Constituer mon épargne

Versements sur assurance-vie : unités de compte ou fonds euro ?

Publié le 26.07.2021, par :
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question

Dans le cadre de l’assurance-vie, lorsque vous souhaitez réaliser des versements, il vous appartient de savoir sur quel support investir votre capital. Deux possibilités s’offrent à vous : le fonds euro ou les unités de compte (UC). Quels sont les avantages pour chacun d’entre eux ? Comment choisir entre le fonds euro et les unités de compte lors d’un versement en assurance-vie ? 

Sommaire
Un conseiller financier honnête et indépendant Trouver un conseiller

Les avantages du fonds euro dans un contrat d’assurance-vie

Le fonds euro se compose principalement d’obligations d’États, d’obligations d’entreprises privées, d’actifs immobiliers et d’une part minime d’actions. Ses avantages en font un support incontournable.
Tout d’abord, il s’agit d’un fonds sans risque. Le capital investi est intégralement garanti. Vous ne subirez aucune perte. Les intérêts sont versés annuellement par l’assureur. Ce fonds euro, connu sous la dénomination de contrat monosupport, représente le support idéal pour les néophytes qui souhaitent faire fructifier leur argent sans danger.
Ensuite, votre épargne reste disponible à tout moment lorsqu’il est investi dans un fonds en euros. Contrairement aux idées reçues, votre argent n’est absolument pas bloqué. Ainsi, en cas de besoins ou d’imprévus, vous pouvez réaliser un rachat partiel (ou total) quand vous le désirez (sauf cas exceptionnel d’acceptation de la clause bénéficiaire ou d’un éventuel blocage comme le nantissement de votre contrat).
Quant à l’effet cliquet du fonds euro, il permet de générer des intérêts qui seront définitivement acquis et s’ajouteront au capital garanti.
Bref, ce support arrive en pole position des placements de “bon père de famille”.

L’intérêt des unités de compte (UC) en assurance-vie

Les UC correspondent à des supports d’investissements constitués d’actions, d’obligations, de produits monétaires…. Il en existe une grande variété. On évoquera alors les SCPI, les FCP, les OPCVM… Les parts que vous investissez sur ces supports sont placées sur les marchés financiers et / ou celui de l'immobilier. Les sociétés de gestion décident des actifs sur lesquels investir, et proposent plusieurs fonds différents. De cette manière, les investisseurs évaluent le niveau de risque qu’il sont prêts à prendre, les secteurs d’activités qui leur plaisent, les zones géographiques qui les intéressent… Plutôt séduisant comme support, non ?
En plus, par le biais des arbitrages, vous pouvez faire évoluer la répartition de vos investissements pour garder une certaine cohérence avec votre profil d’investisseur tout en suivant l’évolution des marchés financiers. Et pour encore plus de simplicité, optez pour une gestion sous mandat qui laissera le soin à des experts financiers de procéder à ces arbitrages à votre place.
Ce type de support convient parfaitement aux investisseurs soucieux de diversifier leurs supports dans une quête de performance optimale tout en étant conscients d’un risque de perte en capital dû aux aléas des marchés.

Un conseiller financier proche de chez vous Trouver un conseiller

L’optimisation d’un versement sur assurance-vie en diversifiant les unités de compte et le fonds euro

Pour optimiser vos chances de rendement, la meilleure solution serait d’opter pour un contrat multisupport comportant à la fois des fonds en euros et en UC. De cette manière, vous alliez la performance et la sécurité. En effet, une partie de votre investissement sera immédiatement sécurisée et garantie, pendant que l’autre fraction investie principalement en actions, générera un surplus de performance sur un horizon long terme.
Connaissez-vous le mécanisme de **sécurisation des gains **? Certains contrats disposent d’options financières qui déclenchent automatiquement le transfert des plus-values enregistrées en UC vers le fonds euro. C’est un peu la cerise sur le gâteau !
Que ce soit en contrat monosupport ou multisupport, la fiscalité attractive de l’assurance-vie génère une imposition favorable des intérêts. Effectivement, à partir de la 8e année de détention, en sus d’un taux de taxation réduit, vous bénéficiez d’un abattement fiscal annuel sur les intérêtsretirés de 4 600 euros pour une personne seule ou de 9 200 euros pour un couple.
Un mix de fonds en euros et d’unités de compte boostera la performance de votre assurance-vie. Il ne reste plus qu’à définir la proportion allouée entre ces différents supports. Grâce à la loi Pacte, si vous détenez un contrat monosupport trop peu rentable à votre goût, vous pouvez tout à fait transférer une partie de votre épargne investie vers des UC, tout en conservant l’antériorité de votre contrat.

Publié le 26.07.2021, par :
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question
1
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts
Je recherche un article...