Investir pour une retraite dorée

L’assurance-vie pour la retraite

Publié le 05.06.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur

L’assurance vie : le placement n°1 en France. Ce n’est pas pour rien. Préparer sa retraite avec l’assurance vie est plus qu’une option. Cette dernière constitue le top en terme de prévoyance. Mais comment utiliser au mieux l’assurance-vie pour préparer sa retraite ? Et quelles décisions prendre une fois cette dernière arrivée ?
On vous dit tout, ici, là, maintenant, tout de suite car les bons conseils ne sont pas réservés qu’aux autres.

Utiliser l'assurance vie pour préparer sa retraite

Quel que soit votre âge, préparer votre retraite avec l’assurance-vie présente plus que jamais de sacrés atouts !!!

L’assurance vie, c’est quoi au juste ?

L'assurance-vie est un contrat d'épargne et d'assurance signé entre vous et l’assureur.

L'objectif : vous permettre de disposer d'un capital à une date donnée, qui constitue l'échéance du contrat.

Les versements, ou primes, effectués donnent lieu à des intérêts annuels, gains ou plus-values qui sont capitalisés (réinvestis).
Au terme du contrat, l'assureur vous verse un capital ou une rente. En gros vous avez le beurre ou l’argent du beurre.

L'assurance vie est-elle un bon placement pour sa retraite ?

En gros, 3 supers avantages :

  • Vous investissez à votre rythme, dans un cadre souple, sur un fonds 100% sécurisé: (fonds euro) et/ou sur d’autres supports plus risqués, mais plus performants.
  • Vous bénéficiez de nombreuses options de gestion : possibilité de versements réguliers, sécurisation des plus-values, déléguer la gestion à un professionnel, etc.
  • Vous profitez d’un cadre fiscal optimisé.

Et quelques inconvénients :

  • Choix et qualité des fonds, flexibilité, frais... varient fortement d’un contrat à l’autre. C’est pour celà qu’il est indispensable devous faire accompagner par la bonne personne.
  • Votre épargne reste disponible. Si vous êtes plutôt “cigale”, vous risquez d'entamer votre capital avant la retraite. Bon, là aussi il y a une solution avec ...

Le nouveau PER (2019)

Nouveau PER (Plan d‘Épargne Retraite) et assurance vie sont très similaires. Néanmoins, les sommes versées sur le PER sont bloquées jusqu’à votre retraite (sauf exceptions).

Comparaison entre PER et assurance vie :

Durant la phase d'épargne :

ASSURANCE VIE PER
Avantages fiscaux ? Non Oui (Option)
Versements libres et flexibles ? Oui Oui (sauf PERCAT)
Disponibilité des fonds ? Oui Non (Sauf exceptions)
Plusieurs contrats possibles ? Oui Oui
Transfert contrats possibles ? Non Oui
Toucher une avance ? Oui Oui (Sous conditions)
Transmission en cas de décès ? Oui Oui (Option)

Au moment de la retraite :

ASSURANCE VIE PER
Avantages fiscaux ? Oui Non
Disponibilité des fonds ? Oui Oui
Sortie en rente ? Oui Oui
Sortie en capital ? Oui Oui

Choisir entre PER et assurance vie n’est pas évident. Vous pouvez cependant cumuler les deux.

Mais attention cher épargnant !!! Le nouveau PER est un dispositif récent (2019) qui doit encore faire ses preuves.

Qui est concerné, à quel âge ?

La retraite concerne tous les actifs, même jeunes. Ouvrir un contrat d’assurance vie dès 25 ou 30 ans n’a rien d’idiot.

En investissant tôt vous cumulez plus de gains et d’épargne sur la durée. Un horizon de placement long vous permet également de privilégier des investissements plus risqués, mais plus rentables.

A l’inverse, si vous vous y prenez trop tard, l’effort d’investissement demandé sera plus conséquent et les supports moins rémunérateurs à cause du risque.

Eh oui chers amis, bien investir pour sa retraite ne s’improvise pas !!!

Investir en assurance vie avant la retraite

Assurance vie pour la retraite : quel type de contrat privilégier ?

Bon, déjà il faut distinguer entre contrats “monosupport” (de plus en plus rares) et contrats “multisupport”.

  • Dans un contrat monosupport, les sommes investies sont placées sur un support unique, sécurisé et garanti : le fonds euro.
  • Le contrat multisupport conserve le fonds euro, mais permet également d’investir sur d’autres supports, non sécurisés, appelés unités de compte ou UC.

Les “monosupport” sont plus simples, mais limités.

Pour préparer votre retraite, les contrats “multisupport” sont bien plus adaptés car vous répartissez vos investissements comme vous l’entendez : fonds euro sécurisé et UC (fonds obligataires, fonds action, fonds immobiliers…).

Assurance vie pour préparer sa retraite : quels fonds choisir ?

Cela dépend de votre âge, de la date prévisionnelle de votre départ en retraite… et de votre rapport au risque.

  • Entre 30 et 40 ans: vous pouvez (devez ?) privilégier largement les UC. Selon votre profil vous irez plutôt sur des actions, de l’immobilier, des obligations ou un mixte.
  • Entre 40 et 50 ans: vous devriez commencer à sécuriser vos capitaux en douceur, alléger la part de supports risqués vers ceux moins risqués et le fonds euro sécurisé.

Ce qui est carrément cool, c’est qu’il est possible de faire évoluer automatiquement la répartition de vos investissements dans le temps :

  • Via des arbitrages programmés entre les supports,
  • Ou via un fonds spécialement dédié : le fonds à horizon.

L’idée, c’est de sécuriser progressivement votre capital et vos gains en les orientant vers un risque de plus en plus faible au fur et à mesure que l’échéance retraite approche.

A quel âge faut-il changer la part du fonds euros sécurisé sur l'assurance vie ?

C’est simple, plus vous approchez de l’échéance, plus vous devez sécuriser vos avoirs. Le fonds euro devient alors un élément clé du dispositif. Disons qu’à partir de 55 ans, le capital placé en fonds euro devrait occuper une place largement majoritaire dans votre assurance vie.

Assurance vie et retraite : que se passe-t-il en cas de décès du souscripteur avant le terme du contrat ?

Capitaux et intérêts cumulés iront à la (aux) personne(s) désignée(s) au contrat : le(s) bénéficiaire(s). Ce peut être n’importe qui. Pas nécessairement votre conjoint ou vos héritiers. Promis ça reste entre nous. On n’ira pas leur répéter.

Surtout, l’assurance-vie permet de transmettre un capital dans des conditions fiscales très favorables, en cas de décès.

Voyez par vous même :
Fiscalité des contrats d’assurance vie (pour toute souscription à compter du 13.10.1998) :


Versements effectués Fiscalité applicable
Avant 70 ans
  • Jusqu'à 152.500€ par bénéficiaire : Pas d'impôt
  • Entre 152.500€ et 852.500€ : Taux forfaitaire de 20%
  • Au delà de 852.500€ : Taux forfaitaire de 31,25%
Après 70 ans
  • Jusqu'à 30.500€ tous bénéficiaires confondus : Pas d'impôt
  • Au-delà :  imposition normal (droits de succession)

On vous rassure : le but est bien d’arriver jusqu’à la retraite et en pleine forme !!!

L'assurance vie au moment de la retraite

Elle s’est faite attendre, mais elle est enfin arrivée. La retraite est là. Et grâce à votre bonne copine l’assurance-vie, plusieurs possibilités vont s’offrir à vous, avec un cadre fiscal propre à chacune.

Comment peut-on récupérer son épargne à la retraite ?

Plusieurs options sont possibles :

Sortir en capital :

  • Rachat total du contrat : vous récupérez 100% du capital (versements et intérêts cumulés) pour le réinvestir ailleurs ou le claquer (pas conseillé, mais c’est votre argent). L’assurance-vie est alors soldée.
  • Rachats ou retraits partiels programmés : l’assureur vous verse de manière régulière des sommes tirées de votre contrat. Le contrat n’est pas soldé : vous conservez tous les avantages, vos avoirs continuent de fructifier et vous bénéficiez d’une fiscalité douce, (surtout si le contrat a plus de 8 ans). Par contre, vous grignotez votre capital.

Sortir en rente viagère :

  • Vous pouvez convertir le capital accumulé en rente. La valeur du contrat : capital, versements et intérêts cumulés au cours des années, est conservée par l’assureur, lequel vous verse en échange un revenu à vie.
  • Selon le contrat, plusieurs options possibles :
    1. Rente par palier : module le montant de votre rente sur plusieurs périodes prédéfinies, à la hausse comme à la baisse,
    2. Rente réversible : maintient, après décès de l’assuré, le versement de tout ou partie de la rente au profit d’un second bénéficiaire (conjoint par ex.),
    3. La rente révisable indexée sur les prix, préserve votre pouvoir d’achat ...

L'argent récupéré à la retraite est-il imposable ?

Capital ou rente, la fiscalité diffère.

Capital

Lorsque vous effectuez un retrait de votre assurance-vie (rachat partiel) ou clôturez le contrat pour récupérer en totalité l’épargne (rachat total): vous devenez imposable.

Mais ne me confondez pas gains et versements : seuls vos gains sont imposables !!!

Régime fiscal actuellement en vigueur (versements effectués après le 27.9.2017) :

Demande de rachat à compter de la date de souscription du contrat Fiscalité applicable
Entre 0 et 8 ans Impôt forfaitaire de 30% sur les plus values ou gains:
  • 12,8%  de prélèvements forfaitaire
  • 17,2% de prélèvements sociaux (CSG et CRDS)
L'option à l'IR (impôt sur le revenu) est toujours possible mais elle n'est intéressante que si votre taux d'imposition est inférieur à 12,8%.
Après 8 ans
  • Abattement annuel en franchise d’IR de 4.600€ pour un célibataire ou de 9.200€ pour un couple
Pour un total de versement inférieur ou égal à 150.000€
:
  • Taux global de 24,7% : 7,5% de prélèvements forfaitaire + 17,2% de prélèvements sociaux (CSG et CRDS)
Pour tous les versements supérieurs à 150.000€
:
  • Taux global de 30% : 12,8% de prélèvements forfaitaire + 17,2% de prélèvements sociaux (CSG et CRDS)

* Tous contrats souscrits confondus. 

Ainsi, en cas de sortie en capital, voici 2 petits conseils :

  • Idéalement le contrat doit avoir plus de 8 ans,
  • Privilégier plutôt des rachats partiels, pour rester dans la limite de l’abattement annuel.

Rente viagère

Vous décidez de convertir votre contrat d’assurance-vie en rente viagère: l’imposition porte uniquement sur la rente perçue.

Les abattements consentis touchent autant l’IR que les prélèvements sociaux. Ils ne tiennent pas compte du contrat, seulement de l’âge du bénéficiaire au moment de la sortie.
Ainsi, à la date du 1er versement, la fraction imposable de la rente est de :

  • 70 % si vous avez moins de 50 ans,
  • 50 % si vous avez entre 50 et 59 ans,
  • 40 % si vous avez entre 60 et 69 ans,
  • 30 % si vous avez plus de 69 ans.

En cas de sortie en rente viagère, là aussi 2 conseils :

  • Si possible, convertissez le contrat le plus tard possible,
  • Idéalement ouvrez deux contrats : l’un pour une sortie en capital dès le départ en retraite, l’autre à conserver jusqu’à 70 ans (ou plus), avant de le convertir en rente.

Pour résumer :

  1. De par sa souplesse et les possibilités offertes l’assurance-vie reste idéale pour préparer sa retraite.
  2. À la retraite, vous pouvez choisir entre capital et/ou rente, tout en profitant d’une fiscalité intéressante.
  3. Enfin, vos héritiers ou bénéficiaires sont préservés en cas de décès avant l’échéance.

Mais attention !

Choix des supports, options de gestion, qualité des fonds, sortie en rente… tous les contrats d’assurance-vie ne se valent pas !!! Certains sont adaptés. D’autres pas.

Se faire accompagner dans le choix du bon contrat pour sa retraite est essentiel.

Publié le 05.06.2020, par :
A B
Alain Broyon
Auteur
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question