre patrimoine tourne entre 100 K€ et 1 M€,
  • Idéalement, vous avez du cash disponible pour investir,
  • Et/ou vous pouvez épargner entre 500 et 1000 € /mois.

Votre conseiller financier habituel :

  • Le conseiller patrimonial du département “clientèle privée” de votre banque se frotte déjà les mains. 

Vous voulez être réellement conseillé, investir, épargner, optimiser... ? 

  • Sortez des sentiers battus !
  • Ne soyez pas dupe.Ce n’est pas parce que vous êtes client “banque privée” que vous serez bien conseillé ou que vous allez accéder aux meilleures opportunités. L’offre produit même “ouverte” sera limitée et les frais élevés.
  • Comprenez que le rapport de force à changé. Ce n’est pas vous qui êtes en demande, c’est la banque. Négociez tout ! Et, ne laissez pas tous vos oeufs dans le même panier.
  • Vous n’êtes marié avec personne. Votre conseiller bancaire patrimonial est peut-être très sympathique, mais il sert les intérêts de sa banque, pas les vôtres. Au diable donc la fidélité !

Conseiller en gestion de patrimoine ?

  • La réponse : un gros OUI ! 

Vous constituez par excellence ce que l’on nomme la “Clientèle Patrimoniale”.Le CGP/CGPI est le professionnelle plus adapté à votre situation et le plus à même de répondre à vos besoins. 

Et vous pouvez gagner jusqu’à +10 K€ net /an, comparé au service patrimonial d’une banque traditionnelle.

Je pèse plusieurs millions

Vous voilà riche !

  • La valeur de votre patrimoine va jusqu’à 10 M€; investir n’est pas un problème.

Votre conseiller financier habituel :

  • Vous naviguez entre clientèle “patrimoniale” et “gestion de fortune”. Vous n’avez pas un conseiller, mais plusieurs : conseiller “gestion de fortune” banque de réseau et/ou conseiller personnel d’une (vraie) banque privée, et certainement un CGPI.

Vous avez besoin d’être accompagné dans la durée, conseillé avec un grand “C” :

  • Vos besoins sont souvent spécifiques :
  • Gestion d’un patrimoine professionnel en sus, si vous êtes chef d’entreprise ou profession libérale,
  • Optimisation fiscale: revenus, IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et autres,
  • Transmission de votre patrimoine personnel et professionnel, à préparer le plus en amont possible ...

Le conseiller en gestion de patrimoine, toujours utile ?

  • Plus que jamais !Il doit même rester votre interlocuteur privilégié, car il est avant tout un généraliste. Mais la taille et/ou la complexité de votre patrimoine nécessitent plus. Il est donc judicieux de vous entourer aussi de spécialistes à même de répondre à des problématiques pointues: notaire, fiscaliste, conseil en placement financier (gestion conseillée), expert-comptable, avocat spécialisé, etc.

Ma fortune dépasse 10 M€

Vous appartenez aux 10 000 ménages les plus riches de France: patrimoine entre 10 M€ et 100 M€.

Une banque privée vous a forcément mis le grappin dessus ou ça ne va pas tarder. 

Vous êtes suivi comme le lait sur le feu par un gestionnaire de fortune attitré, un “banquier privé” ou un “multi-family office”, avec derrière une ribambelle d’experts dédiés : fiscalistes, juristes, investment managers, etc.

Vous êtes traité en VIP, vos besoins sont en conséquences : vous accédez à des opportunités interdites au commun des mortels, vous disposez de plusieurs véhicules patrimoniaux. Pour vous les frais sont toujours bas, en valeur relative de votre fortune, mais peut être pas toujours liés au temps consacré par votre gestionnaire. Et vous vous demandez si vous allez rester en France !? 

Le conseiller en gestion de patrimoine, toujours utile ? Il faut plutôt parler de Conseiller en Gestion de Fortune Indépendant

Et au-delà de 100 M€ ?

Vous faites partie des 500 fortunes de France. C’est gentil de prendre le temps de nous lire. Vous avez à disposition votre propre “family office” : les meilleurs experts ne vous conseillent plus, ils sont vos salariés. Cependant, si vous souhaitez investir dans notre plateforme, on peut toujours discuter.

--------

Et voilà ! Vous savez tout ! À vous maintenant de déterminer quel profil de conseiller financier, vous correspond le mieux. Prendre les décisions importantes et être à l'aise avec son argent ne dépend que de vous, à vous de jouer!!

Si c’est un CGP / CGPI, vous savez que vous êtes ici au bon endroit. 

Publié le 30.04.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question