Comment réduire ses impôts sans investir ?

Publié le 31.08.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur

Vous réfléchissez à un moyen de réduire vos impôts sans avoir à investir ? Sachez qu’il existe de nombreuses solutions pour y parvenir ! Ces dernières peuvent prendre plusieurs formes. On retrouve notamment des déductions liées à divers frais de la vie courante, à l’optimisation de votre foyer fiscal ou encore à certaines dépenses subventionnées.

Sommaire

Quelle que soit la constitution de votre foyer fiscal, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour diminuer vos impôts sans investir.

Développer mon patrimoine et réduire mes impôts Faire ma simulation

Faire un don à une association

En décidant de faire un don à une association, vous pouvez défiscaliser une partie de la somme. En effet, ce moyen permet au contribuable de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 66 % dans la limite de 20 % de son revenu imposable. Ce don peut être effectué en nature, par versement de sommes d'argent, ou encore au travers d’un abandon de revenus ou de produits (abandon de droits d'auteur, par exemple).

Placer votre épargne

Vous êtes salarié ? Votre employeur a mis en place un dispositif d’épargne salariale au sein de votre entreprise ? Dans ce cas, vous avez tout intérêt à y placer les sommes perçues au titre de votre participation et de votre prime d'intéressement plutôt que de les percevoir sur votre compte courant. Effectivement, si vous n’affectez pas ces sommes à votre PEE (Plan d’Épargne Entreprise) ou à votre PERCOL (Plan d’Épargne Retraite Collectif), elles seront imposables.

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) représente également une excellente alternative afin de diminuer vos impôts. En respectant un plafond maximal, les versements effectués permettent de réduire vos revenus imposables chaque année.

Opter pour les frais réels

En tant que salarié, si vous avez d’importants frais professionnels non remboursés par votre employeur, alors vous pouvez choisir une déclaration spécifique dénommée « l’option pour les frais réels ». Cette dernière s'applique alors en lieu et place de la déduction forfaitaire automatique de 10 %, correspondant au fameux abattement pour frais professionnels. Il faudra alors faire preuve d’organisation, car vous devez pouvoir justifier toutes les sommes comptabilisées en frais réels.
Quelles dépenses peuvent être incluses au titre des frais réels ? Il s’agit principalement des dépenses concernant le transport et l’alimentation. Ainsi, sont intégrables les frais de carburant, de péage et les repas pris à l’extérieur de votre domicile.

Acheter un véhicule non-polluant

Vous souhaitez participer à l’action climatique tout en réduisant vos impôts ? Sachez qu’en acquérant un véhicule neuf non-polluant, vous pouvez réduire son coût. En effet, le bonus écologique vous octroie un crédit d’impôt. Le barème de déduction oscille entre 300 euros et 5 000 euros, il dépend du taux de rejet de CO2 de votre nouvelle voiture.
Les véhicules concernés sont ceux fonctionnant :

  • au gaz de pétrole liquéfié (GPL) ;
  • au gaz naturel pour véhicules (GNV) ;
  • à l’énergie électrique.

Employer une personne à domicile

L’emploi à domicile est également un bon moyen de diminuer votre imposition. Cette aide à la personne concerne plusieurs domaines d’intervention et comprend notamment :

  • l’entretien de la maison, les travaux ménagers et de jardinage ;
  • la garde d’enfants ;
  • le soutien scolaire ;
  • l’assistance aux personnes âgées ou handicapées.

Ces prestations vous octroient un crédit d'impôt de 50 % dans la limite de 12 000 € de dépenses par an (soit 6 000 € de déduction au maximum).

Réduire ses impôts quand on est célibataire

Les célibataires sont souvent les plus mal lotis quand on aborde la question du quotient familial. Voici deux alternatives vous permettant de diminuer vos impôts, en sus des pistes dévoilées ci-dessus.

Se déclarer en tant que parent célibataire

En tant que parent isolé, ni marié, ni pacsé, ni en concubinage, vous avez la possibilité de rajouter une demi-part supplémentaire en sus des parts correspondantes à celles des enfants déjà à charge. Ce droit est conservé par la suite, lorsque le parent isolé vit seul, si et seulement si, ce dernier s’est occupé d’un enfant pendant 5 ans minimum.

Se marier ou se pacser

Pour réduire l’imposition des célibataires vivant en couple, l’union légale apparaît comme LA solution. Effectivement, le mariage ou le PACS vous permettent de créer un seul foyer fiscal et de mettre ainsi vos revenus en commun. Ces derniers sont ensuite divisés par le nombre de parts. Lorsqu’il existe un écart conséquent de revenus entre les concubins, cette opération permet aux époux ou aux pacsés de diminuer considérablement leur imposition.

Réduire ses impôts en étant marié ou pacsé

Vous avez probablement constaté l’année suivante de votre union, une baisse de votre impôt sur le revenu. Aujourd’hui, vous recherchez un moyen efficace pour gommer davantage votre imposition ? Les enfants peuvent vous faire bénéficier de réductions fiscales.

Agrandir votre famille

En agrandissant votre famille, vous pouvez considérablement réduire vos impôts.
En effet, chaque enfant, même majeur s’il est rattaché au foyer fiscal, donne droit à :

  • une demi-part fiscale supplémentaire pour les deux premiers enfants ;
  • une part fiscale par enfant supplémentaire, à compter du troisième.
    En clair, plus vous avez d’enfants et plus le montant de votre impôt va diminuer, c’est mathématique ! À revenu identique, une famille nombreuse paiera moins d'impôt qu’un foyer comptabilisant un seul enfant.

Bénéficier d’une réduction fiscale grâce aux frais de scolarité

À compter du collège, chaque enfant rattaché au foyer fiscal de ses parents ouvre droit à une réduction d'impôt eu égard aux frais de scolarité. Le montant dépend du cycle dans lequel se trouve chaque enfant :

  • 61 €/an au collège ;
  • 153 €/an au lycée ;
  • 183 €/an en études supérieures.

Déclarer votre nourrice pour percevoir un crédit d’impôt

En déclarant votre nourrice, tant que vos enfants ont moins de 6 ans, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % des sommes versées dans la limite de 2 300 € par enfant, et ce, au titre des frais annuels de garde.

Défalquer les frais d’entretien de votre enfant majeur

Votre enfant majeur vit toujours chez vous à l’année, alors qu’il n’est plus rattaché à votre foyer fiscal ? En compensation de la charge financière qu’il représente pour se faire nourrir, loger et blanchir, sa présence à votre domicile peut vous faire bénéficier d’un avantage fiscal. En effet, il est possible de déduire un montant forfaitaire de 3 592 euros (plafond 2022) de vos revenus imposables, sans justificatifs. Cette déduction s'applique sous réserve que votre chérubin ne dispose pas de ressources financières suffisantes pour s’assumer seul.

Votre enfant majeur ne vit plus chez vous et n’est plus rattaché à votre foyer fiscal ? Si vous engagez des dépenses pour sa scolarité, sa nourriture, sa santé ou son logement, alors vous pourrez les déduire en respectant un plafond fixé à 6 042 € (en 2022 par enfant). Attention, en cas de contrôle de l’Administration fiscale, les justificatifs peuvent vous être réclamés.

Développer mon patrimoine pour augmenter mes revenus Faire ma simulation

Réduire ses impôts en vivant en concubinage

Dans un couple non-marié ou non-pacsé, chaque concubin est considéré comme célibataire, même s’ils vivent ensemble sous le même toit et qu’ils ont des enfants nés de leur relation. Dans ce cas précis, l’Administration fiscale prend en compte l’existence de deux foyers fiscaux nécessitant deux déclarations de revenus distinctes.

Néanmoins, ces concubins peuvent réduire leur imposition s’ils ont des enfants à charge. En effet, il suffit d’associer les enfants à charge sur le concubin disposant des revenus les plus importants, surtout si les écarts de salaires sont conséquents. Pour ce faire, basez-vous sur vos tranches d'imposition respectives. Cette réduction d’impôt se révèle être profitable, pour autant, elle reste moins impactante qu’un mariage ou qu’un pacs.

Vous souhaitez obtenir des conseils approfondis en matière de gestion de patrimoine ? N’hésitez pas à contacter un expert NEOFA ! Ce dernier vous apportera des conseils personnalisés en adéquation avec votre situation et vos objectifs, et ce, en toute transparence.

Publié le 31.08.2022, par :
N D
Nicolas Delorme
Auteur
J'aime
Partager ce conseil
Découvrez les conseils de nos experts