Comment acheter de l’or ?

Publié le 21.06.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur

Vous possédez un portefeuille en actions et vous souhaitez vous prémunir contre la fluctuation des cours et l’inflation ? Vous disposez d’un capital que vous cherchez à protéger ? Dans ces situations, acheter de l’or physique peut être une bonne solution. Il faut toutefois savoir que le cours du métal jaune est lui aussi soumis à des variations. Un placement dans l’or comporte donc un certain risque en capital, même s’il est souvent considéré comme une « valeur refuge ». L’or existe aussi sous forme de titres (comme le capital de sociétés aurifères), mais ce placement revêt davantage une dimension spéculative.

Sommaire
Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Pourquoi investir dans l’or ?

Quelque 10 % des Français posséderaient de l’ordre de 3 000 tonnes d’or, pour un montant de 120 Mds d’euros environ. Les lingots et les pièces se transmettent souvent d’une génération à l’autre. Toutefois, comme les placements boursiers ou immobiliers, un investissement en or doit se préparer.
Selon Michael J. Kosares, le niveau d’investissement en or dépend des connaissances du souscripteur en matière financière.
Pour les investisseurs les plus aguerris, il est recommandé de limiter l’achat d’or physique. Le taux recommandé est d’atteindre 5 % de leurs avoirs en actions et autres actifs. Les investisseurs confirmés savent profiter des cycles de l’or en lui-même, au regard des cycles inverses du reste de l’économie.
Toutefois, cet investissement n’est pas réservé aux épargnants les plus riches. Selon certains analystes, tout épargnant devrait posséder de l’or dans son portefeuille, par analogie avec l’assurance-habitation d’une maison. En effet, nos actifs (comme les actions cotées en bourse ou l’immobilier) ne sont pas à l’abri du risque. Une perte de valeur brutale et durable est toujours possible. C’est à ce moment qu’acheter de l’or peut être utile.
De fait, le cours de l’or le rend accessible aux épargnants modestes. En mai 2022, une pièce de 10 F Napoléon en or se négocie à 208 € environ, la pièce de 20 F à 349,20 €.

Pourquoi dit-on que l’or est une valeur refuge ?

L’or est le seul produit monétaire et financier à ne pas avoir connu la faillite au cours de sa longue histoire. De plus, c’est un actif liquide : il est facile d’échanger de l’or sur les places du monde entier.
La répartition en âges de ses propriétaires est le signe que l’or est une valeur refuge. L’or est un investissement surtout pratiqué par les séniors. En général, ces derniers sont moins enclins à prendre des risques sur le marché des actions. En 2017, les propriétaires d’or physique ou papier âgés de 25 à 34 ans représentaient seulement 12 % des actifs. Pour autant, la « relique barbare », selon le mot de Keynes, possède toujours de sérieux atouts.
L’or est traditionnellement considéré comme une valeur refuge, stable et sécurisée en temps de crise. L’or peut s’acheter sous forme physique (lingots, pièces, bijoux) ou papier (acquisition d’actions de sociétés aurifères, investissement dans des fonds notamment). C’est un point commun avec l’immobilier.
Le monde subit des aléas économiques, sociaux et politiques qui ont une influence sur le marché des valeurs mobilières. Il s’agit, par exemple, des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, la pandémie mondiale, la guerre en Ukraine. Il en résulte potentiellement des conséquences sur le prix des matières premières et des aléas sur la croissance mondiale…
Ces paramètres poussent les épargnants et les investisseurs à choisir des placements sécurisés. De fait, acheter de l’or physique ces dernières années s’est révélé gagnant :

  • 77 % entre le 26 septembre 2018 et le 10 mai 2022 pour le kilogramme d’or (de 32 330 € à 57 260 €) ;
  • 76,8 % entre le 26 septembre 2018 et le 10 mai 2022 pour la pièce de 20 F Napoléon (de 198 € à 350 €).

Ces dernières années, caractérisées par une série de crises, ont vu une croissance de la demande en or. L’offre, en revanche, est restée stable, d’où une tendance à la hausse du métal précieux.
Il serait toutefois faux de croire que le cours de l’or est toujours orienté à la hausse.

Le cours du métal jaune a d’ailleurs été soumis à de fortes variations depuis les crises récentes. Il a connu :

  • Une forte augmentation entre septembre 2018 et août 2020 ;
  • Une baisse d’août 2020 à octobre 2021 ;
  • Une forte augmentation depuis octobre 2021 ;
    Sur le long terme, l’évolution du cours de l’or reste favorable. Par exemple, le cours de la pièce de 20 F Napoléon s’est accru de + 76 % entre le 26 septembre 2018 et le 10 mai 2022. Il est donc possible d’affirmer que l’or est un placement sécurisé, mais aussi dynamique.
    Un inconvénient à noter : la possession d’or ne rapporte ni intérêts ni dividendes. Pour cette raison, elle constitue une épargne de précaution. À cet égard, le cours de l’or fonctionne, le plus souvent, de manière opposée aux autres titres. Il a tendance à s’apprécier quand le cours des autres valeurs baisse. En d’autres termes, acheter de l’or n’a pas pour principal objectif de s’enrichir, mais d’empêcher de s’appauvrir. Il est donc possible de considérer que l’achat de métal jaune est un investissement qui vient équilibrer un portefeuille.
    En effet, le cours des valeurs est imprévisible, d’où le conseil d’acheter de façon régulière des montants similaires. Cela permet de lisser l’évolution des cours. En cas de crise à un moment où vous avez besoin de liquidités, il vous reste possible de vendre votre or. Par exemple, ce mécanisme a pu jouer lors de la baisse des autres actifs entre 2008 et 2011.

Bon à savoir : malgré les atouts d’un investissement en or, les performances passées ne garantissent en rien l’évolution d’un placement ou d’une valeur dans le futur.

Investir dans l’or pour se protéger de l’inflation

Ces dernières décennies ont été marquées par une inflation contenue, de l’ordre de 2 % par an dans l’Union européenne. Depuis quelques mois, nous constatons une inflation plus forte, par exemple :

  • Le renchérissement des matières premières ;
  • La pénurie de certains éléments de fabrication comme les semi-conducteurs.
    Cette situation est susceptible d’entraîner une hausse des taux d’intérêt, défavorable au marché des actions.
    Dans une telle situation, certains investisseurs ont recours à des placements en or. En effet, la valeur de l’or est vue comme pérenne ou en progrès en raison du surplus de la demande.
    En période d’inflation, acheter de l’or permet aussi de protéger son épargne lorsque le cours de la monnaie recule. Le cas s’est notamment produit en Russie en 2014.
    De plus, à l’inverse de la monnaie fiduciaire, l’or n’est pas adossé à une dette. Cela lui permet de ne pas dépendre de la confiance des investisseurs.

Comment acheter de l’or ?

Il existe plusieurs manières de se procurer de l’or : sous forme physique ou sous forme papier.

Acheter de l’or physique

Qu’est-ce que l’or physique ?

L’or physique est un élément palpable, réel, on peut le toucher. Au sens large, nous parlons de tous les produits en or qui peuvent être stockés, voire livrés à domicile. L’or physique prend plusieurs formes, plus ou moins travaillées dans les chaînes de production. Il s’agit, par exemple, d’une simple pépite, un bijou précieux, des pièces, des lingots, des médailles ou des jetons. Tous ne présentent pas les mêmes avantages ou inconvénients à l’achat ou à la revente (voir infra).

Où acheter de l’or physique ?

Il est assez facile de se procurer de l’or physique (lingots ou lingotins, pièces). Il suffit d’avoir recours à un acteur spécialisé ou à votre agence bancaire. Les acteurs spécialisés pratiquent, en général, l’achat et le rachat d’or. Certaines agences sont disséminées sur tout le territoire ou sur Internet. Nous pouvons citer des exemples comme le Comptoir national de l’or, Or en cash, la Maison française de l’or, etc.
Il est toutefois nécessaire d’observer certaines précautions avant l’achat des pièces. Privilégiez les achats sous scellé accompagnés du numéro associé reporté sur la facture. Cela établit de manière certaine la date d’achat, ce qui est important sur le plan de la fiscalité.
Concernant les lingots (1 kg) et les lingotins (10 à 500 g), ces derniers sont accompagnés de leur bulletin d’essai. Ce document mentionne le numéro du lingot ou du lingotin. La facture d’achat doit, en outre, être conservée pour donner une date certaine à l’opération. Cela aura des conséquences fiscales en cas de revente.

Investir dans l’or physique : avantages et inconvénients

Valeur refuge par excellence, l’or physique permet la préservation d’un patrimoine contre l’inflation ou les aléas du marché des valeurs mobilières.
Toutefois, avant d’acheter de l’or physique, il est préférable de comparer les offres des banques et des agences spécialisées. Il peut y avoir des différences notables en matière de frais et de commission.
Les pièces d’or boursables sont les pièces dont la valeur dépasse la valeur au seul poids en or. Elles bénéficient d’une surprime par rapport à la valeur du métal jaune contenu dans les pièces au cours du jour. La surprime évolue au regard de l’offre et de la demande. Or, les pièces disponibles sont de plus en plus rares. Ces dernières sont détruites ou recyclées selon Laurent Schwartz, directeur du Comptoir national de l’or.
Dans ces conditions, il est préférable d’opter pour les pièces les plus liquides. En France, il existe des pièces dont la cotation est quotidienne à l’instar du 20 Francs Napoléon. D’autres pièces sont très courantes comme la Croix suisse 20 Francs et le Souverain (Georges V). Ces pièces ont l’avantage d’être liquides et accessibles dès 250 € environ.
En outre, les bijoux en or font partie de la catégorie fiscale des bijoux et assimilés (CFBA). Ces derniers sont fortement taxés. De plus, la griffe du créateur et la marque sont des éléments importants dans la détermination du prix. Ce dernier sera supérieur à sa valeur réelle en or.
Toutefois, le spread, c’est-à-dire la différence entre le prix d’achat et le prix de vente, est très important sur les bijoux. Les objets de seconde main subissent, en général, une forte dépréciation.
Question conservation de l’or physique, mieux vaut éviter de le stocker à votre domicile (coffre scellé, cachettes dans la maison). Le risque de vol demeure élevé. D’où le recours possible à des solutions externalisées :

  • Location d’un coffre dans une banque qui propose ce service. Ce dernier est payant (de 80 € à 500 € par an selon les enseignes).
  • Conservation chez des acteurs spécialisés dans les transactions en or. Il est conseillé de comparer les frais de garde et d’exiger un titre ou un certificat de propriété.

La fiscalité de l’or physique

La fiscalité sur l’or comporte plusieurs niveaux à connaître avant d’investir :

  • Acheter de l’or investissement est exonéré de TVA. Une liste annuelle des valeurs concernées est publiée par la Commission européenne.
  • La taxe forfaitaire sur les objets (ou métaux) précieux d’un taux de 11,5 % est applicable sur le montant brut de la vente. Des précisions complémentaires sont détaillées dans le Bulletin officiel des Impôts BOI-RPPM-PVBMC-20-10 .
  • Le régime des plus-values de cession de biens meubles. Quand cela lui est plus avantageux, le vendeur peut opter pour le régime de droit commun des plus-values de cession de biens meubles. Cette option est détaillée par les BOI-RPPM-PVBMC-20-20, et BOI-RPPM-PVBMC-10.
  • Impôt sur la fortune immobilière (IFI) : depuis 2018, l’or en est exclu.
  • Les droits de succession sont déductibles de la plus-value réalisée en cas de revente.
Réussir votre placement financier. Démarrer ma simulation

Comment acheter de l’or papier

Les différents investissements pour investir dans l’or papier

Se procurer de l’or papier consiste à acheter de l’or sous la forme de contrats négociables à la bourse. Ces produits reflètent les performances de l’or physique à partir d’un indice boursier. Ils permettent la spéculation indirecte sur le métal.
Il existe plusieurs produits dérivés. Notons les actions de sociétés aurifères, trackers ou ETFs (Exchange Traded Fund), swaps sur l’or, contrats futures du COMEX, leasing, or non alloué…
D’une façon générale, l’investissement dans l’or papier concerne les investisseurs qui recherchent un rendement à court terme.

Investir dans l’or papier les avantages et les inconvénients

Les principaux avantages de l’or papier sont les suivants :

  • Des ordres exécutés facilement ;
  • Des frais d’acquisition généralement plus faibles que l’achat d’or physique ;
  • L’absence de problématique de stockage (les institutions financières pratiquent toutefois des frais de garde).
    De plus, il existe plusieurs formules d’investissement dans l’or papier.
    Pour prendre l’exemple de l’ETF, il s’agit d’un titre adossé au sous-jacent or, un « tracker » qui reflète les variations du cours de l’or. L’ETF peut donc évoluer à la hausse comme à la baisse.
    Dans la formule du contrat future, les parties fixent le prix et la quantité d’or achetée avec un règlement différé. Le délai est généralement de 3 mois après le jour de l’accord. Durant ce délai, l’investisseur peut parier sur un cours de l’or à la hausse ou à la baisse. Le pari n’est pas sans risques. Le spéculateur peut être amené à payer des marges importantes en cas de baisse constante du cours de l’or.
    Le trading sur l’or papier est donc réservé à des investisseurs avertis à même d’acheter ou de revendre au bon moment. En effet, l’or papier est exposé aux mêmes risques de fluctuations que tout indice (CAC 40, Dow Jones…).
    De plus, il existe un risque de défaut de l’émetteur des contrats. L’exemple le plus retentissant est la faillite en 2008 de l’assureur américain AIG, le principal émetteur mondial de certificats gagés sur l’or.

Fiscalité de l’or papier

L’or papier s’apparente à une valeur mobilière (comme une action). C’est donc la même fiscalité qui s’applique. Par défaut la plus-value fait l’objet d’une taxation au taux forfaitaire (PFU) de 30 %. Ce taux de 30 % comprend l’impôt sur le revenu (12,8 %) et les prélèvements sociaux (17,2 %). L’imposition au barème progressif est possible dans la mesure où l’option est appliquée à l’ensemble des revenus mobiliers.
En bref, les supports papier et physiques sont complémentaires :

  • L’or papier s’adresse à un public dont l’objectif est d’obtenir une rentabilité à plus ou moins court terme ;
  • L’or physique est davantage réservé aux personnes soucieuses de sécuriser leur patrimoine.
    Il est toutefois judicieux, avant d’investir, de recourir à un conseiller financier professionnel comme NEOFA.


L’achat d’or en bourse se traduit par l’acquisition d’or papier. Comparé aux contraintes de l’acquisition d’or physique, l’achat d’or papier est beaucoup plus simple. Avec quelques clics sur une plateforme de courtage, ou en ayant recours à une agence bancaire, vous pouvez passer des ordres d’achat ou de vente.
Voici quelques exemples de supports pour acquérir de l’or papier :

  • Les trackers or sont des fonds dont l’objet est de répliquer le cours de l’or. Ces produits comportent une petite commission (frais de gestion).
  • Les actions des sociétés minières. Votre investissement peut être l’achat d’actions dans une mine extrayant de l’or. Vous pouvez également investir dans un panier de sociétés par le biais de fonds de placement ou des trackers.
  • Les certificats or. Ils sont émis par des grandes banques de dépôt comme BNP Paribas ou la Société Générale. Ils font partie des produits dérivés.
  • Les autres produits dérivés En plus des certificats, il existe plusieurs dérivés qui utilisent l’or comme sous-jacent. Leur fonctionnement est complexe et, de ce fait, très risqué. Ils s’adressent à des investisseurs aguerris. Il s’agit notamment des swaps, warrants et contrats futures.

Dans la constitution d’un patrimoine, l’acquisition d’or physique reste un investissement intéressant. Il représente une valeur refuge en cas de turbulences sur le marché des valeurs mobilières. En effet :

  • Le cours de l’or a nettement progressé ces dernières années.
  • La confiance dans le cours de l’or en fait une protection contre l’inflation et la dépréciation des monnaies.
  • L’or représente une valeur refuge en cas de baisse sur le marché des valeurs mobilières. En effet, le cours de l’or tend à monter lorsque le marché des valeurs mobilières est orienté à la baisse. L’or limite donc les pertes et peut être revendu en cas de besoin de trésorerie.
  • Le premier prix des valeurs en or reste accessible aux épargnants peu fortunés.
    L’or papier, acheté en bourse, revêt, en revanche, un tout autre objectif : il s’agit de placements réalisés dans le but de générer une plus-value à plus ou moins court terme. Les valeurs d’or papier (actions, certificats, swap, warrants…) sont, par conséquent, des placements spéculatifs réservés à des investisseurs avertis.

Le prix de l’or, comme celui des valeurs mobilières, n’est pas fixe. Il est conseillé de connaître les modalités de fonctionnement de ce marché si l’on envisage d’investir dans le métal jaune. Le prix de l’or évolue selon plusieurs facteurs et connaît de constantes évolutions : spéculation sur le marché, actualité géopolitique...
Le prix comptant de l’or s’appelle le « prix spot » et représente le prix auquel les professionnels s’échangent le métal jaune sur les places boursières.
Comme de nombreux métaux précieux, les transactions ont lieu 24h/24. Les bourses concernées par le marché de l’or sont les bourses de Sydney, Londres (LBMA), New York (COMEX + NYMEX + CBOT + CME), Zurich et Hong-Kong.
Il est possible de suivre le cours de l’or en temps réel sur de nombreux sites spécialisés.
À titre d’illustration, le cours de l’or consulté le 18 mai 2022 à 9 h s’établissait comme suit :

  • 1 once : 1 718,29 €
  • 1 lingot d’1 gramme : 55,24 €
  • 1 lingot d’1 kilogramme : 55 244,30 €
  • 10 Francs Napoléon or : 208,00 €
    *20 Francs Napoléon or : 348,00 €
  • 20 dollars or : 1 945,00 €
  • 20 marks or : 425,00 €
  • Etc.
Publié le 21.06.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur
J'aime
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts