Constituer mon épargne

Conseils pour trouver la meilleure assurance-vie

Publié le 27.07.2021, par :
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question

L’assurance-vie représente un produit d’épargne rentable disposant d’une fiscalité avantageuse. Avant de souscrire à un nouveau contrat, il est fondamental d’étudier les offres en termes de frais, de diversification, mais aussi de spécificités fiscales appliquées sur certains types de contrats. Découvrez sans plus tarder quelques conseils pour trouver la meilleure assurance-vie.

Sommaire
Un conseiller financier proche de chez vous Trouver un conseiller

Souscrire une assurance-vie sans frais, ou plutôt avec le moins de frais possible

Lorsqu’on parle d’une assurance-vie sans frais, on pense aux contrats qui ne prélèvent ni de frais de versement ni de frais d’arbitrage. En effet, quoi qu’il en soit, les frais de gestion sont incontournables. Il n'existe donc pas d’assurance-vie sans frais.
À l’heure actuelle, où la baisse des taux ne favorise pas le rendement des assurances-vie, il est donc primordial de se poser cette question relative aux frais. Ces derniers sont très variables selon les contrats, la fourchette varie entre 0 % de frais de versement sur certains, quand d’autres en profitent allègrement avec un taux de 4 % voire 5 % (maximum légal).
Savez-vous à quoi servent les frais prélevés sur votre contrat ? Tout simplement, à ce que l’établissement puisse se rémunérer. Ces frais dépendent notamment des actifs que vous détenez et du mode de gestion retenu (libre ou pilotée). En plus, ils diffèrent entre [un contrat monosupport et un contrat multisupport.]
Sachez qu’il est cependant possible d’alléger de manière conséquente le montant des frais prélevés en optant pour des offres d’assurance-vie en ligne.

Choisir un contrat en ligne pour trouver la meilleure assurance-vie

Les assurances-vie en ligne séduisent de plus en plus la nouvelle génération d’assurés. Et pour cause, elles sont performantes et à moindre coût.
L’atout majeur repose sur l’absence de frais de versement et d’arbitrage. Ensuite, il s’agit de contrats innovants. Les contrats en ligne les plus performants proposent 2 fonds en euros, sur lesquels vous ne prenez aucun risque en capital. Le premier constitué essentiellement d’obligations, et le second principalement composé d’actifs immobiliers et d’actions. Attention, ce dernier exige néanmoins une contrainte d’investissement en unités de compte. Mais là encore, l’assurance-vie étant un placement à long terme, le risque lié aux UC est lissé dans le temps, donc vous avez tout intérêt à diversifier votre contrat pour optimiser votre rendement.

Éviter de souscrire une assurance-vie dans une banque traditionnelle

Les banques traditionnelles usent de leur réseau important d’agences pour proposer leurs contrats d’assurance-vie. Les épargnants se tournent aussi vers elles par facilité. Et c’est bien là l’erreur : les assurances-vie bancaires sont loin d’être les plus rentables. Les rendements de leurs fonds en euros d’entrée de gamme sont largement à la traîne. De plus, ces contrats prélèvent systématiquement des frais de versement, et les « petits » épargnants peinent à négocier ces frais d’entrée. Quant aux frais de gestion sur les UC, ils sont eux aussi pharamineux.

S’informer sur l’utilité d’une assurance-vie luxembourgeoise

Ce type d’assurance-vie est très intéressant pour une clientèle patrimoniale ou pour des expatriés. Pourquoi ? Principalement pour 3 raisons :

  • Une protection de l’épargne: en cas de faillite de la compagnie d’assurance :
    • Le souscripteur est réancier de premier rang (contrairement en France, où l’État et les organismes sociaux se serviront les premiers). C’est ce qu’on appelle le « super privilège ».
    • Le Grand-duché garantit 100 % de la valeur du contrat, quand l’État français ne garantit que 70 000 euros.
  • Un large choix d’investissement avec la possibilité d’investir en devises : ces fonds internes dédiés (FID) disposent d’une offre d’investissements extrêmement large, nécessitant généralement un ticket d’entrée de 250 000 euros. Le fait de libeller ce placement dans une devise différente que l’Euro vous couvre contre une éventuelle dépréciation de ce dernier. Si vous êtes non-résident fiscal, vous sélectionnez la devise de votre pays d’accueil ou celle avec laquelle vous êtes rémunéré.
  • Une fiscalité intéressante qui suit celle du pays de résidence: votre contrat sera donc taxé en fonction de la fiscalité de votre pays d’accueil.
Un conseiller financier honnête et indépendant Trouver un conseiller

Se renseigner sur un contrat vie génération

Ce contrat d’assurance-vie est investi sur des secteurs économiques favorisés par l’Etat. En contrepartie, la fiscalité vous octroie un abattement supplémentaire majoré de 20 % lors de la transmission.
Le contrat vie génération relève d’un fonctionnement atypique : il s’agit d’un contrat monosupport qui ne donne pas accès au fonds euro, vous n’avez donc aucune garantie en capital.
Ce contrat, créé et 2013, doit nécessairement être investi à hauteur de 33 % dans des :

  • PME (petites et moyennes entreprises),
  • ETI (entreprises de taille intermédiaire),
  • Logements sociaux,
  • Entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Ce seuil doit être respecté non seulement à chaque versement, mais aussi à l’occasion d’arbitrages entre les unités de compte (UC) ou de rachats partiels.
Les unités de compte sont placées sur des FCPR (fonds commun de placement à risque), des OPC (organismes de placement collectif) et des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) finançant le logement social.
La fiscalité appliquée est identique aux contrats classiques avec néanmoins l’avantage d’un abattement supplémentaire de 20 % lors de la succession du souscripteur. Cet abattement est appliqué avant celui de 152 500 euros (relatifs aux capitaux versés avant 70 ans), et après l’abattement unique et global de 30 500 euros (pour des capitaux versés après 70 ans).
Il n’a donc d’intérêt que pour des épargnants qui souhaitent transmettre à chacun de leurs bénéficiaires une somme supérieure à 152 500 euros (ou à 30 500 euros pour l’ensemble des bénéficiaires).
Même si l’assurance-vie est soumise à des frais incontournables, ses rendements potentiels et sa fiscalité en font un produit phare. Charge à vous de trouver le contrat qui vous correspond le mieux en termes de montant, de risque et de rendement. Faites-vous assister par des experts financiers NEOFA pour des conseils personnalisés !

Publié le 27.07.2021, par :
LE CONSERVATEUR - BGI CONSEIL
Poser une question
1
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts
Je recherche un article...