Être à l'aise avec mon argent

Est-ce le bon moment pour investir en bourse ?

Publié le 01.06.2020, par :
Jessy Bazelais
Jessy Bazelais
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL

En pleine période de tension sur les marchés financiers, se posent naturellement les questions suivantes : Comment se protéger contre la volatilité ? Dois-je attendre une correction plus important ? Est-ce le bon moment pour investir en bourse ? Faut-il profiter de cours plus bas ? Quelles opportunités saisir ? Sur quoi investir ?

Etudions ensemble plusieurs thématiques à analyser dans le but de faire un bon investissement sur les marchés financiers.

1) Donner de la valeur au temps

Idée reçue : « Pour gagner de l’argent en bourse, il faut réagir très vite en suivant les fluctuations des marchés et pilotant en temps réel son portefeuille».

Statistiquement parlant, les données concernant les marchés financiers mondiaux depuis 1970 démontrent que 94% des investisseurs en bourse ont été gagnant sur des périodes comprises entre 8 et ans et 10 ans ; 100% l'étaient sur un horizon de placement supérieur à 10 ans.

L’histoire nous illustre ainsi que le temps est un bien meilleur allié que la chance pour bénéficier des marchés boursiers.
Sur différentes durées de placements (10 ans, 15 ans ou 20 ans) et selon la moyenne des performances observées depuis 1970, les investisseurs ont bénéficié d’un rendement moyen de l’ordre de 7% par an.
La clé : être capable de ne pas sur-réagir, que cela soit pendant les périodes de stress (pouvant pousser à des ventes en panique) ou pendant les périodes d’euphorie parfois exubérantes.


2) Diversifier son portefeuille

La diversification se relève être une des armes ultimes dans le process de création de valeur tout en conservant un risque maitrisé.

La logique est la suivante "Diversifier ses positions et ses actifs permet de réduire les risques car toutes les valeurs boursières et tous les actifs financiers n’évoluent dans le même sens ni ne sont de la même ampleur. La baisse de certaines valeurs est ainsi compensée par la hausse d’autres valeurs sur le moyen terme".
La gestion de patrimoine est donc l'art de miser sur un maximum de "chevaux gagnants".

Gestion par horizon : qu’est-ce que ça veut dire ?

C’est une gestion qui permet de réduire les risques à l’approche du terme que l’épargnant s’est fixé, c’est-à-dire de l’horizon de consommation de l’épargne.

  • Vous déterminez avec votre conseiller votre horizon de placement, détaillez vos projets et évaluez votre profil de risque
  • Vous déléguez la gestion de votre investissement

L’allocation (c’est-à-dire la composition des actifs de votre portefeuille) évoluera alors au fur et à mesure que vous vous rapprochez de l’échéance de votre projet, afin de sécuriser progressivement votre investissement.
Ainsi, cette sécurisation progressive permet de limiter l’effet d’un krach boursier qui arriverait au moment où vous souhaitez récupérer votre épargne.

Une stratégie éprouvée depuis plus de 175 ans par Le Conservateur, notamment dans la gestion financière des Tontines.

3) Ne pas oublier les autres composantes de votre patrimoine, à savoir les dimensions fiscales ou l'aspect transmission

En tant qu'investisseur, la première chose à laquelle on pense est forcément l'aspect économique de notre investissement. Quel sera le rendement de mon investissement, ma plus-value etc...

Cependant, d'autres aspects importants seront à prendre en considération pour assurer une gestion optimale de son patrimoine. Il est essentiel de raccorder les stratégies d’épargne aux objectifs de vie propres à chacun. Par exemple, le maintien du niveau de vie à la retraite, le niveau d'imposition du foyer ou encore la transmission d’un patrimoine à ses enfants.
Dans ces cas, l’axe fiscal et l’axe successoral sont au moins aussi importants que la seule performance des placements financiers.

L'idée est de trouver pour chacun la solution qui correspond à ses besoins, envies et projets de vie. C’est pour vous et avec vous que nous engageons une réflexion qui dépasse le cadre purement financier pour analyser les dimensions économique, fiscale, prévoyance et civile de votre situation autour d’outils patrimoniaux complémentaires.

Publié le 01.06.2020, par :
Jessy Bazelais
Jessy Bazelais
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question