Plan d’épargne : tout savoir

Publié le 14.03.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur

On le sait tous, mettre de l’argent de côté permet de faire face aux difficultés et aux imprévus de la vie. Épargner, c’est bien, mais encore faut-il savoir choisir les meilleurs supports de placement. Pour vous y aider, Neofa vous présente dans cet article les plans d’épargne. À vos marques, prêts, épargnez !

Sommaire
Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Qu'est-ce que le plan d'épargne ?

Plan épargne logement

Le plan épargne logement (PEL) est réglementé par l’État. Il permet de se constituer une épargne pour acheter un bien immobilier ou financer des travaux dans un logement dont vous êtes propriétaire.

Le capital accumulé sur le compte peut être utilisé pour :

  • Décrocher un prêt immobilier à un taux avantageux. Le prêt épargne logement est disponible pour tout plan d'épargne ouvert depuis plus de 4 ans. Son montant ne peut dépasser 92 000 € (1). Depuis le 1er août 2016, son taux est fixé à 2,20 %.
  • Pour les PEL ouverts avant 2018, il est possible de bénéficier d’une prime d’État. Son montant et ses conditions d’attribution varient selon l’année de souscription du plan épargne logement.

Pour ouvrir un PEL, il faut verser au minimum 225 € sur le compte. Ensuite, des versements périodiques (tous les mois, trimestre ou semestre) d’un montant total au moins égal à 540 € doivent être réalisés chaque année (2). Attention, le plafond de dépôt sur un plan épargne logement est de 61 200 €.

Un plan épargne logement est conclu pour une durée minimale de 4 ans. Il peut être alimenté par des versements durant 10 ans. Au-delà, le capital accumulé continue de générer des intérêts pendant 5 ans (3). À compter du 1er août 2016, le taux d’intérêt du PEL est de 1 %. Pour information, il était de 2,5 % entre août 2003 et janvier 2015, de 2 % entre février 2015 et janvier 2016 et de 1,5 % entre février 2016 et juillet 2016. Comme vous le voyez, il n’a pas cessé de baisser ces dernières années.

Le taux d’intérêt de 1 % est brut. Les intérêts sont imposés à hauteur de 30 % via le prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax (4). Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir l’option pour le barème progressif. Petite précision, les intérêts des PEL de moins de 12 ans ouverts avant 2018 sont exonérés d’impôt sur le revenu (IR).

Lire également : Meilleurs placements bancaires, notre avis

Bon à savoir : Comment retirer de l'argent sur un PEL ?
Sur un PEL, les conditions de retrait sont réglementées et varient selon la durée de détention (5). Dans tous les cas, un retrait entraîne la clôture définitive du compte.

Plan d’épargne en actions

Tout comme le PEL, le plan d’épargne en actions (PEA) est réglementé. Avec un PEA classique (bancaire ou assurance), vous pouvez acheter et gérer un portefeuille d’actions, parts de SARL, certifications d’investissement ou encore parts d’organismes de placements collectifs français et européens. Avec un PEA-PME, les titres acquis concernent des entreprises de moins de 5 000 salariés et dont le chiffre d'affaires n’excède pas 1,5 milliard d'euros (6). Ils intègrent notamment des titres participatifs, obligations à taux fixes et minibons (7).

Sur un plan épargne en actions, seuls les versements en numéraire sont autorisés (espèces, chèques et virements). Son fonctionnement est simple. Chaque versement vient alimenter un compte-espèces, utilisé pour acquérir des titres. Ces derniers sont ensuite regroupés dans un compte-titres.

Avant 5 ans, les retraits ou rachats entraînent la clôture du PEA, sauf cas autorisés. Si le retrait a lieu avant 5 ans, le gain net acquis depuis l’ouverture du plan est soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU). Après 5 ans, les dividendes et plus-values ne sont pas imposables, s’ils sont réinvestis dans le PEA. En revanche, les revenus restent soumis aux prélèvements sociaux (CSG et CRDS à 17,20 %).

Plan d’épargne retraite

Disponible depuis le 1er octobre 2019, le plan épargne retraite (PER) remplace progressivement le plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO), plan d'épargne retraite populaire (PERP), contrat Madelin, etc. Vous pouvez transférer facilement l’épargne des anciens plans d’épargne retraite vers votre PER. Il existe 3 types de PER (8) :

Avec un plan d’épargne retraite, il est possible d’investir dans tout l’univers assurance-vie. Au moment de la retraite, vous avez le choix entre une sortie en rente ou en capital. Les avantages fiscaux diffèrent selon la nature et la déclaration des versements, votre situation et les modalités de sortie.

Quel support d’épargne choisir ?

Découvrez notre comparatif entre les plans d’épargne :

Plan épargne Pour qui ? Minimum de versement initial Plafond de dépôt Taux d’intérêt Disponibilité des fonds
Plan épargne logement (PEL) Tout le monde 225 € à l'ouverture et 540 € par an pendant 10 ans 61 200 € 1 % Disponibles, mais pénalités en cas de retrait anticipé.
Plan épargne en actions (PEA) Majeur domicilié fiscalement en France. Aucun PEA bancaire et assurance : 150 000 €.
PEA-PME : 225 000 €.
Variable selon le portefeuille d’actions. Disponibles, mais clôture du plan si retrait avant 5 ans.
Plan épargne
retraite (PER)
PER individuel : tout le monde.
PER d’entreprise : salarié.
Aucun Aucun Rendement variable selon le fonds euro et les frais d’entrée et de gestion. Disponible à l’âge de la retraite. Débogage anticipé possible sous conditions.
Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Quelles différences avec les comptes et livrets d'épargne ?

Contrairement aux plans et comptes d'épargne, les livrets permettent d’ajouter ou de retirer des fonds librement. Le rendement des plans d’épargne en actions et plans d’épargne retraite n’est pas connu à l’avance. A contrario, les taux d’intérêt des comptes, livrets et plan épargne logement le sont. Les plafonds de dépôt des plans d’épargne sont supérieurs à ceux des autres supports.

Avec un conseiller en gestion de patrimoine Neofa, placez vos économies sur les meilleurs supports d’épargne. Générez le maximum d’intérêts tout en profitant d’avantages fiscaux selon votre situation.

Lire également : Les placements sans risque 2022

Les trois points clés à retenir :

  • Les plans d'épargne sont des placements à long terme.
  • Il en existe 3 : plan épargne logement, plan d’épargne en actions et plan d’épargne retraite.
  • Les conditions de retrait des fonds varient selon les supports. Il est essentiel de les connaître avant de souscrire.

(1), (2), (3), (4), (5) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16140
(6) https://www.economie.gouv.fr/particuliers/plan-epargne-actions-pea
(7) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2385
(8) https://www.economie.gouv.fr/PER-epargne-retraite

Publié le 14.03.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur
1
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts