Investir et sauver la planète

L'Investissement Socialement Responsable (ISR)

Publié le 07.07.2020, par :
Jean-Edouard Brosse
Jean-Edouard Brosse
Investir Patrimoine

Vous connaissez l’ISR ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un impôt. Au contraire, c’est un investissement, et éthique en plus. Que ceux qui veulent gagner de l’argent en sauvant le monde, lèvent la main (et lisent cet article en entier).

L’ISR, c’est quoi ?

L’Investissement Socialement Responsable réunit sous une même appellation tous les types de placements éthiques. Vous connaissez déjà les produits d’épargne ou financiers classiques, comme le PER, l’assurance vie, les actions et obligations… Eh bien, l’argent que vous y placez est ensuite réinvesti dans des fonds. Et devinez quoi ? Certains de ces fonds peuvent être « éthiques ». Pour faire simple, votre argent sert à nourrir l’économie des entreprises et vous touchez une commission au passage, tout ça en faisant une bonne action.

C’est quoi un placement éthique ?

C’est lorsqu’on veut constituer une épargne qui a du sens. Si ça ne vous intéresse pas de gagner de l’argent juste pour l’argent ou si vous culpabilisez de ne pas savoir où il va, les placements éthiques vous permettent d’avoir un rôle actif dans l’économie, tout en protégeant votre performance financière. Ils ont une visée environnementale, sociale ou de gouvernance.

Les avantages d’un investissement socialement responsable

Ai-je vraiment besoin de les énumérer ?

  • Evidemment, le premier avantage, et sans doute le plus important, est qu’il constitue une opportunité de faire fructifier son argent.
  • Le second est votre rôle plus responsable, qui permet de soutenir les acteurs économiques et donc, de faire avancer la société. Vous serez un héros. Un héros avec plus d’argent.
  • Dernier avantage, et pas des moindres, le placement à responsabilité sociale est un placement sécurisé, qui présente une bonne résistance aux crises financières, grâce à une analyse extra-financière en amont.

En résumé, vous faites travailler votre argent et vous avez la conscience tranquille.

4 approches pour investir dans un fonds responsable

L’éthique, ça peut être un peu subjectif, quand y réfléchit. Certains voudront tout miser sur la transition énergétique, quand d’autres voudront simplement ne pas investir dans n’importe quoi. Comme chaque objectif est différent, il existe 4 approches pour investir dans un fonds responsable.

La sélection selon les critères ESG

Comme je vous l’expliquais un peu plus tôt, l’ISR comprend tous les placements financiers à caractère éthique. D’accord, mais cet aspect éthique, qui l’arbitre ? Il existe ce qu’on appelle des critères d’analyse ESG :

  • Environnementaux : émissions de CO2, recyclage des déchets…
  • Sociaux : bien-être des salariés, emploi de personnes en situation de handicap…
  • de Gouvernance : lutte contre la corruption, égalité hommes et femmes…

Chaque entreprise est jugée selon ces critères et reçoit une note attribuée par une agence de notation (rating). Comme à l’école, c’est cette note qui fait pencher la balance pour leur sélection dans les fonds. Quand vous voulez investir, assurez-vous que les fonds soient bien éligibles aux critères ESG.

Les fonds d'exclusion

Si vous n’avez pas spécialement prévu d’investir dans un fonds particulier, spécifiquement lié à l’éthique, rien ne vous empêche de vous tourner vers des fonds d’exclusion. Les gestionnaires de tels fonds se sont donnés pour missions d’écarter toute société dont l’activité peut être sujette à controverse comme le tabac, la pornographie ou l’armement (exclusion sectorielle) ou ne respectant simplement pas les conventions internationales (exclusion normative). C’est un peu comme en politique : on vote contre un fonds, au lieu de voter pour un autre.

L’engagement actionnarial

Dans cette forme très particulière d’investissement responsable qu’est l’activisme actionnarial, les investisseurs exercent un droit de regard sur la politique éthique de l’entreprise. Vous pourrez donner votre avis, par vote lors d’une assemblée générale, sur telle ou telle action sociale ou environnementale à renforcer.

L’approche thématique

C’est le type le plus sélectif d’ISR puisque les fonds en question n’acceptent que des entreprises dont l’activité correspond à un domaine bien précis : développement durable, transition énergétique, éducation… A partir de là, c’est à vous de faire votre choix selon la cause qui vous tient à cœur.

Comment fonctionne l'ISR ?

Trouver des fonds éligibles pour l’ISR

L’investissement responsable, ça vous tente bien, mais comment les reconnaître ? Rien de plus facile, il suffit de se poser les bonnes questions. Quelles valeurs défend l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir ?

En fait, vous n’avez pas grand-chose à faire de plus que d’habitude, si ce n’est vous renseigner sur les fonds dans lesquels vous placez votre argent. C’est le cas pour vos actions et obligations, mais aussi pour vos placements en assurance-vie et même pour l’investissement immobilier qui intègre de plus en plus les critères environnementaux.

Pour vous assurer de la dimension éthique de votre futur placement, concentrez-vous sur les fonds labellisés ISR (car oui, il existe un label exprès pour ça). Ne balisez pas, je vais vous aider à les trouver de façon plus concrète dans la suite de cet article.

Développement de l'ISR

Comment est né l’ISR ? A l’origine, il n’y avait rien (ou en tout cas, pas grand-chose). Puis en 2009, Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts, a créé son label ISR en se basant sur les critères dont je vous ai parlés, pour assurer la transparence des fonds sur leurs caractéristiques éthiques. Depuis, de nouveaux labels (Vigeo, EthiFinance, BMJratings) et de nombreuses agences de notation ont vu le jour (eh oui, il faut bien que quelqu’un contrôle tout ça), comme le label du CIES, le Comité Intersyndical de l'Epargne Salariale. Ce comité a pour but de favoriser les actions socialement responsables des entreprises et d’encourager l’épargne salariale.

Il y a encore peu de temps, l’ISR était monopolisé par les investisseurs institutionnels (assurances, mutuelles, fonds de pension…). Mais en 2016, le gouvernement français a repris le label ISR, pour mettre en avant les fonds socialement responsables auprès d’un public plus étendu. Le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), souvent appelé French SIF, considère que les critères ESG impactent positivement les résultats des entreprises et de la société. Il s’est donné pour mission d’encourager l’ISR et ses bonnes pratiques, en France comme à l’étranger. D’ailleurs, la France est le 2ème marché européen de gestion ISR (le premier étant le Royaume-Uni, Etude ISR 2018 de l’Eurosif). De nombreuses associations s’investissent pleinement dans le développement de l’ISR, comme l’Association Française de la Gestion Financière (AFG), mais surtout l’Eurosif, la principale association européenne qui promeut l’investissement durable et responsable.

Les indices boursiers éthiques

Non, ne partez pas, je ne vais pas vous citer tous les indices du monde. Il y a néanmoins 4 grands indices boursiers éthiques en Europe qui gagnent à être connus.

  • Le Dow Jones Sustainability Index World (DJSI), établi par la société de gestion suisse RobecoSAM, à partir d’un questionnaire et de plusieurs documents publics sur les entreprises ;
  • le FTSE4Good, l’indice établi par l’agence anglaise Eiris, qui se préoccupe principalement des critères sur l’environnement et les droits de l’Homme ;
  • l'ASPI Eurozone, calculé par l’agence Vigeo. Il regroupe 120 entreprises, dont les critères sociaux et environnementaux sont les meilleurs ;
  • l'Ethibel Sustainability (ESI), déterminé par l'agence belge Ethibel.

Voilà, c’est fini. Vous avez vu, la liste n’était pas si longue. Si vous voulez trouver des fonds pour un ISR, fiez-vous à ces indices et tout ira bien. Pour en savoir plus, lisez aussi l’article “Comment investir dans l’ISR” pour des infos encore plus concrètes.

Finalement, l’investissement socialement responsable, c’est se porter garant d’une économie responsable et éthique et se faire payer pour ça. 4 approches pour appréhender l’ISR, 4 moyens de se sentir fier de ses actions, sans perdre un centime. A vous de jouer, maintenant.

Publié le 07.07.2020, par :
Jean-Edouard Brosse
Jean-Edouard Brosse
Investir Patrimoine
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question