Investir pour une retraite dorée

La Tontine - une gestion financière sécurisée qui donne de la valeur au temps

Publié le 08.05.2020, par :
Jessy Bazelais
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question

Dans ce contexte de forte volatilité, vous souhaitez mettre en place un stratégie sécurisée long terme afin de faire fructifier votre épargne ?
La tontine se présente comme une option de diversification patrimoniale performante !

Principales caractéristiques de la tontine

La tontine est une opération d’épargne régie par le Code des assurances. Elle rencontre un succès reconnu depuis plus de cent soixante-dix ans.

Une telle longévité est exceptionnelle pour un produit d’épargne.

Fonctionnement

Association collective d’épargne viagère, la tontine réunit des épargnants décidant d’investir des fonds en commun pendant une durée minimale de dix ans et maximale de vingt-cinq ans.

Le Conservateur gère en permanence vingt-cinq tontines, donc vingt-cinq actifs cantonnés à échéance d’un an, de deux ans, etc. jusqu’à vingt-cinq ans. Les clients choisissent en fonction de leur horizon de placement. C’est un actif cantonné. Le capital est disponible au dénouement de l’association collective d’épargne viagère.

Avantages et inconvénients

L’obligation de la tontine est de bloquer les fonds pour une durée d’au moins dix ans. Mais paradoxalement, c’est aussi l’un de ses meilleurs atouts !

En effet, dans un environnement de taux très bas, les produits liquides à capital garanti offrent des taux de rendement assez faibles. Il faut tenir compte des potentialités de remontée prochaine de l’inflation. Nous pouvons l’anticiper. Les taux réels (taux de rendement net d’inflation) des fonds en euros pourraient alors s’affaiblir.

À cela s’ajoutent des risques à éviter. Une remontée forte et brutale des taux pourrait entraîner le blocage de la liquidité des fonds en euros en application de la loi dite Sapin des contrats vie. Ce n’est pas le cas pour la tontine.

Les atouts de la tontine sont multiples

Tout d'abord, sa gestion est à horizon déterminé. La tontine n’a pas à gérer la liquidité ou une garantie en capital à tout instant. Elle n’est pas contrainte d’investir à 80 % dans des titres obligataires, désormais à très faibles rendements. Elle peut diversifier son allocation d’actifs. Elle cherche ainsi de la performance sur d’autres classes d’actifs plus attractives à long terme.

Grâce à cette gestion financière spécifique, la tontine profite ainsi d’un gain en pouvoir d’achat annuel de l’ordre de 3 à 8 % par an.

Enfin, la tontine bénéficie d’une fiscalité intéressante, celle de l’assurance vie. La plus-value dégagée au terme ne subit qu’un prélèvement forfaire libératoire de 7,5 % (plus CSG/CRDS).

Les applications patrimoniales sont multiples

La tontine est, par exemple, parfaitement appropriée pour apporter un complément de revenu régulier. Cela dans l’optique de sa retraite ou pour assurer son autonomie. L’investissement dans plusieurs tontines à échéances successives permet ainsi de disposer de capitaux réguliers. Cela à des dates choisies à l’avance, dans un cadre fiscal avantageux.

La tontine se révèle également un bon instrument de transmission intergénérationnelle, notamment au profit de petits-enfants. Les sommes transmises et investies en tontine bénéficieront ainsi aux petits-enfants à un terme prédéfini par le grand-parent.

La tontine reste un outil pertinent pour accompagner le chef d’entreprise. C’est surtout le cas s’il réalise une plus-value importante lors de sa cession. On bénéficie ainsi d’un régime de faveur fiscal des biens professionnel et des placements diversifiés à long terme.

En résumé, depuis plus de 170 ans, la tontine a des atouts qui donnent de la valeur au temps.

Publié le 08.05.2020, par :
Jessy Bazelais
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question