CGP, CGPI, CIF, société de gestion | Définition, différences

Publié le 05.06.2020, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur

Vous êtes perdu devant toutes ces dénominations ? Pas de panique, à la fin de cet article vous aurez parfaitement compris ce qu’elles signifient. Vous saurez quelles sont les missions de ces différents intervenants. Vous pourrez enfin y voir un peu plus clair et choisir la solution qui est la mieux adaptée pour vous, surtout pour votre patrimoine ! Avant d’entrer dans le vif du sujet, retenez bien ceci : CGP, CGPI et CIF sont avant tout des coach personnels et probablement plus accessible que les sociétés de gestion. Vous êtes prêt, alors on ouvre grand ses yeux, on se concentre et on pénètre dans le monde mystérieux de tous ceux qui n’ont qu’un objectif : faire fructifier votre patrimoine.

Vous avez dit CGP ?

J’ai décidé de débuter cet article en vous expliquant ce qu’est un CGP, mais n’y voyez aucun ordre de priorité, il fallait seulement commencer par quelque chose. Le CGP est un Conseiller en Gestion de Patrimoine. Sous cette appellation inconnue pour certains d’entre vous se cache la personne qui accompagne des particuliers comme des professionnels dans la mise en place de la meilleure stratégie pour leur patrimoine. Mais comment ?

Voici quelles sont les missions du CGP

Son objectif est de gérer et d’optimiser votre patrimoine immobilier, mobilier et financier. Comment fait-il ? Eh bien, il commence par établir un diagnostic patrimonial. Puis, il détermine avec vous quelles sont vos capacités financières d’épargne. Enfin, il prend en compte vos objectifs, vos motivations et vos critères de décisions. Après une analyse des marchés, il sera en mesure de vous présenter une lettre de mission qui récapitule ses conseils et ses préconisations.

Pour résumer

Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi : vous avez un rendez-vous avec un CGP, il vous questionne en long et en large sur vos revenus, vos capacités financières actuelles, sur ce que vous souhaitez faire avec ce que vous épargnez et sur votre appétence pour le risque. Puis, il ne lui reste plus qu’à vous proposer les meilleurs placements adaptés à votre situation mais aussi à vous guider dans votre vie financière. Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici.

Comment gagne-t-il sa vie ? : La rémunération d’un conseiller en gestion patrimoniale se fait sur la base de commissions sur les produits financiers ou d’honoraires, alors que celle d’un conseiller en gestion patrimoniale indépendant est constituée que d’honoraires.

Voyons à présent ce qu’est un CGPI ?

Pour faire simple, c’est quasiment le même que le précédent, mais la différence réside dans le fait qu’il est indépendant. À part cela, tout comme le CGP, il accompagne ses clients pour une gestion optimale de leur patrimoine.

Et à présent, voyons quelles sont les missions du CGPI

Comme je viens de vous le dire et au risque de me répéter, je dirais que ce sont les mêmes que celles d’un CGP.

Pour bien comprendre la différence essentielle qui se situe au niveau de sa rémunération, je vous demande la plus grande attention.

Depuis l’entrée en vigueur de la directive européenne MIFID II, la distinction entre un CGP et un CGPI est parfaitement établie. Alors là, je sens que vous vous dites que je ne vais pas tarder à vous sortir des mots savants et que vous allez vite décrocher. Eh bien non, parce que j’ai vraiment envie que vous lisiez cet article jusqu’au bout. La seule information importante que vous devez retenir, c’est que cette directive a pour but de vous protéger contre certaines personnes, disons malveillantes, qui auraient l’intention de vous gruger.

Pour les amateurs de lecture soporifique, je vous mets le lien pour que vous puissiez prendre connaissance du contenu de cette directive (148 pages !). Par contre, si vous voulez comprendre tout l’intérêt de faire appel à un CGPI, cliquez ici.

Pour résumer

Ce que vous devez retenir se résume en trois phrases :

  • Le CGPI ne peut en aucun cas toucher des commissions.
  • Il est rémunéré directement par son client sous la forme d’honoraires.
  • Donc, c’est la parfaite garantie pour vous de sa totale indépendance vis-à-vis des établissements financiers.

À présent qu’est-ce qu’un CIF ?

Toujours dans l’optique de vous simplifier la vie, retenez que le CIF est un conseiller en investissement financier. Ce qui le différencie des autres conseillers, c’est que son statut a été défini par le Code monétaire et financier. Il exerce une activité réglementée. Attention, cela ne veut pas dire que les autres peuvent faire tout et n’importe quoi. Ne me faites pas dire, ce que je n’ai pas dit ! Tout bonnement, cela signifie que le CIF doit remplir de nombreuses conditions avant de pouvoir commencer à exercer son activité. D’ailleurs la grande majorité des CGP et CGPI ont une licence CIF. Si vous voulez en savoir plus, c’est ici que ça se passe.

Et la société de gestion : Quèzaco ?

Un CGP ou un CGPI ont pour mission de faire fructifier votre argent, en vous aidant à choisir les placements les plus sûrs, avec une prise de risque modérée ou pas, et avec un rendement adapté à votre choix. Ils sont là également pour vous coacher, vous aider à prendre les meilleures décisions financières (retraite, immobilier, investissements financiers, crédit, etc..).

C’est d’ailleurs ici que réside tout l’intérêt de faire appel à ce type de conseillers. Ils sont vos partenaires, je dirais même vos alliés pour que vous protégiez votre patrimoine tout en lui faisant « **faire des petits **».

Le CIF remplit des missions similaires à celles d’un CGP ou d’un CGPI, mais c’est un professionnel qui exerce une activité réglementée. Il vous délivre des conseils et vous permet de réaliser des opérations financières. Et comme indiqué ci-dessus, la plupart des CGP et CGPI sont également CIF.
En réalité une société de gestion c’est la version boostée d’un CGP, CGPI et CIF. La société de gestion peut faire tout ce que fait un CGP, CGPI et un CIF et en plus ils peuvent créer des produits de placement collectifs pour leur permettre de gérer l’argent de leurs clients directement au travers de ces produits pour plus de facilité et d’économies d’échelles.

Pour résumer:

  • Un CGP est le coach de vos finances. Il veille sur vous et vous évite de faire trop de bêtises.
  • Un CGPI c’est pareil sauf qu’il vous facture uniquement basé sur des honoraires (à l’heure par exemple) et ne prend pas de commission sur les produits qu’il vous propose (ce n’est pas forcément moins cher).
  • La grande majorité des CGP et CGPI sont également des CIFs puisqu’ils vous aident aussi dans la sélection de placements financiers.
  • La société de gestion peut faire tout ce qui précède et plus encore. Mais je dirai qu’elle est plus adaptée à des portefeuilles d’investissements de plus d’1 million d’euros.

Franchement je n’ai pas vraiment de préférence parce qu’à la fin tout ceci c’est une affaire de personne. Vous devez trouver LA personne qui vous correspond le mieux. C’est exactement ce que Neofa vous aide à faire. Alors lancez-vous! Trouver le conseiller qui vous correspond le mieux. Les bons conseils ne sont pas réservés qu’aux autres!

Publié le 05.06.2020, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur
Partager ce conseil

Vous avez besoin d’un renseignement ? une demande spécifique ?
Des experts peuvent vous répondre gratuitement

J'ai une question